mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Narcisse refleurit … en vain
Narcisse refleurit … en vain
4 Novembre 2011 | International

Cela fait un peu désordre, malgré le grand retour en forme de Daniel Narcisse chez les Bleus, la France s’est pris les pieds dans le tapis à Limoges face à une équipe de Slovaquie privée de Peter Kukucka et Frantizek Sulc, mais qui n’aura jamais rien lâchée pendant 60 minutes montrant une envie de tous les instants de faire tomber la France de son piedestal.

Avec un Beaublanc en feu pour accueillir l’équipe de France, les Bleus avaient l’occasion de faire un joli cadeau à ce public de province toujours prompt à venir les admirer et les encourager. Mais pour cela il aurait fallu que les Bleus mettent un peu d’entrain en défense et soient un peu moins dispendieux en attaque.

On va pourtant voir une bonne entame de match où Bertrand Gilles ouvre les hostilités, suivi de prés par Jérôme Fernandez, la balle va vite, les Slovaques sont pris de vitesse et se heurtent à un Thierry Omeyer qui fait le « show » derrière, résultat les coéquipiers de Richard Stochl, vont avoir le plus grand du mal à s’exprimer face à la vivacité des bleus. Mais les bonnes choses ne vont pas durer… A peine huit minutes et les Slovaques vont réagir avec leur impressionnant pivot, Andrej Petro, aussi difficile à contourner en défense qu’en attaque. Comme à l’autre bout du terrain, le gardien de Montpellier, Richard Stochl se met au diapason la Slovaquie va revenir au grand galop au contact (5-5) au bout de 10 minutes.

Malgré la relance du jeu par Xavier Barrachet, en grande forme internationale en s’infiltrant avec puissance et vitesse dans les intervalles de la défense slovaque la France n’arrive pas à décrocher ces diables d'adversaires et surtout commence peu à peu à baisser de rythme défensif malgré un Bertrand Gilles en joueur avancé ne laissant pas sa part aux chiens. Malheureusement, le pivot du HSV est un peu seul à sortir les muscles en défense et rapidement il va se faire repérer par la paire arbitrale au milieu d’un océan un peu trop calme. Malgré les changements et surtout l’entrée d’un Daniel Narcisse qui va mettre la fin de mi-temps pour se caler, jamais les Français ne vont pouvoir retrouver leur sérénité initiale et c’est sur un jeu de « à toi, à moi » que va se finir la première période avec un 14 partout pas trop folichon.

Sauf que si l’attaque va arriver à trouver peu à peu ses marques avec un Daniel Narcisse mettant le tournis dans les têtes adverses à chacune de ses tentatives de 1 contre 1, la défense elle va continuer à baisser de pied, donnant l’occasion à la puissance de la base arrière adverse de faire plus que des dégâts puisque rapidement la Slovaquie va mener de 3 buts. Le principe du match était à peu près clair, chaque erreur face à Richard Stochl se payait quasiment cash, et le portier slovaque multipliait les arrêts… On sentait bien que les Français devaient sortir le bleu de chauffe pour se sortir de ce match, face aux joueurs de Zoltan Heister de plus en plus galvanisés par l’idée de faire tomber les champions olympique, du monde d’Europe, etc… mais le déclic n’arrivait pas à se faire. Daniel Narcisse va pourtant énormément tenter et beaucoup réussir, Jérôme Fernandez va revenir à se amours à droite pour donner un coup de collier, mais rien ne va vraiment y faire y compris le retour aux affaires de Thierry Omeyer et ses 35 ans sonnés et fêtés au début du match.

Pourtant l’idée de cette défaite tant haïe par les Bleus va donner des ailes en fin de match, mais, alors que la défense arrivait enfin à prendre le pas sur une attaque adverse un peu en panne de carburant, les occasions de revenir vraiment au score et même de passer devant dans les dernières minutes vont être trop souvent loupées pour que la défaite ne revienne pas à ceux qui au final la méritaient le plus, les Slovaques.

Les Français ont encore quelques périodes de réglages devant eux avant de s’envoler vers un Euro, chaud, chaud en Serbie, ou toutes les équipes ont envie de les accrocher à leur palmarès ! Il reste au staff français à «récupérer »Michael Guigou, et Nikola Karabatic, pour entourer un Daniel Narcisse qui a du feu dans les jambes ! Non les anciens ne sont pas décidés à passer la main, et on sait ce soir, s’il en était besoin combien on aura besoin de tous pour aller vivre passer l’hiver au chaud et l’été au frais à Londres !!

A Limoges, Palais des Sports de Beaublanc
Le jeudi 3 novembre à 19h00
France - Slovaquie : 28-30 (Mi-temps : 14-14)
7 000 spectateurs

Les joueurs et le staff sont sortis évidemment mécontents de cette rencontre. Comme le soulignait Claude Onesta, les Experts ont « commis trop de déchets aux tirs » et « se sont fait promener sur le plan défensif. Ils ont mis en confiance l’équipe adverse ». Le capitaine Jérôme Fernandez confirmait le discours du coach : « Je suis déçu qu’on n’ait pas montré un beau jeu et je m’excuse auprès du public. Peut-être que cette défaite va nous faire du bien, nous servir de leçon et nous remettre dans le bon chemin ». Après demain, les Tricolores devront se rattraper à Boulazac face à cette même équipe slovaque : rendez-vous donc samedi à 18h au Palio de Boulazac !

France
Gardiens :
Omeyer (50 minutes, 20 arrêts), Karaboué (10 minutes, 2 arrêts)
Buteurs : Fernandez (4/8 dt 0/2 pen.), Dinart, Barachet (2/4), Gille G. (1/2), Gille B. (3/5), Narcisse (5/7), Joli (2/4 dt 2/4 pen.), Nyokas K., Honrubia (7/12 dt 1/2 pen.), Accambray (3/7), Abalo (0/2), Sorhaindo (1/1), Detrez, Bingo

Slovaquie
Gardiens :
Stochl (60 minutes, 20 arrêts dt 3 pen.), Paul
Buteurs : Rabek (3/9), Szucs (4/6), Hruscak (4/8), Kopco (4/4), Volentics (6/8 dt 3/3 pen.), Petro (2/3), Balaz, Mazak, Mikeci (0/3), Guzy, Urban (0/1), Szabo (0/3), Antl (3/5 dt 2/3 pen.), Stranovsky M. (4/6 dt 0/1 pen.)

Handzone
Partager
spectateurs
ALAIN CALVARIN | Vendredi 4 Novembre 2011 (11h51)
7000 ? ca m'étonne, car le PdS de Beaublanc ne peut accueillir que 5516 environ.


http://www.limogescsp.com/club.html
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités