mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Johannes Hippe aime déjà le violet
Johannes Hippe aime déjà le violet
8 Décembre 2011 | France > LNH
A Nantes, celui que tout le monde attendait est enfin arrivé ! Depuis mardi soir qu'il a posé un pied en Loire-Atlantique, Johannes Hippe n'a pas eu une minute à lui, accaparé par de multiples obligations et notamment les premiers contacts avec ses futurs coéquipiers et le staff technique du ''H''. En exclusivité, il a quand même pris le temps de répondre à nos questions. 

Johannes, comment as-tu été contacté par Nantes ? 
L'entraîneur adjoint de Nantes me connaissait. Il m'avait vu jouer dans les diverses sélections norvégiennes en Jeunes et Juniors. Je pense que j'ai été repéré par le club de cette façon et lorsqu'ils ont eu besoin de moi, ils m'ont contacté. 

Tu quittes un club, BSK Nordstrand qui est mal en point. Est-ce que la décision a été facile à prendre ? 
Il est évident qu'il est toujours difficile de quitter un environnement et un club où j'ai débuté à l'âge de 7 ans. J'ai eu la chance d'évoluer très jeune dans l'équipe qui a grimpé de la D.2 norvégienne à la 1ère Ligue, et cela faisait trois ans que je jouais au plus haut niveau. C'est vrai que l'équipe n'a pas eu de bons résultats mais il faut dire que le championnat norvégien est de plus en plus dense et très homogène. Tout peut arriver et je suis sûr qu'ils vont s'en sortir. 

Sans toi ? Cela va être difficile car tu étais le meilleur buteur de cette équipe ? 
J'ai beaucoup marqué car j'ai bénéficié d'un temps de jeu conséquent. J'avais une grande responsabilité au sein de cette équipe mais là aussi, je suis persuadé qu'il y a suffisamment de bons joueurs pour prendre la suite et faire encore mieux sans moi.

Quelles sont tes ambitions à Nantes ?
Globalement, c'est de m'améliorer dans tous les compartiments de jeu. Physiquement et techniquement. C'est la raison pour laquelle le choix de Nantes est je pense, un très bon choix. Il y a de bonnes structures, de très bons joueurs. J'espère apprendre beaucoup d'eux et de l'entraîneur. Sincèrement, je pense que je peux être meilleur si je me concentre à 100% sur le handball. Je n'arrive pas en terrain inconnu, il y a Kim (Ekdahl du Rietz) que j'ai côtoyé lorsqu'il évoluait avec l'équipe nationale suédoise.

Tu as signé jusqu'à la fin de la saison... c'est court, non ? 
C'est vrai que mon contrat est de six mois. Mais je ne te cache pas que j'espère rester plus longtemps. 

Que sais-tu du championnat français ? 
Honnêtement, je ne sais pas grand chose, si ce n'est que dans chaque équipe il y a de grands joueurs. Je connais Montpellier et les autres équipes qui évoluent dans les coupes d'Europe. Et puis il y a des joueurs internationaux. J'en ai rencontré certains.

Vous serez deux Norvégiens à évoluer en LNH avec le Parisien Magnus Dahl...
Oui et je le connais très bien, nous sommes très amis. Vendredi dernier je l'ai appelé et je lui ai demandé des ''tuyaux'' sur la Ligue française. La conversation a été très positive. Il m'a aussi parlé de la qualité de vie qu'il y a en France. Je pense avoir fait un excellent choix. 

Comment caractérises-tu ton jeu ? 
Je pense être rapide et jouer en percussion. Et puis, je suis attiré vers le but. 

Le club compte sur toi dès ce week-end pour les finalités de la Coupe de la Ligue...
Oui, c'est ce que j'ai crû comprendre. J'espère pouvoir répondre présent aux attentes de l'entraîneur. J'ai hâte de me retrouver dans cette ambiance de fête.


Gaël Pelletier le président de Nantes (en photo à côté du joueur) a d'ores et déjà fait une demande de qualification de Johannes Hippe auprès de la LNH et espère qu'il pourra faire partie du groupe qui samedi dès 15h15 affrontera St Raphaël pour la 1ère demi-finale de cette Coupe de la Ligue. Ainsi, le joueur sera officiellement présenté au public de Beaulieu. Précisons que le contrat de l'arrière norvégien est donc de six mois avec une option de prolongation (examinée le 15 mars prochain). 

Au sein de l'équipe managée par Thierry Anti, Johannes Hippe portera le numéro 4.

La filière norvégienne pourrait être à la mode en France, dans les prochaines années. Outre Magnus Dahl et Johannes Hippe, d'autres jeunes joueurs pourraient arriver sur le devant de la scène. On parle par exemple, d'Eivind Tangen, un arrière gaucher de 18 ans qui évolue déjà en 1ère ligue norvégienne sous les couleurs du club de Fyllingen Bergen (l'ancien club du Parisien Magnus Dahl). L'axe Paris-Oslo se porte apparemment à merveille !
© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités