mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Chambéry transpire, Paris respire, Nantes s'enrhume
Chambéry transpire, Paris respire, Nantes s'enrhume
14 Octobre 2011 | France > LNH
Suite de la 5ème J. de D.1 masc.
Sensations fortes en prélude de cette 5ème journée de D.1, Nantes n'a fait illusion qu'une mi-temps face à un Paris euphorique, Chambéry a bien failli ne pas sortir indemne de son déplacement à Istres. Jeudi et vendredi, Montpellier et St Raphaël rendent visite à Dunkerque et Cesson. Attention au faux-pas.

Depuis son retour parmi l'élite, Paris passe désormais pour être, à domicile, la bête noire de Nantes. La preuve, ce mercredi puisque les Nantais qui pensaient avoir le match en main jusqu'à la pause (15-18) et même au-delà (17-22 à la 36ème), se sont complètement liquéfiés pour laisser aux Parisiens la conduite des opérations et surtout le gain de la rencontre (33-31). C'est comme si Nantes qui s'est échappé très rapidement au score (6-9 dès la 11ème) n'a pas vu le danger venir, se contentant à la manière d'un notaire de campagne, de gérer tranquillement son avance. Mais quand l'édifice a commencé à donner des signes évidents de craquelures, il était trop tard. Encéphalogramme plat. Le coach nantais va dès lors, tout tenter. Changement de systèmes défensifs, de gardiens, rotations sur la base arrière et sur les ailes. Seuls deux joueurs vont surnager, le Suédois Kim Ekdahl du Rietz et l'Italien Michele Skatar (50% du score de Nantes à eux deux). "On a largement dominé la 1ère mi-temps, pestait Thierry Antion craque en 2ème. Je suis déçu de laisser passer 2 points et en colère, aussi un peu quand même. On n'a pas eu d'arrêts de gardien de tout le match, alors qu'en face, Patrice Annonay a arrêté tout ce qu'il a voulu." . Et c'est vrai que ces arrêts (une bonne vingtaine) de Patrice Annonay (photo de tête) ont été déterminants. Le gardien martiniquais qui entame sa 7ème saison au Paris Handball a rendu une copie sans tache. Un gardien en état de grâce, un Kevynn Nyokas (7/7) et un Nicolas Claire esssentiels, une équipe qui renaît après avoir laissé passer l'orage, l'opportunité et le sens de l'anticipation d'un Samuel Clémentia irréprochable (avec 7 buts dont 2 pénaltys, l'ailier droit a réalisé un de ses meilleurs matches), c'est tout cela qui a fait gagner Paris. Mais c'est l'ensemble de ses joueurs que l'entraîneur François Berthier est allé féliciter à l'issue de la rencontre. Parmi eux, un certain Zacharia N'Diaye. Après dix mois de galère, l'arrière gauche faisait son retour à Coubertin et il s'est même offert le luxe d'inscrire un but. " Ce but, c'est la cerise sur le gâteau. Après tout ce j'ai enduré pendant si longtemps, l'important c'était de rejouer. Même dans les mauvais moments, nous sommes restés soudés. On vient de prouver qu'on avait le potentiel pour battre beaucoup d'équipes. Il faut continuer sur cette dynamique." Toulouse, prochain adversaire des Parisiens est donc prévenu. 


A cinq jours d'intervalle, Istres a vécu à domicile face à Chambéry, le même scénario qu'à Toulouse. Privés de Keller, suspendu, Di Salvo et Boultif blessés, les Provençaux ont résisté durant 60 minutes, avant de sombrer dans le money time, à une longueur des Savoyards (30-31). Laurent Busselier et ses coéquipiers vont plusieurs fois passer devant (pas plus de trois buts) sans pour autant prendre le large. Deux raisons à cela: une défense istréenne très solidaire devant deux gardiens, Genty et Lorenzelli,  efficaces au bon moment et surtout le rendement d'Ibrahim Diaw (9 buts). Depuis qu'il est rentré des Jeux Africains, le franco-sénégalais fait des étincelles et s'avère être une des pièces essentielles de la machine provençale. Chambéry se sort tant bien que mal de ce guêpier et peut dire notamment merci aux neuf réalisations de Cédric Paty qui retrouve en ce début de saison, une forme internationale. Chambéry revient de loin mais l'avertissement est heureusement sans frais pour une équipe qui dès samedi, retrouve la Ligue des Champions avec un déplacement chez les Bosniens de Sarajevo. 





C'est à Dunkerque que Montpellier étrennera son statut conforté de Grand d'Europe après son match et surtout son succès d'anthologie, dimanche à Kiel. Les Nordistes qui ne sont pas au mieux en ce moment (voir l'article par ailleurs) sont à la recherche d'une bouffée d'oxygène. Contre Montpellier qui n'a pas perdu un seul match aux stades de Flandres depuis cinq saisons, celui risque d'être compliqué. Si côté ch'ti, les absences de Bastien Lamon (qui devrait faire son retour dans l'effectif, la semaine prochaine pour le déplacement à Nantes) et de Sébastien Bosquet pèsent toujours, les Héraultais voyageront dans le Nord sans Michael Guigou mais avec Samuel Honrubia. Dimanche, à Kiel, "Mika" qui avait repris avec l'équipe professionnelle depuis deux semaines, a ressenti une vive douleur au niveau du pubis. Et même si l'ailier international a été rassuré par les examens passés en début de semaine, Patrice Canayer a décidé de le préserver et ne pas l'inclure parmi les joueurs en partance pour Dunkerque. Bonne nouvelle en revanche pour Samy qui sera sur la feuille de match, sa déchirure aux obliques étant résorbée.  



"Il faut bien négocier cette série de matches qui nous est proposée et notamment ceux à la maison", la mise en garde venait de Jérôme Fernandez après la seconde défaite de la saison à Ivry. Depuis, les Toulousains se sont sortis de l'ornière et même si lors du dernier match remporté sur le fil (d'un but) face à Istres, la manière n'était pas au rendez-vous, le capitaine de l'Equipe de France peut être satisfait du comportement de ses coéquipiers haut-garonnais. A Nîmes, Toulouse n'aura cependant pas la partie facile. Car les Gardois ont besoin de points et pour ce 2ème match au Parnasse (seulement !) depuis le début de la saison, il est temps de capitaliser. "Il est temps d'être les acteurs de notre destin, se plaît à dire Jérôme Chauvet, la confiance ne peut passer que par la victoire." L'entraîneur nîmois sait que sa formation a du potentiel, qu'elle est passée très proche de l'exploit face à Chambéry et encore un peu plus dimanche dernier à Tremblay mais que désormais, c'est ce qu'il y aura écrit sur le panneau d'affichage au coup de sifflet final qui va compter. 
 
 
Comme on se retrouve !!! Ce Cesson - Saint Raphaël n'est autre que le remake de la finale du Challenge Caraty, le 28 août dernier. Ce jour-là, les Bretons qui étaient menés de 4 buts à la pause, s'étaient imposés au finish 29-28. Il est possible que le scénario se renouvelle mais cette fois, le contexte est différent. Les Varois ont fait un sans-faute, depuis leur entrée en LNH (4 matches-4 victoires) et ne semblent pas vouloir lever le pied. Cesson de son côté reste sur un retentissant succès à Dunkerque. Ce succès en terre nordiste intervenait après notamment la claque mémorable subie à domicile (de 9 buts) contre Nîmes. Les joueurs de David Christmann n'ont adopté aucune logique en ce début de saison. Et s'ils prennent goût à faire tomber les gros, pourquoi St Raphaël ne pourrait pas être inscrit au tableau de chasse. Jean Baptiste Laz (l'auteur du but en or samedi) et ses coéquipiers ont très certainement une idée derrière la tête devant leur public. Ils ont en tout cas une double mission: confirmer Dunkerque et se faire pardonner Nîmes.

Et si pour Sélestat, ce samedi face à Ivry était un bon jour pour mettre fin à ce qu'on pourrait appeler une spirale de la défaite ? Eliminés de la Coupe de la Ligue, les Alsaciens n'ont pas fait mieux en championnat. Deux défaites mais de peu. De deux buts à St Raphaël et face à Nantes. Les hommes de Jean Luc Le Gall sont si près de réussir l'exploit qu'ils en perdent leurs moyens. Il leur manque à chaque fois, ce soupçon d'expérience si utile dans le money time. Après avoir perdu sur blessure, François-Marie, Salami et Pesic, Sélestat est à la recherche d'un joker mais par les temps qui courent, ce pas évident de trouver le profil idoine. Ivry reste sur une sévère défaite face au leader montpelliérain mais n'a pas à rougir d'autant que pendant quarante bonnes minutes, les Val-de-Marnais ont été à la hauteur. Pour ce déplacement dans le Bas-Rhin, Pascal Léandri devra composer sans ses Argentins. Diego et Sebastian Simonet sont au Mexique où avec la sélection albiceleste, ils vont prendre part aux Jeux Panaméricains, qualificatifs pour les prochains J.O. En revanche, le Tchèque Ondrej Sulc a quitté l'infirmerie et redevient opérationnel. 
 

C'est le 2ème derby de la saison pour Créteil qui après avoir engrangé ses deux seuls points en championnat contre Paris, retrouve une équipe de Tremblay qui a eu très chaud, dimanche dans sa salle contre Nîmes et qui ne pourra toujours pas compter sur les services de Sébastien Ostertag. L'ailier gauche international est toujours handicapé par des douleurs musculaires au mollet. Il doit passer des examens plus approfondis en cette fin de semaine pour déceler l'origine du mal. L'affiche promet d'être disputée. En août dernier, alors qu'elles étaient en pleine préparation, les deux équipes s'étaient rencontrées et Créteil s'était imposé 24-18. 

Tremblay a trouvé un 2ème gardien. Depuis le retrait de Sébastien Mias, le staff tremblaysien était parti en quête de son remplaçant pour soulager le très précieux Dragan Pocuca. Selon nos informations, le choix de Tremblay s'est finalement porté sur Oleg Sapronov. Un très beau renfort que ce gardien de 41 ans qui traîne ses 1.96 m depuis un certain nombre d'années sur les parquets d'Europe. Troisième portier de l'équipe russe championne du Monde en 1993, il est arrivé en France en 2001, à Pontault-Combault où il a gardé les buts jusqu'à la saison dernière. Oleg Sapronov vit toujours dans l'agglomération de Seine-et-Marne et sera opérationnel dès dimanche lors du derby à Créteil. 

*****************************

OC CESSON HANDBALL - SAINT RAPHAEL VHB

Pronostic : Saint Raphaël

Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Allée de Champagne 35510 CESSON SEVIGNE
Date :
Le 14/10/2011 20h45
Arbitres :
BADER CLÉMENT
WEBER LOIC

*****************************

SELESTAT ALSACE HB - UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL

Pronostic : Sélestat

Lieu :
Centre Sportif Intercommunal "Eugène Griesmar"
Quai Albrecht 67600 SELESTAT
Date :
Le 15/10/2011 20h30
Arbitres :
BOUNOUARA SAID
SAMI KHALID

*****************************

US CRETEIL HANDBALL - TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL

Pronostic : Créteil

Lieu :
ROBERT OUBRON
RUE PASTEUR VALERY RADOT 94000 CRETEIL
Date :
Le 16/10/2011 16h15
Arbitres :
ROLLAND CYRIL
ROLLAND JEROME

*****************************

USAM NIMES GARD - TOULOUSE UNION HANDBALL

Pronostic : Nîmes

Lieu :
Le Parnasse
Route de St Gilles 160 avenue du Languedoc 30900 NIMES
Date :
Le 14/10/2011 20h30
Arbitres :
CLAPSON SIEGFRIED
FIESCHI XAVIER

*****************************

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités