mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Nice - Villeneuve Loubet : au bout du suspense !
Nice - Villeneuve Loubet : au bout du suspense !
12 Octobre 2011 | National > Nationale 1M

Il n’y aura aucun match facile, c’est une certitude et le «classico» entre les frères ennemis de la côte - le Cavigal Nice et Villeneuve Loubet - n’aura pas dérogé à la règle !

Jamais l’écart entre les deux équipes n’avait paru aussi large en faveur du Cavigal de Nice, aux yeux de beaucoup en ce début de saison… Sur le papier !!!
Mais sur le terrain, ce n’est jamais la même musique, surtout lors de ce derby ! L’histoire était d’ailleurs là pour le rappeler et montrer que jamais le favori ne s’était imposé depuis dix ans entre ces deux formations de N1 jusqu’à ce dimanche après-midi. Au contraire le plus faible barrant souvent, par le passé la route de la D2 à son adversaire.

Ce fut le cas notamment en 2002/03 et 2009/10 où le "Cavi" perdit par deux fois ses illusions d’accession à quelques journées de la fin dans l’antre de l’ESVL et vice versa lors des saisons 2003/04 et plus récemment en 2007/08 lorsque Villeneuve vint se présenter en leader à Pasteur à l’avant dernière journée, pour perdre 19-20 lors d’un derby mémorable contre un "Cavi" relégable, qui sauva sa peau en N1 à cette occasion !

Le Cavigal était prévenu et heureusement, car ce dernier duel aura tenu toutes ses promesses et gardé en haleine une salle Pasteur comble. Villeneuve entame le match pied au plancher avec un Pavel omniprésent. Au bout de 8 minutes, Mirtillo doit prendre un temps mort, les Niçois n’y sont pas : ils sont lents, timorés et inhibés (2-4). Cela n’y fait rien au bout de 20 minutes, Villeneuve mène encore 4-9.  Claude Mirtillo change totalement sa base arrière et les entrées de Sidibé, M’Bouta et surtout Legendry boostent une équipe enfin dans le match, le Cavi recolle 12-12.

Même scénario en 2ème mi-temps, les hommes du loup avec Pavel et Ghibaudo se régalent (14-14 et 14-18 à la 39’). La défense, habituel point fort des Niçois, ne s’en sort pas. Claude Mirtillo utilise alors tout son collectif certainement par stratégie, mais aussi par nécessité, alors que Sylvain Frésu n’utilise que 8 joueurs de champ et cela va s’avérer payant pour les Niçois sur l’ensemble de la partie. A la 47ème minute, l’ESVL mène encore 20-21, lorsqu’un évènement va contribuer à changer la donne : à défaut d’être géniaux, les Niçois s’accrochent et Ghibaudo s’accroche au maillot de Cottarre, il écope de 2’ et dans la foulée Chalindar prend un rouge direct pour une faute défensive : le Cavi joue à 6 contre 4 et concrétise enfin ses montées de balles pour mener pour la première fois à la 51ème minutre : 21-20. Les mouches ont changé d’âne et le Cavigal Nice ne lâchera plus sa proie pour l’emporter 26-23 !

Mais que ce fut dur pour les deux équipes et des Niçois qui s’en sortent par un trou de souris, certainement grâce à un effectif plus étoffé, et des Villeneuvois qui peuvent encore avoir de gros regrets après avoir perdu deux fois de justesse en deux déplacements.

Claude Mirtillo - entraîneur du Cavigal Nice Handball
"Nous étions annoncés ultra favori et je n’aime pas çà du tout. Nous avions tout à perdre sur un match comme çà et heureusement que nous ne sommes pas tombés dans ce piège, même si ce fut très juste. Je suis heureux que mes joueurs sachent gagner de tels matchs, mais nous allons quand même continuer à travailler pour que notre marge de manœuvre soit un peu plus grande à l’avenir, parce que nous avons vraiment eu chaud sur ce match, qu’il ne fallait absolument pas perdre !!!"

Communiqué du Cavigal Nice Handball

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités