mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Les Français en souffrance ! Omeyer décisif avec Kiel
Les Français en souffrance ! Omeyer décisif avec Kiel
22 Novembre 2011 | Europe > Champion's League

Le retour de la grande compétition européenne, a hélas coïncidé avec deux désillusions du coté des deux clubs français qui perdent leurs deux confrontations lors de cette cinquième journée, qui voit par ailleurs les ténors s’en sortir avec parfois des écarts conséquents dans les trois premiers groupes. Hélas le groupe D, ne nous promet pas une hiérarchie si limpide mais plutôt de gros duels, en perspective, entre les quatre premiers ! Montpellier va devoir serrer les rangs !

Poule A :
Barcelone caracole, Zagreb arrache une victoire à l’extérieur chez nos petits savoyards, Schaffhausen et Sarajevo, coulent dans le fond du classement, loin des places qualificatives. Attention aux suédois de Sävehof qui pourraient croire à la troisième place si Chambéry continue à jouer avec le handicap d’une infirmerie au taquet et à ne pas tuer les rencontres !
Sävehof établit une belle performance, pour sa deuxième victoire à domicile et à contrario, c’est une quatrième défaite consécutive pour les infortunés Suisses de Schaffhausen. Le gardien suédois, Forsberg est le grand artisan de cette victoire qui s’est dessinée après la pause, aidé par les buts de Viktor Friden(8) toujours efficace et de Michael Apelgren (7). Que dire de la rencontre entre Barcelone et Sarajevo, sinon que les deux clubs ne jouent pas dans la même cour ! C’est un duel inégal entre deux mondes, les stars espagnoles n’ont fait qu’une bouchée des Bosniaques impuissants et sans armes face à l’armada espagnole .Rien ne semble arrêter la marche de Barcelone vers le Final Four. Cédric Sorhaindo était au repos pour ce match à oublier pour Sarajevo, toujours sans victoire, qui doit trouver cette phase de poule bien longue. Chambéry aussi doit penser que la période qu’il traverse est complexe et rêve de retrouver un effectif digne de la ligue des Champions. A un moment donné la combativité et le sens collectif ne sont pas suffisants pour compenser les absences, surtout quand on rencontre un adversaire comme Zagreb, expérimenté, talentueux et rusé, à l’image d’Ivano Balic, toujours surprenant dans le money time ou d’un David Spiler intenable ! Pourtant, on a cru à l’exploit avec cette domination savoyarde, construite sur les arrêts de Cyril Dumoulin, les flèches de Damir Bicanic et les arabesques du toujours jeune Laurent Busselier. Mais les blessures, encore, en cours de rencontre furent fatales aux hommes de Philippe Gardent qui aura tout essayé au coaching pour conserver au moins ce nul si mérité ! Gageons que l’avenir sera meilleur dés que le temps guérira les maux des Xavier Barachet, indispensable comme le capitaine Busselier ou Bertrand Roiné, pas encore à cent pour cent.

Dernière Journée | Journée 5
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
SävehofSchaffhausen312517/11>>
SarajevoBarcelona174319/11>>
ChambéryZagreb262820/11>>
Prochaine Journée | Journée 6
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
SchaffhausenSävehof 24/11
BarcelonaSarajevo 26/11
ZagrebChambéry 26/11
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Barcelona1055001681225
2Zagreb854101491291
3Chambéry65320142133-1
4Sävehof452301351442
5Schaffhausen25140141145-4
6Sarajevo0505097159-5

Poule B :
Dans ce groupe, Madrid et Veszprém sont toujours dans le haut du classement, Tchekhov en ne faisant aucun cadeau à Silkeborg condamne les danois et viennent se mêler à la lutte pour les deux autres sésames avec Berlin et Kielce, tous deux la proie des deux cadors de la poule.
Les renards de Berlin, chutent de nouveau après leur défaite contre Madrid. Veszprém était trop fort même si les allemands se sont battus, les hongrois ont fait une bonne partie de la course en tête, avec un Mirsad Terzic en forme(7), des gardiens et une défense performants. Du coté berlinois, Torsten Lanes s’est mis en évidence. Le coach de Berlin, Dagur Sigurdsson a déploré « un manque d’engagement mental et physique » entrainant un trop grand nombre d’erreurs. Son homologue Lajos Mocsai, était quand à lui satisfait d’une prestation bien préparée. Toujours invaincu cette saison, l'Atletico de Madrid conserve les mêmes recettes : un grand Arpad Sterbik, une défense solide et plus grande efficacité en attaque, avec huit buts chacun pour les deux madrilènes Kiril Lazarov et Nikolaj Markussen. Les polonais de Kielce n’ont rien pu faire malgré les neufs réalisations de Michal Jurecki, meilleur marqueur du match. Luc Abalo (1) et Didier Dinard n’ont pas eu besoin de forcer leur talent.  Tchekhov va passer dix buts à Silkeborg signant la un niveau d’écart entre les deux équipes qui s’est concrétisé dés la première période avec un 11-22 en faveur des russes .A 10-13, les danois ont craqué sous les coups de butoirs des Sergej Shelmenko(7) Siarhei Harbok et Timur Dibirov. A Silkeborg, Audray Tuzolana inscrit deux buts.

Dernière Journée | Journée 5
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
BerlinVeszprém242916/11>>
KielceMadrid293716/11>>
SilkeborgMoscou253520/11>>
Prochaine Journée | Journée 6
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
VeszprémBerlin 27/11
MadridKielce 27/11
MoscouSilkeborg 24/11
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Madrid954011711473
2Veszprém854101421332
3Berlin55221148149-2
4Kielce45230149155-11
5Moscou451221481411-1
6Silkeborg05050131164-5

Poule C :
Le refrain reste le même : Hambourg trace sa route seul en tête, Metalurg Skopje s’accroche en « décrochant » sans doute définitivement Constanta et les polonais de Plock, victimes des allemands se font doubler par les slovènes de Koper qui ont mis neuf buts aux Ours de Tchekhov, en Russie qui plus est !
Les slovènes de Koper n’ont pas fait de cadeaux aux russes de St Petersburg en les éjectant de la quatrième place. Un grand Jure Varan avec douze buts et neuf réalisations de Sébastian Suber, ont permis aux slovènes de dominer, aidés aussi par les multiples arrêts de Dusan Podpecan. Le coach des russes, le géant blond Dimitri Torgovanov a déploré la fatigue de ses joueurs clés et le niveau moyen de ses gardiens.  Seul Guillaume Gille (1 but) a participé à la victoire d’Hambourg en Pologne à Plock, le frangin est resté sagement soigner un mollet douloureux. Dix points en cinq rencontres, le plein est fait même si la victoire ne fut pas si évidente, l’écart était d’un but à la pause. Les allemands ont du s’employer pour fêter par une victoire, le 51 anniversaire de Coach Per Carlen ! Le gardien d’Hambourg, Dan Beutler a une nouvelle fois été décisif avec 23 arrêts, et Pascal Hens, brillant, a pesé sur la rencontre avec huit buts .Les polonais encouragés toute la soirée par leurs fans se sont battus avec leur gardien danois Morten Larsen Seier, efficace, mais ils vont encaisser en seconde mi temps un 5-0, fatal et leur retour fut trop tardif. Les individualités des allemands ont fait la différence. Cinquième défaite et le rêve de rentrer en huitième de finale qui s’envole, pour des roumains de Costanta décevants, face aux macédoniens de Skopje solides avec un bon Naunce Mojsovski , qui atteignent ainsi la seconde place du groupe.

Dernière Journée | Journée 5
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
Saint PetersburgKoper263516/11>>
PlockHamburg263019/11>>
SkopjeCostanta251819/11>>
Prochaine Journée | Journée 6
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
KoperSaint Petersburg 26/11
HamburgPlock 27/11
CostantaSkopje 24/11
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Hamburg1055001521205
2Skopje753111341252
3Koper653201351271
4Plock45230137143-2
5Saint Petersbur.35131124147-1
6Costanta05050123143-5

Poule D :
Les surprises continuent et le classement de ce groupe à suspense est toujours bancal, car orphelin du duel attendu entre Copenhague et Kiel. Les espagnols de Léon profitent de leur belle victoire contre Copenhague pour passer provisoirement en tête, et les positions se resserrent à la faveur de défaite des Montpelliérains, qui remettent les hongrois de Szeged dans la course ! Seule l’équipe de Belgrade est quasi décrochée, valeureuse victime de Kiel, pas si dominateur ! Cela promet et ne laisse plus trop de droit à l’erreur, à nos champions, eux aussi touchés par des absences de taille.
Léon est toujours invaincu à domicile et après le nul arraché contre Kiel c’est Copenhague qui chute en Espagne, une première cette saison. Antonio Garcia a fait le show avec neufs buts à son actif et le gardien Vincente Alamo a fait souffrir l’artillerie danoise. Mikkel Hansen s’en sort avec sept réalisations. Menés à la pause, les danois n’ont jamais réussi à placer leur jeu de contre attaque, bloqués par la superbe défense de Léon et dans le même temps, les tireurs espagnols se régalaient en shootant de loin. L’ambiance était à son comble dans la salle pour cette belle prise de pouvoir. Kiel assure contre Belgrade, avec un score trompeur (36-28) puisque les coéquipiers de Daniel Narcisse (3 buts) perdaient à la mi temps (17-18), Sifflés par leurs supporters, accumulant les fautes, les allemands ont butté contre une grosse défense serbe qui jouait les contres attaques à merveille , avec un arrière gauche Ivan Dimitrijevic percutant( 8) Après un écart de deux buts en seconde période, Alfred Gislasson décide de changer de gardien et l’arrivée de Thierry Omeyer, que l’on imagine bouillant sur le banc, va inverser totalement le cours du match : Auteur d’un incroyable 75% d’arrêts en 22 minutes, notre Titi national va faire passer la marque à 29-21 en faveur de son équipe ! Déboussolés, Belgrade perd le fil et Kiel enchaine sans pitié. Toujours sans points, les serbes ont montrés des qualités qui pourraient surprendre. Henrik Lundstrom, Momir Illic et Kim Andersson ont été les gros scoreurs de l équipe allemande. Enfin, une défaite qui fait mal dans une rencontre qui aurait pu pourtant permettre à Montpellier de prendre la tête du groupe, mais les joueurs de Patrice Canayer usés par les matches à répétition et les absences de joueurs décisifs (Les ailiers D.Gajic et M. Guigou) marquent le pas et sont incapables de prolonger leurs bons passages jusqu’au coup de sifflet final. Les hongrois de Sezged souvent brillants à l’image de Mate Lekai (9) de Frantisek Sulc(8) et de leur gardien Roland Mickler ont submergés le collectif français, au sein duquel William Accambray (10) Samuel Honrubia (7) ont essayé de autour de Nicolas Karabatic. Mais le bât blesse en défense depuis plusieurs rencontres et le boss montpelliérain va se casser la tête pour mettre en situation de réagir une équipe qui se doit de finir dans les deux premiers, au vu de son potentiel réel (quand tout le monde est en état de jouer) ! Les hongrois, eux se sont offert le droit de rêver à une place dans les seize !

Dernière Journée | Journée 3
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
SzegedLeón313515/10>>
MontpellierBelgrade362716/10>>
KielCopenhague 18/12
Prochaine Journée | Journée 5
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
SzegedMontpellier383519/11>>
LeónCopenhague282620/11>>
KielBelgrade362820/11>>
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1León753111581511
2Copenhague64310124106-12
3Montpellier65320162153-2-2
4Kiel542111251061
5Szeged452301481672
6Belgrade05050131165-5

La sixième journée est en fait à l’identique de celle ci puisqu’il s’agit des matches retours, avec on l’imagine, de l’esprit de revanche dans l’air pour Copenhague, Montpellier, Chambéry, voir Berlin. En tout cas, nos petits français devront régir pour ne faire trop lâcher au classement. Les autres rencontres ne devraient pas accoucher de grosses surprises.

© Cathy Tachdjian
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités