mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Sur courant alternatif
Sur courant alternatif
23 Octobre 2011 | International > Euro

Deuxième victoire en deux matches dans les qualifications pour l’Euro 2012 pour les Bleues. Après le +9 face à la Turquie, le +15 en Lituanie conforte la France à la tête de la poule 4 après la défaite de la Macédoine en Turquie. Mais si le score est lourd, si au final la France a fait le boulot globalement proprement, on imagine ce qu’aurait pu être le score final sans deux passages bien à vide qui ont laissé un tout petit goût d’inachevé à ce match.

Olivier Krumbholz avait décidé d’épargner un peu les organismes des Messines, car avec le début et la suite à venir de l’aventure en Champion’s League, il est clair que dans les rangs du Metz HB on cherche un peu de répit. Alors Alisson Pineau et Amandine Leynaud ont eu droit à une place de spectatrices privilégiées sur ce match, mais c’est tout. Cela n’empêchait pas la France de prendre un parfait départ avec une Mariama Signate tout en puissance avant de lâcher un peu défensivement pour se faire reprendre 4-4 à la 7° minute. C’est d’ailleurs la seule fois avec le coup de sifflet d’engagement que les Lituaniennes vont voir les Tricolores les yeux dans les yeux. Un grand show Blandine Dancette sur son aile droit, dans le sillage de sa fin de match face à la Turquie, les arrêts à répétition de Cléopâtre Darleux, les shoots de loin de Mariama Signate et la fulgurance de Siraba Dembele, le tout parfaitement cornaqué par une Alexandra Lacrabère qui se positionne de plus en plus comme un plan B de très bon niveau à la mène, et la Lituanie voyait la France s’envoler 7-16.

Malheureusement, les Bleues n’aillaient pas réussir à rester sur le même tempo, la fin de la première période et le début de la seconde allait quelque peu calmer les ardeurs bleues. Raphaëlle Tervel n’était plus là pour guider la défense, les tirs n’avaient plus la précision voulue pour battre la triplette de gardiennes adverse et les « Françaises », Jurgutyte de Mios et Bernataviciute de Fleury s’en donnaient un peu à cœur joie pour transpercer le mur défensif. Heureusement pour le score et pour les nerfs d’un Olivier Krumbholz visiblement très agacé par cette baisse de régime, l’attaque allait reprendre du poil de la bête et surtout le retour de Raphaëlle Tervel aux affaires défensives allait redonner un peu de peps à la défense. Continuant à jouer les aspirateurs à ballons, la future retraitée, puisqu’elle a annoncé dans le journal l’Equipe qu’elle mettrait un terme à sa superbe carrière après les JO de Londres, densifiait le bloc tricolore et permettait au jeu rapide de se remettre en place.

Alors tranquillement, la France va dérouler jusqu’à prendre un + 15 intéressant, Makaan Tounkara va être encore plus présente que face à la Turquie, confirmant qu’elle serait sur les rangs pour une place au mondial brésilien, Mariama Signate va finir sur un 8/9 énorme pour un arrière, Marie Paule Gnabouyou va faire parler sa puissance et tout va se terminer le plus normalement du monde au vu de l’écart entre les deux collectifs.

La suite de ces qualifications se joueront en mars, après un Mondial brésilien que les Bleues vont maintenant préparer avec le stage à Chartres fin novembre et du 25 au 27 novembre le TIPIFF à Paris avec Tunisie, Monténégro et la Russie.

A Alytus, Alytus Arena
Le dimanche 23 octobre à 19h00
Lituanie - France : 25 - 40 (Mi-temps : 13-21)
500 spectateurs
Arbitres :
MM Ihar Yudchyts et Siarhei Kot (Bielorussie) 

Cléopâtre Darleux : « Nous avons mieux joué que mercredi dernier mais en même temps, le niveau de jeu de la Lituanie est en dessous de celui de la Turquie. Nous n’avons pas été à 100% dans le match mais ceci s’explique par les déplacements ces deux derniers jours et la fatigue accumulée. La victoire est au bout, c’est l’essentiel. »

Lituanie
Gardiennes :
Sadauskaite (5 arrêts, 27 min.), Kvedariene (4 arrêts, 26 min.), Urbonaite (7 min., 3 arrêts)
Joueuses de champ : Jurgutyte (6/16), Niparaviciene (3/11), Satkauskaite, Vijunaite (3/4), Stankute (2/3), Vysniauskaite (6/7 dt 5/5 pen.), Perlibaite (1/3), Bernataviciute (4/9), Aleksandraviciute, Duknauskaite (0/1), Daugelaite (0/3)

France
Gardiennes :
Darleux (19 arrêts, 47 min.),Foggea (3 arrêts, 13 min.), Leynaud
Joueuses de champ : Goudjo (cap.,), Dancette (7/9), Kanto (2/2), Ayglon (4/6), Pineau, Mendy (2/3), Baudouin (2/6 dt 1/1 pen.), Tounkara (4/4), Gnabouyou (4/6), Dembélé (2/5), Tervel (0/1), Signaté (8/9), Lacrabère (5/8 dt 1/1 pen)


Evolution du score : 4-4 7°, 5-8 11°, 7-16 19°, 11-20 25°, 13-21 MT - 15-21 35°, 17-26 40°, 20-31 45°, 21-33 50°, 22-36 55°, 25-40 FT.

© François Dasriaux
Partager
    Identification nécessaire pour ajouter une réaction
    Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
    (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
    joueurs | équipe | actualités