mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
On déplore de tous petits riens…
On déplore de tous petits riens…
9 Octobre 2011 | Europe > Champion's League

Champion's League Féminine journée 2.
En allant dans l’antre d’un Györ battu à Randers et après avoir dominé de la tête et des épaules Hypo Niederosterreich, on se disait que la réaction des hongroises face à Metz serait sévère. Au final si le –5 semble dur, il ne reflète pas réellement l’écart entre les deux formations.

En bref, il est clair que le match retour sera attendu avec impatience par les Messines, car sans quelques errements, on peut penser que la finalité du match aurait pu être tout autre… D’abord en entamant le match de meilleure manière surtout face à une Katarina Palinger qui fut le bourreau des Messines sur la première période et surtout avec une Ekaterina Andryushina un peu plus dans le bon timing.

Car si la Brésilienne Amorim a été le danger de loin, qu’Anita Gorbicz a fini meilleure marqueuse du match avec 9 unités mais en étant replacée la majeure partie du temps sur l’aile gauche, qu’Andrea Lekic a été le poison habituel en demi-centre, Metz a parfois fait plus que jeu égal avec le club hongrois qui vise ostensiblement la victoire finale dans cette Champion’s League. Pour tenir il aurait fallu, comme l’avait annoncé Sébastien Gardillou avant la rencontre ne pas perdre plus de 10-12 ballons et là on ne fut pas dans le timing. Par contre, on a pu apprécier l’apport du technicien, opéré d’une appendicite aigüe dans la semaine mais qui avait absolument tenu à être sur le banc messin, par des solutions tactiques qui auraient pu être plus que payantes sur le match. Cette défense à géométrie variable entre la 5-1 décalée et la 4-2, par exemple qui a mis l’attaque de Györ dans le dur pendant plus de 10 minutes, où ce passage à 2 pivots en fin de première période qui permettra à Metz de revenir dans cette fin de mi-temps. Cela n’aura pas payé cash sur cette rencontre, mais nul doute que ce talent apportera des points sonnants et trébuchants dans les rencontres à venir.

Alors un coaching bien sous tous rapports, une Claudine Mendy qui règle la mire après un petit cauchemar en première période, une Allison Pineau qui rivalise avec la star locale, Anita Gorbicz et surtout une Amandine Leynaud énorme et meilleure que Katarina Palinger sur la seconde période, il y avait de quoi revenir presque à hauteur malgré un retour des vestiaires à la limite de l’indigent. Malheureusement, les quelques occasions de revenir à hauteur et mettre la pression sur les Hongroises furent gâchées par des tirs ratés, arrêtés ou encore ballons lâché bêtement, et les cinq dernières minutes du match allèrent être même compliquées pour les actions lorraines.

Avec la victoire de Randers à Hypo Niederosterreich, on avance vers une poule où tout devrait se jouer sur les dernières rencontres, comme par exemple ce Metz – Györ du 30 octobre prochain

A Györ, Magvassy Mihaly Sporthalle
Le dimanche 9 octobre à 15h00
Györi AUDI ETO KC - Metz Handball : 28 - 23 (Mi-temps : 16-13)

4 000 spectateurs
Arbitres :
MMES Kjersti Arntsen et Ida Cecilie Gullaksen (Norvège)

Statistiques du macth à suivre...

Evolution du score : 3-1 5°, 6-3 10°, 9-6 15°, 11-8 20°, 13-11 25°, 16-13 MT - 19-15 35°, 22-16 40°, 23-17 45°, 23-20 50°, 25-22 55°, 28-23 FT.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités