mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Limoges par KO !
Limoges par KO !
18 Octobre 2011 | National > Nationale 1M

Nationale 1 Masculine - 4ème journée -
 C'est à 5 secondes du buzzer que Limoges a gagné le combat des leaders. Une invincibilité limougeaude acquise à l'issue d'une heure de jeu pendant laquelle les Cherbourgeois auront fait preuve de moins "d'expérience"...

Fernandez diminué, Calic toujours à l'infirmerie, la JS Cherbourg se présentait a priori limitée sur la base arrière. Une "diminution" dont les Limougeauds profitent en mettant d'entrée de jeu la pression sur le n°33 Mauve.

Pas de problème en soi pour ces initiatives viriles des hommes de Stanic, Cherbourg se met à faire du Cherbourg, vitesse contre force, souplesse contre rigidité et travail au près, courses dans les intervalles ou montées de balle s'avèrent être des solutions efficaces et parfaitement réalisées par Lissot, Segarel ou Benali (8-5, 13ème).

Solidement campés sur les 6 mètres, dominé en activité, Limoges va d'abord courber l'échine, musclant son jeu défensif... Parfois un peu trop musclé et rapidement sanctionné, Pap voyant rouge pour avoir touché Moniez en plein vol. Pendant un temps, les Mauves bénéficie de cette exclusion de Pap pour s'échapper, avantage confirmé après un "chabalobe" du présélectionné algérien pour la CAN et une montée de balle conclue par Segarel.

Bénéfice de courte durée. Alors que Limoges est au plus mal numériquement, dominé dans l'intensité positive, la JS va sortir de son bon tempo. Roby trouve les espaces complaisamment laissés par des Mauves sur le reculoir et au bout d'un 4-0 conclu par Gimenez seul au 6 mètres, Limoges rentre au vestiaire avec un avantage surprenant mais mérité au vu de la volonté affichée (13-14).

A la reprise, le 4-0 va gonfler de 3 unités, Oliver s'arrachant dans l'intervalle et envoyant Jourdain au repos pour 2 minutes (13-17, 35ème). En déficit d'arrêts de gardien, Dalmont ne trouvant pas plus la solution sur les shoots limougeauds que Somaï, Cherbourg s'emploie pour limiter la casse. Et stopper une hémorragie pouvant être fatale. Fernandez décoche deux coups de tonnerre, et si Segarel plaisante avec Jomin du bon tour qu'il lui a joué au bout d'une montée de balle, l'ambiance n'est pas à la franche rigolade, même si les Mauves ont recollé au score (21-21, 44ème).
Un retour vite illusoire, Limoges assénant un 5-0 dans les 5 minutes qui suivent, Sarni plus en réussite, Spincer et Gimenez en montées de balle confirmant l'implacable réalisme limougeaud (21-26, 51ème).

5 buts d'avance à 8 minutes du buzzer (22-27), le match est il plié ? Evidemment pas. Dans un superbe sursaut d'orgueil, les Cherbourgeois grignotent leur retard, un déficit rédhibitoire pour le commun des handballeurs. Mais il n'y a rien de commun chez ces Mauves là et en 5 minutes, Benali par 4 fois, Youf Pinsault et Fernandez redonnent l'espoir de victoire aux 1.621 coeurs debout de Chantereyne (29-29, 59ème). Oliver une 1ère fois redonne l'avantage aux siens, Fernandez lui répond illico mais l'ex meneur de jeu du feu SCT a de la suite dans les idées. Oui,  Oliver est hardi et alors que le panneau affiche 29'54", il va quérir l'invincibilité des siens à 10 mètres à travers le rideau Mauve. Une victoire aux allures de hold up mais pas volée du tout pour des Limougeauds un ton au dessus.

Chantereyne, 1621 spectateurs
JS CHERBOURG HB - LIMOGES HAND 87
30 - 31 (Mi-temps : 13-14)


Arbitres : DEBRIS FRANCK et RENARD SEBASTIEN

Statistiques du match

Photos : Antoine Soubigou - soubigousports@gmail.com

© Philippe Dairou
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités