mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
St Raphaël et Chambéry ne veulent pas décrocher
St Raphaël et Chambéry ne veulent pas décrocher
26 Octobre 2011 | France > LNH
C'est le 1er choc de la saison. Ce jeudi, St Raphaël accueille Chambéry devant les caméras de Canal+ Sport. Un match à quitte ou double pour les deux équipes, au risque de perdre le contact avec la tête du classement de la D.1 masculine. 

Il leur fallait bien cela aux joueurs de Saint-Raphaël: évacuer très rapidement le revers à domicile contre Tremblay (25-29), se remettre en ordre de bataille et surtout renouer avec le succès. Les hommes de Christian Gaudin y sont parvenus en se qualifiant pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue aux dépens de Nîmes et qui plus est, en terre gardoise (24-29). Même si tout n'a pas été parfait avec notamment une entame chaotique, les Varois, vertement sermonnés à la pause, ont répondu présent dans le second acte. Mais incontestablement, après les deux points lâchés samedi face aux Franciliens, la réception de Chambéry, ce jeudi, revêt une importance encore plus capitale que le déplacement nîmois. Fidèle parmi les fidèles, Raphaël Caucheteux, actuel meilleur buteur de St Raphaël avec 27 réalisations dont 14 penaltys, en est convaincu.  « C'est peut-être un tournant car ça fait trois ans que Chambéry n'arrive pas à s'imposer chez nous. De plus, la saison dernière, c'est un peu à cause de nous qu'ils perdent le titre, donc je pense qu'ils vont être assez revanchards. » Ce match est un des tous premiers sommets de la saison notamment pour les Azuréens qui depuis qu'ils ont renoué avec l'élite en 2007, ont des objectifs croissants. « Nous avons déjà perdu 2 points à domicile, il faut se rattraper contre Chambéry, martèle l'ailier gauche. On est encore une jeune équipe de LNH mais je pense qu'avec le recrutement qu'on a fait, on peut aisément viser la place de dauphin derrière Montpellier. » Et pour cela donc, une victoire sur Chambéry est impérative. La dernière confrontation entre les deux équipes remonte au Trophée des Champions début septembre et à Monaco, les Savoyards s'étaient largement imposés (37-27). «Ils nous ont donné une véritable leçon, donc, de notre côté, il y a de l'impatience à montrer notre vrai visage face à eux. » 


Près de deux mois se sont écoulés et le contexte a changé. « Je m'attends à tout autre chose que le match de Monaco, s'empresse de souligner Karel Nocar, le demi-centre savoyard. C'était en fin de prépa, ils n'étaient pas encore prêts. Là, on joue chez eux,  l'enjeu n'est pas le même. Si on gagne, on les met à 4 points donc c'est important. » Depuis le début de la saison, Chambéry a réalisé un quasi sans faute. Le seul accroc, excusez du peu, c'est la défaite de seulement 3 buts à Barcelone en Ligue des Champions. Mais les six succès en LNH n'ont pas tous été une formalité. Sans faire la fine bouche, Karel Nocar qui entame sa 9ème saison en Savoie, reste lucide. «On peut se satisfaire des victoires, des résultats mais après, si on prend match par match, on peut être mécontent sur la manière. Contre Sélestat, par exemple, on avait la possibilité de tuer le match, on ne l'a pas fait. En revanche, en Ligue des Champions, contre Schaffhausen, la manière était là. » Et c'est sur cette dynamique européenne que Chambéry veut booster sa saison. Le retour de Bertrand Roiné notamment, après huit mois d'absence, n'est pas étranger à ce renouveau. «C'est bénéfique à tous les niveaux. c'est une rotation supplémentaire mais Bertrand, c'est aussi un bras puissant qui tire de loin. Avec lui, on peut plus varier le jeu. »


Pour St Raphaël, il s'agira de resserrer les rangs, d'autant qu'en ce moment, l'entraîneur Christian Gaudin passe beaucoup de temps au téléphone avec Michel Ducasse, le médecin du club puisque quelques joueurs et non des moindres fréquentent assidûment l'infirmerie (voir le mémento). Chambéry a préparé cette rencontre avec encore plus d'attention que les autres: départ pour le Var, ce mercredi en début d'après-midi, réservation de la salle pour un ultime entraînement, rien n'est négligé. « Je m'attends à un match serré, concède Karel Nocar. Il faudra qu'on soit très costauds en défense et que nos gardiens soient très présents. Il est aussi nécessaire qu'on se mette en condition pour marquer des buts faciles. ». De son côté, Raphaël Caucheteux connait les yeux fermés les bonnes recettes qui font la réussite du jeu chambérien et surtout les erreurs à ne pas commettre. « Il faut être performant dans le repli défensif car avec un Cédric Paty qui court vite et qui anticipe beaucoup, leurs contre-attaques peuvent faire très mal. Sans oublier Barachet. Pour moi, Xavier est actuellement le meilleur joueur du championnat. Si on arrive à le neutraliser notamment dans sa relation avec Detrez, on pourra plus se focaliser sur Bicanic. » Comme Sisyphe et son rocher, un obstacle en cache un autre. Chambéry ce jeudi soir, Montpellier quatorze jours plus tard, St Raphaël aborde certainement une des phases les plus délicates de sa saison. 


Mémento d'un sommet

Remontée de filets. Dumoulin-Djukanovic ou le match dans le match. Les deux gardiens sont en pleine forme en ce début de saison et à plusieurs reprises, chacun a sauvé son équipe du naufrage. En championnat, le Savoyard totalise 71 arrêts dont 6 penaltys, son collègue varois compte 67 parades dont 1 penalty.

St Raphaël maître à domicile. Depuis leur retour parmi l'élite (saison 2007-2008), les Varois n'ont perdu qu'une seule fois à domicile (26-29) face à Chambéry. C'était l'année de la remontée. Depuis cette défaite, il y a eu trois succès en trois matches de D.1 masculine.

A but pourpoint. Xavier Barachet (32 buts), Raphaël Caucheteux (27 buts dont 14 penaltys), qui du Chambérien ou du Raphaëlois va prendre l'ascendant sur l'autre ? Damir Bicanic (25), Laurent Busselier, David Juricek et Heykel Megannem (24) se tiennent en embuscade.

A St Raphaël, l'infirmerie ne désemplit pas. Jan Stehlik, le poumon de la base arrière est hors circuit quatre à six semaines (déchirure aux ischios droits), le pivot Sébastien Garain s'est fait opérer lundi (hernie discale) et devra prendre son mal en patience, quatre mois environ. Aurélien Abily (entorse à la cheville) et Nicolas Moretti (adducteurs douloureux) devront tenir le choc. Enfin, Nicolas Krakowski dont la fracture à l'auriculaire n'est plus qu'un mauvais souvenir, devrait être sur la feuille de match.

Le groupe chambérien. C'est le même que face à Schaffhausen en LDC, à deux exceptions près. Benjamin Massot-Pellet et Guillaume Marroux sont restés en Savoie. 


*****************************

SAINT RAPHAEL VHB - CHAMBERY SAVOIE HANDBALL

Pronostic : Chambéry

Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Rue des Chataigniers Rd Point Ankarr 83700 ST RAPHAEL 
Date :
Le 27/10/2011 20h45
Arbitres :
BUY Olivier
PICHON Stevann

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités