mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Pontault s’offre Dijon
Pontault s’offre Dijon
20 Novembre 2011 | France > Pro D2

Dans un gymnase Boisramé survolté, Pontault-Combault s’est offert son troisième succès de rang en championnat en dominant Dijon (31-29), l’un des favoris de Pro D2. Après la claque infligée à Nanterre la semaine passée (20-32), Pontault relève la tête et s’éloigne de la zone rouge.

Il flottait un parfum de douce euphorie samedi soir à Pontault-Combault, rappelant l’espace de quelques minutes les belles heures vécues par le passé. Dans une salle comble, les pontellois ont offert un beau spectacle à leur public qui n’en espérait sans doute pas tant après les six défaites de rang du début de saison. Profitant d’une dynamique positive depuis plusieurs semaines, les joueurs de William Holder ont marqué leur territoire dès le coup d’envoi. Sous les yeux d’Eunice Barber, ancienne championne du Monde de l’heptathlon et du saut en longueur, Dijon voyait son adversaire du jour faire jeu égal dans les premières minutes de la rencontre. Ouedraogo, Hejtmanek et l’intenable Jallamion répondaient aux assauts de Suty et Versol, un ancien de la maison pontelloise (3-2, 5’). Les deux formations se rendent coup pour coup pendant plusieurs minutes, chacune organisée autour d’une défense solide (4-4, 8’).

Les pontellois vont décider alors de passer la vitesse supérieure, infligeant un 3-0 en deux minutes aux hommes de Denis Lathoud (7-4, 11’). L’ancien Barjot demande alors un temps mort afin de recadrer ses troupes, trop peu appliquées en attaque. Si Jérémy Suty, le meilleur dijonnais samedi soir, laissait présager une éclaircie sur le front de l’attaque, les erreurs allaient à nouveau s’enchainer par la suite. Pontault n’en profitait pas, laissant même son adversaire du jour revenir à une longueur (20’). Moins précis en attaque, les pontellois baissaient de rythme et offraient davantage d’opportunités à des dijonnais qui ne se laissaient pas prier pour les transformer. Dijon en profitait ainsi pour infliger un 3-0 en quelques minutes grâce notamment à un doublé de Suty (11-15). Un jet franc transformé à la dernière seconde par Ouedraogo permettait cependant aux pontellois de rentrer aux vestiaires avec seulement trois buts de retard (12-15).

De retour dans les cages pontelloises après avoir laissé sa place pendant quelques minutes à Thomas Nicolini en fin de première période, Hugues Mahieux (notre photo) se rassure directement en effectuant une parade face à Diarra. Dijon ne profite pas d’une supériorité numérique pour creuser l’écart avec Pontault qui rattrape même progressivement son retard, grâce à Samuel Balestrini et Alexi Jallamion (16-16, 39’). Les pertes de balle dijonnaises annihilent la plupart des tentatives offensives des hommes de Bonin. Pontault ne laisse pas passer l’opportunité qui lui est offerte par une supériorité numérique pour reprendre les commandes de la rencontre. Dupoux en pivot puis deux penalties de Jallamion redonnent espoir au club seine et marnais (20-18, 42’). Solidaires en attaque comme en défense, les pontellois maintiennent leur écart malgré des buts de Versol (23-22, 48’).

Les dix dernières minutes s’annoncent passionnantes. Ouedraogo, discret depuis le début du match, réalise alors un véritable festival sur la base arrière pontelloise, inscrivant un 3-0 en deux minutes (28-25). Dijon tente de combler son retard mais fait preuve de trop de précipitation. Pontault ne lâche rien, régale encore son public pendant les dernières minutes grâce notamment à un kung-fu, s’offrant un succès mérité (31-29) face au troisième du championnat. La mine sombre à l’issue du match, Denis Lathoud avait bien conscience que son équipe venait de laisser filer Aix et Billère en tête du championnat. Une soirée à vite oublier pours les dijonnais.

Les réactions :
Denis Lathoud, entraîneur de Dijon :
« Nous devions tuer le match en début de deuxième mi-temps lorsque nous menions de deux buts et étions en supériorité numérique. Malheureusement, nous en avons été incapables. Nous nous sommes trop exposés aux contres adverses. On perd logiquement ce match. Quand on a autant de pertes de balles, on ne peut pas espérer mieux. On s’est donné le bâton pour se faire battre. La remontée en LNH ? Aujourd’hui, on ne peut viser que les play-off, nous n’avons pas l’effectif pour y accéder directement. »

William Holder, entraîneur de Pontault :
«Les joueurs se sont libérés, en faisant douter Dijon d’entrée de jeu. C’est, pour moi, notre match référence depuis le début de la saison. Malgré quelques ratés en première période, nous avons montré de belles choses sur le plan offensif. Les joueurs se sont jetés sur tous les ballons comme des morts de faim. Quand j’ai vu ça, je me suis dit que le vent avait tourné et qu’on allait pouvoir inquiéter Dijon. Hugues Mahieux, aidé par notre défense bien en place, a réalisé des arrêts décisifs en seconde période. C’est la marque des grands gardiens. On va continuer à prendre les matchs les uns après les autres. Il faut rester sérieux et continuer à travailler comme on l’a fait ces dernières semaines. Nous ne sommes toujours pas sortis d’affaire. La signature dans la semaine d’un pivot défenseur va nous permettre d’augmenter les rotations. »

*****************************

UMS PONTAULT-COMBAULT HANDBALL - DIJON BOURGOGNE H.B. 
31 - 29 (Mi-temps : 12-15)
Lieu :
ROGER BOISRAME
AVENUE CHARLES ROUXEL 77340 PONTAULT COMBAULT
Date :
Le 19/11/2011 20h30
Arbitres :
GASMI KARIM
GASMI RAOUF


 

Statistiques du match

© Olivier Poignard
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités