mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
La guerre nucléaire n'aura pas lieu
La guerre nucléaire n'aura pas lieu
15 Octobre 2011 | Europe

Coupe EHF Masculine 2ème tour retour.
A moins d'une guerre nucléaire selon les mots du coach Nantais Thierry Anti, Nantes a d'ores et déjà la qualification en poche avant même le coup d'envoi de ce match retour. Cette rencontre donne l'occasion au HBC Nantes d'offrir du spectacle à son fidèle public pour cette première Europénne... et surtout d'oublier au plus vite une pâle copie rendue cette semaine à Paris.

Sembable au match aller, le Kras Volendam démarre de la meilleure des façons ce match à Beaulieu. Et c'est de loin que le champion des Pays-Bas s'illustre par son duo d'arrières, Jasper Adam et Pieter-Matthis Vink. Ce sont les "oranje" qui se mettent d'entrée en mode Coupe d'Europe (4-4 ,11'). En face, Nantes cherche les espaces : tirs hors cadres et montées de balle encores hésitants empêchent le club local de faire la différence dès l'entame. Les exclusions temporaires sont pourtant nombreuses côté Hollandais, le "H" n'en profite cependant pas.

Sous les yeux d'un public plutôt discret, Nantes peine à mettre du rythme (8-7, 21'). La double exclusion temporaire à Volendam est l'occasion rêvée de prendre une petite avance au score, Seufyann Sayad doit s'y reprendre à deux fois pour battre le gardien Néerlandais (11-7, 26'). Mais Nantes semble timoré : Rivera et Gharbi butent coup sur coup sur un Cappel attentif. Tom Schilder trouve les espaces dans la défense Nantaise et le Kras Volendam reste au contact à la mi-temps (11-8, 30').

Retour des vestiaires à l'image de la première période, Mahmoud Gharbi choisit le plus compliqué en contre - Thierry Anti n'appréciant pas du tout la manoeuvre - et sur le penalty obtenu, Nemo Pribak bute sur Martijn Cappel. A 6 contre 4, le Kras Volendam est pleinement dans son match (13-10, 37'). Un match hâché par les exclusions à foison, le public attend mieux pour s'enflammer. 30 dernières minutes qui se joueront sans Kim Ekdahl du Rietz blessé : le staff médical du HBCN craint une fracture de fatigue au pied pour l'International Suédois.

En ce début de seconde période, Maurits Van Buren crée le spectacle sur son aile : l'animation offensive du club Batave est plaisante à voir. Rock Feliho hausse soudainement le ton et montre le chemin par trois fois à son équipe. Le capitaine Nantais, à lui seul, donne ainsi à la 42ème minute une marge de manoeuvre confortable (17-11, 43').

Tir à l'aile ou tir à la hanche de la base arrière, Boj Van Limbeek maintient un écart raisonnable (20-15, 50'). La fin de match est anecdotique, l'occasion pour le fidèle pivot Pierre Fabre de faire son entrée et d'inscrire le 26ème but Ligérien. Nantes s'impose sans problème et attend déjà le nom de son prochain adversaire, le tirage ayant lieu mardi prochain.

Pas de guerre nucléraire... pas non plus de festival atomique, Nantes a fait le boulot sans briller. Le HBCN met décidemment du temps à trouver son rythme de croisière, les prochaines échéances en championnat seront capitales - avec dans le viseur le duel dans 8 jours face à Dunkerque - dans l'optique de garder sa place dans la première partie de tableau. Mention bien à ce champion Hollandais vaillant malgré un niveau technique nettement inférieur.

Commentaires d'après-match :

Thierry Anti (entraîneur de Nantes) :
"Mon équipe a essayé de jouer sérieusement, il le fallait. On est tombé sur une équipe très appliquée en face qui en défense était relativement solide et en attaque a essayé d'imprimer une circulation de balle rapide. Comme au match aller, on n'a pas pu faire un écart conséquent en première mi-temps. En seconde période, là où à l'aller, on les avait usé et exploité au mieux les montées de balle, aujourd'hui on a eu plus de mal. Finalement, c'est un match qui va nous servir. J'ai protégé certains joueurs dans l'optique du championnat, on reste concentré sur Dunkerque samedi. Sur le tirage Européen, j'espère qu'on livrera deux bons matchs en novembre, on risque de tomber sur plus gros".

Rock Feliho (capitaine de Nantes) :
"Il ne fallait se concentrer que sur nous-mêmes. On voulait se rattaper de la défaite de mercredi, ce match est une bonne préparation pour Dunkerque. Mais il faut qu'on améliore notre niveau de jeu".

A Nantes, Palais des Sports Beaulieu
Le samedi 15 octobre 2011 à 20h30
Nantes - Kras Volendam : 26 - 21 (Mi-temps : 11-8)
4.610 spectateurs
Arbitres :
MM. Fonseca Santos et Ricardo Duarte (Portugal)

Nantes
Gardiens :
Maggaiez (9 arrêts), Siffert (9 arrêts)
Buteurs : Pribak (3/6), Gharbi (1/2), Mourioux (3/4), Rivera Folch (4/9), Pijulet, Feliho (4/6), Sayad (5/8), Dole (2/4), Skatar (1/5), De la Breteche (1/1), Ekdahl du Rietz, Fernandez (1/2), Fabre (1/1).

Kras Volendam
Gardien :
Cappel (9 arrêts), Schellekers (1 arrêt)
Buteurs : Vink (1/4), Doremkamper (1/1), Reijgersberg, Kes, Schilder (3/3), Duin (3/8), Snijders (1/2), Kammer, Geus, B. Van Limbeek (2/5), N. Van Limbeek, Koenders (2/4), Van Buren (4/6), Adam (4/10).

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités