mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
La hiérarchie respectée ?
La hiérarchie respectée ?
1 Décembre 2011 | France > LNH
Nantes-Saint Raphaël est le match vedette de cette 11ème journée de D.1 masculine et cette semaine, Canal+ Sport fait une infidélité à Montpellier et Chambéry. Les deux ténors de la LNH ne devraient pas être en grand danger puisque le champion de France se déplace à Créteil et son dauphin accueille Ivry. Coincé entre deux week-ends européens, ce 11ème épisode ne bousculera pas la hiérarchie. C'est en bas de tableau que la lutte s'annonce serrée.

C'est un peu un match à quitte ou double pour Nantes. En accueillant Saint Raphaël, les partenaires de Rock Feliho ont tout à gagner mais aussi tout à perdre de cette confrontation. Depuis le début de la saison, l'infirmerie n'a pas désempli, les résultats ne sont pas ceux escomptés et avec trois victoires, autant de matches nuls et quatre défaites, les Nantais plafonnent à la 7ème place du classement. Mais en Loire Atlantique, on aime les défis. Celui par exemple, d’avoir lancé dans le bain, les jeunes du centre de formation. Après les Pijulet, Mourioux, De La Bretèche ou Roche, c’est désormais au tour de l’arrière droit Jordan Camarero (19 ans) de pousser la porte de l’élite avec pour baptême, samedi, le match de coupe de l’EHF, contre les Biélorusses de Minsk. Malgré la défaite, le minot passionné d'Ovalie (nous aurons l'occasion d'en reparler) a fait une entrée remarquée en inscrivant quatre buts (sur 5 tentatives). De quoi redonner le sourire à Thierry Anti, son entraîneur (voir l'entretien par ailleurs). 

De son côté, Saint Raphaël a passé un cap. Malgré quelques accrocs (imaginables) contre Chambéry et Montpellier et quelques succès laborieux, les hommes de Christian Gaudin font mieux que l’exercice précédent puisqu’ils occupent la 3ème place, juste devant Dunkerque qui soit dit en passant, revient à pas de géants. Pour le premier des deux déplacements qu'ils effectueront en 10 jours à Nantes, les Varois qui sont mieux partis que leur adversaire pour se qualifier pour les 8èmes de la Coupe EHF, aligneront une équipe toujours privée de Jan Stehlik (ischio jambiers) et peut-être de Raphaël Caucheteux. L'ailier longiligne se plaignant d'une béquille après le match remporté (+9) en Islande. 



Que doit attendre Créteil de la visite de Montpellier ? A quel niveau une défaite face aux champions de France peut-elle être qualifiée d'honorable ? Les Cristoliens ont-ils les moyens de créer la surprise et mettre à mal la hiérarchie établie depuis que les joueurs de Patrice Canayer ont pris seuls, le pouvoir ? Même privé de Michael Guigou (qui se remet de sa double hernie inguinale), de Luka Karabatic (souci au pouce) et de Dragan Gajic (douleurs au talon), Montpellier est une impressionnante machine qui peut aussi avoir des soubresauts comme ce fut le cas, il y a moins de quinze jours à Paris. Mais les Héraultais savent se ressaisir. Leur réaction face à Tremblay a été sans pitié. « Ce n’est rien de le dire mais il faut partir avec un esprit conquérant. Je sais bien que même en faisant un beau match, cela ne suffira peut-être pas mais en tout cas, si on ne joue pas, on risque de prendre un écart de dix ou quinze.» L'analyse est à la fois simple et lucide. Elle émane de Fabrice Guilbert, (en photosage parmi les sages qui toute la semaine a mis en garde ses partenaires de Créteil contre la moindre faute d'inattention. L'ancien international ne se fait pas non plus trop d'illusions. « Des matches comme ça, nous permettent aussi de nous jauger. Même sans les battre, si tu arrives à les accrocher, cela peut être profitable. L’entame sera capitale. » Comme Chambéry, Montpellier est entre deux tours de Ligue des Champions. Et le prochain adversaire n'est autre que Kiel, battu chez lui début octobre et qui dimanche, à l'Arena, aura en tête de prendre une revanche. Concentrés sur cet objectif, les Héraultais peuvent-ils être démobilisés à Créteil ? « Je ne le pense pas, avoue Fabrice Guilbert. Ils ont l'habitude d'enchaîner les matches . Sauf s’ils arrivent en étant un peu trop sûrs d’eux et se contentent du minimum. Il faut que nous soyons suffisamment solides dans les impacts pour leur rendre le match plus difficile.» Facile en théorie, pas évident en pratique.... D'autant que Créteil ne sera pas au complet, Uros Mitrovic (opéré à l'épaule gauche) et Pierre Montorier (soucis à la voûte plantaire) manquant à l'appel. A Montpellier, Patrice Canayer a puisé dans son centre de formation. Gutfreund, Cochard, Bonnefond et Arvin-Berod sont du voyage. Ils retrouveront leurs potes de France Juniors, Descat, Minel et Ferrandier. Vive la jeunesse !


Deux semaines après avoir fait mettre genou à terre à Chambéry mais après avoir subi le tsunami à Montpellier, Tremblay retrouve son antre fétiche pour accueillir Dunkerque. Les Nordistes qui restent sur une série de six matches sans défaite et qui sont remontés depuis, à la 4ème place, entendent poursuivre sur leur lancée. Dunkerque qui cette année, n'a pas été convié au carré final de la Coupe de la Ligue, va bénéficier d'un week end supplémentaire de repos. Entre deux tours de coupe de l'EHF avec un beau succès, samedi contre les Hongrois de Balatonfüred (+9), les hommes de Patrick Cazal restent vigilants. La déconvenue de la saison passée est dans toutes les mémoires. Alors qu'elle était menée à 10 minutes de la fin, l'équipe de Tremblay avait refait son retard et s'était imposée de.... 4 buts au cours d'un match où l'ailier nordiste Jalel Touati et le Francilien Arnaud Bingo (notre photo) avaient excellé (6 buts chacun).  Côté effectif, si Dunkerque est au complet, Stéphane Imbratta, le coach tremblaysien ne déplore que l'absence de Romain Guillard. 


Avant de se rendre à Chambéry, Ivry est lanterne rouge de la D.1. Depuis les blessures de Fabien Ruiz et de Thomas Zirn et les rechutes de Davor Dominikovic qui a décidé de se faire opérer et Diego Simonet qui n’est pas totalement rétabli, l’heure n’est plus à la détente. Il y a péril en la demeure et les deux petits points pris lors des huit derniers matches sont trop peu pour rester la tête hors de l’eau. Et ce n’est pas le déplacement de ce mercredi soir en Savoie qui devrait arranger la situation. Car Chambéry qui a pris un sérieux coup de semonce à Tremblay, il y a moins d’une quinzaine, et qui samedi en Ligue des Champions à Zagreb a donné une image pitoyable, a beaucoup à se faire pardonner.  Les Savoyards ne doivent surtout plus perdre de points sur le rival montpelliérain qui depuis deux journées, caracole seul en tête au classement. Chambéry devra toujours se passer de Xavier Barachet mais récupère Laurent Busselier. L’arrière droit de l’équipe de France est en convalescence après une blessure à la jambe gauche. « Même si la déchirure s’est réduite depuis, je ne veux pas prendre de risque tant que la cicatrisation ne s’est pas faite. Je dois passer une nouvelle écho ce mercredi matin et je pense être opérationnel la semaine prochaine pour les finalités de la Coupe de la Ligue. » Xavier suivra donc le protocole et n’hypothèquera aucunement ses chances, surtout en prévision d’une année 2012 bien garnie. Pour « Bubu » en revanche, c’est le retour aux affaires, après avoir soigné une élongation à l’épaule droite.



S'il fallait encore le démontrer, le handball s'installe peu à peu dans les habitudes de la population toulousaine. Pour le match qui opposera ce vendredi, Toulouse à Cesson, le palais des sports affichera... complet ! Comme lors de la venue de Montpellier. Cesson n'est pas Montpellier. Mais les Bretons, Joël Da Silva, s'en méfie comme une chevauchée de Huns dans un champ de... violettes. « Cesson, c'est notre chat noir. A part en Coupe de la Ligue fin septembre, ils nous ont battu deux fois au cours des deux années écoulées. En plus, ils restent sur trois succès dont deux à l'extérieur.» L'entraîneur des Fenix préfère surligner le danger. Il se méfie aussi de l'inconstance de ses joueurs qui ont oublié de résister la semaine dernière à Chambéry mais qui s'étaient imposés quelques jours plus tôt, à Nantes. « J'ai demandé à mes cadres de prendre leurs responsabilités, d'être plus présents dans les moments difficiles. Ceci dit, il ne faut pas nous voir haut. Nous ne sommes pas encore prêts à assumer une place sur le podium.» Les Toulousains récupèrent Damien Kabengélé (notre photo) de retour de suspension et se présenteront donc, (sauf tracas d'ici vendredi) au complet. Ce sera également le cas pour Cesson qui aborde cette confrontation en toute sérénité. L'issue de ce match n'est pas négligeable, le vainqueur peut tout simplement gagner une place au classement.


A Paris, le succès dimanche en déplacement à Istres, est une véritable bouffée d'oxygène mais François Berthier, l'entraîneur ne va pas s'enflammer pour autant. En octobre dernier, après une excellente prestation face à Nantes, les Parisiens avaient rechuté et enchaîné sur quatre revers consécutifs. Nicolas Claire (notre photo) et ses camarades accueillent Nîmes... à Charpy. Une salle où personne ne se sent chez lui. Demandez à Patrice Annonay qui nous confiait, il y a peu, qu'il faudrait qu'un jour, l'équipe de la capitale ne soit plus ballottée de salle en salle pour se fixer à Coubertin et fidéliser un public. Charpy n'a pas réussi à Ivry face... à Nîmes, Charpy n'a pas non plus été profitable à Paris face à Cesson. Les Nîmois qui sont toujours privés de leur gardien Yassine Idrissi et de Benjamin Gallego (opéré la semaine dernière du tendon rotulien), se rappelleront que la saison passée, face à Paris, ils s'étaient imposés de fort belle manière.



Malgré une dernière défaite de sept buts à Cesson et les absences de Michal Salami, Jordan François-Marie, Vladimir Ostarcevic et plus récemment Frédéric Beauregard, les coéquipiers de Kévin Beretta (notre photo) ont réalisé un parcours suffisant pour ne pas flirter avec la zone rouge de la relégation. Sans être enviable, la position des Alsaciens n'est pas catastrophique mais le moindre écart peut être payé cash. Et c’est un adversaire très important que Sélestat aura à gérer samedi au CSI. Istres, avant dernier de la D.1 est à la recherche d’un 2ème succès à l’extérieur (après sa victoire à Cesson lors de la 7ème journée). Battus dimanche à domicile par Paris, les hommes de Christophe Mazel qui possèdent la 2ème attaque largement derrière Montpellier mais la plus mauvaise défense de l’élite, n’ont plus trop le droit à l’erreur s’ils veulent passer l’hiver au chaud. « Nous venons de réaliser un non-match et j’espère que l’accroc parisien n’est que passager, confie l’entraîneur provençal. J’attends une réaction d’orgueil de la part des joueurs car on ne peut pas faire pire que dimanche. » Avec Paris-Nîmes, Sélestat-Istres sera le match de la peur de cette 11ème journée.

*****************************

TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL - DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL

Pronostic : Nul

Lieu :
PALAIS DES SPORTS
RUE JULES FERRY 93290 TREMBLAY EN FRANCE 
Date :
Le 30/11/2011 20h00
Arbitres :
LAZAAR NORDINE
REVERET LAURENT

*****************************

SELESTAT ALSACE HB - ISTRES OUEST PROVENCE HANDBALL

Pronostic : Sélestat

Lieu :
Centre Sportif Intercommunal "Eugène Griesmar"
Quai Albrecht 67600 SELESTAT 
Date :
Le 03/12/2011 20h30
Arbitres :
MORENO JEAN-PIERRE
SERRANO MICHEL

*****************************

US CRETEIL HANDBALL - MONTPELLIER HANDBALL

Pronostic : Montpellier

Lieu :
ROBERT OUBRON
RUE PASTEUR VALERY RADOT 94000 CRETEIL 
Date :
Le 30/11/2011 20h00
Arbitres :
CHARPENTIER FRANCK
DUCLOS SEBASTIEN

*****************************

HBC NANTES - SAINT RAPHAEL VHB

Pronostic : Nantes

Lieu :
BEAULIEU
RUE ANDRE TARDIEU 44200 NANTES 
Date :
Le 30/11/2011 21h00
Arbitres :
DENTZ THIERRY
REIBEL DENIS

*****************************

PARIS HANDBALL - USAM NIMES GARD

Pronostic : Paris

Lieu :
Charpy
17, avenue Pierre de Coubertin 99, boulevard Kellermann Stade Charlety 75013 PARIS 
Date :
Le 02/12/2011 20h30
Arbitres :
LAZAAR NORDINE
REVERET LAURENT

*****************************

CHAMBERY SAVOIE HB - UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL

Pronostic : Chambéry

Lieu :
LE PHARE
800 avenue du Grand Arietaz 73000 CHAMBERY 
Date :
Le 30/11/2011 20h00
Arbitres :
BOUNOUARA MOURAD
THOBIE RICHARD

*****************************

TOULOUSE UNION HANDBALL - OC CESSON HANDBALL

Pronostic : Nul

Lieu :
Palais des Sports de Toulouse
3 rue Pierre Laplace 31000 TOULOUSE 
Date :
Le 02/12/2011 20h30
Arbitres :
BOUNOUARA SAID
SAMI KHALID

*****************************

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités