mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Les limites Niçoises
Les limites Niçoises
20 Décembre 2011 | National > Nationale 1M

Les soins palliatifs administrés aux Niçois ont atteint leurs limites

La corde a cassé brutalement juste avant les fêtes pour des Niçois au bout du rouleau. Les espoirs de s’offrir un beau cadeau de fin d’année en accrochant le haut du tableau et les meilleures équipes s’amenuisent. Recoller les morceaux depuis quatre mois, aura au moins permis au niçois d’engranger pas mal de résultats heureux, qui leur donne 6 points d’avance sur le premier relégable. Les galères ne sont malgré tout pas encore  terminées avec un mois de janvier redoutable où les malades ne seront toujours pas là et les Africains à la CAN. Alors méfiance jusqu’au bout, car les surprises arrivent, pour s’en persuader, il n’y a qu’à regarder les résultats de ce week-end : Rien n’est encore fait !!!

En ce qui concerne le match, il n’y a pas d’excuse à avoir côté infirmerie, Villeurbanne était autant diminué que le Nice ce samedi soir. D’un côté Sidibé, Guiraud, Lam et chez les banlieusards Lyonnais : Fix, Defillon et le jeune Queido Traoré.

Nice débute très mal le match en étant approximatif en attaque et apathique en défense. Villeurbanne fait la différence rapidement, plus puissants en attaque et mieux organisés en défense, ils creusent l’écart progressivement. Plus discipliné que Nice, qui ne s’en remet qu’à ses individualités, Villeurbanne très appliqué au tir, en fait voir de toutes les couleurs à la défense niçoise, habituel point fort des Aiglons (mi-temps 14-19 !).

La seconde période sera tout autre, le premier changement de système défensif va perturber les Villeurbannais, mais le terrible déchet offensif des niçois, les expose à des contre attaques meurtrières (17-25 à la 41'). Nice tente alors le tout pour le tout avec une double stricte sur Pralica et Dupil, celle-ci va contrarier les vélléités offensives des Lyonnais, alors que le "Cavi" règle la mire face à Thévenot jusque là impérial dans les buts. Petit à petit, les Niçois comblent leur retard pour obtenir deux égalités inespérées à la 54' et la 57'. Mais la chance qui les habite depuis plusieurs semaines et qui les aide à retourner des situations invraisemblables ne va pas être cette fois au rendez-vous et les trois derniers échecs à 6m et au 7m vont définitivement sceller le résultat et donner une victoire méritée à Villeurbanne (29-31).

Claude MIRTILLO (directeur technique du Cavigal Nice) :
"Notre courage n’a pas suffi.  Nous n’avons pas pu préparer correctement  un tel match. Face à un adversaire de ce calibre, trop d’absents et de blessés  tout au long de la semaine, nous ont empêchés de travailler sérieusement. Nos individualités et notre habituelle réaction d’orgueil n’ont pas été  cette fois  suffisantes."

Communiqué du Cavigal Nice Handball

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités