mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
CAN 2012: une journée de dupes !
CAN 2012: une journée de dupes !
17 Janvier 2012 | International > CAN
Après un intense Maroc-Tunisie la veille, l’Algérie-Egypte du lendemain laissait augurer un scénario tout aussi, sinon plus prometteur, en raison de la qualité des adversaires. Beaucoup dans les tribunes, pensait que l’enjeu de la 1ère place du groupe B conserverait tout son sens. Il n’en a rien été.  C’est à un ersatz de handball auquel les deux formations se sont livrées et le match nul (34-34) est loin d’être convaincant. Espérons que les quarts de finale programmés ce mardi, offriront un meilleur spectacle. 

Certes, ils n’étaient pas comme la veille, 5000 à garnir les tribunes de la salle Ibn Yassine mais sur le plan sportif, les quelques connaisseurs étaient en droit d’attendre mieux que ce qui a été finalement proposé. Tout n’est pas à jeter aux orties mais tout de même, jouer pour éviter de se blesser et gérer un effectif qui sur le banc, apparait totalement déconcentré, n’est pas une belle image donnée. En mode diesel en première période, l’Algérie n’a pas réagi lorsque l’Egypte a pris les devants et est arrivé à la pause avec un écart de 4 buts (20-16). De retour des vestiaires et dans le sillage du monument Zaky, un des rares égyptiens à avoir tenté l’aventure européenne au début des années 2000 (à Ciudad où il a remporté une Liga, une Coupe du Roi et une coupe des coupes et Saragosse), les finalistes de la dernière CAN ont maintenu ce même écart jusqu’à la 45ème minute. Le temps pour les Algériens de revenir à hauteur (26-26) puis de cafouiller quelques ballons faciles et se retrouver derrière, à 23 secondes du buzzer (34-33). Et comme il était dit que cette parodie de handball ne désigne aucun vainqueur, l’Algérie égalisait dans les ultimes secondes.


A qui profitait le crime ? Bien malin qui pouvait le dire. « Ce score de parité arrange les deux équipes, soulignait Salah Bouchekriou, le coach algérien. Il faut savoir que les organisateurs ne nous prennent pas trop au sérieux en changeant le règlement comme bon leur semble. On nous avait annoncé dans un premier temps, qu’en cas de qualification, nous retrouverions l’Egypte en demis. Ensuite, l’information a changé deux fois. C’est très gênant pour préparer un match ! » Et c’est vrai que cette CAN ressemble pour le moment, plus à la cour du roi Pétaud qu’à une compétition digne de ce nom. Les tergiversations de la Confédération Africaine de handball arrivent à en exaspérer plus d’un, à commencer par la Tunisie qui hier, sentant le vent de l’arnaque souffler, n’a pas hésité à dépenser 500 euros à deux reprises et déposer deux réclamations. La délégation tunisienne a eu finalement gain de cause et heureusement puisqu’elle était dans son plein droit.


Chez les garçons, à l’issue de cette 5ème journée de la phase de poule, les quarts de finale se dérouleront dès ce mardi. L’Algérie retrouvera la République démocratique du Congo qui après s’être incliné face au Maroc, en fin d’après-midi, a terminé 3ème de la poule A. L’équipe entraînée par le Français Denis Tristant, a connu depuis le début de la compétition quelques soubresauts…. extra-sportifs. Là aussi, il n’y a qu’à la CAN que l’on assiste à de telles péripéties. Et c’est dans un climat pour le moins particulier que l’ancien coach de Nanterre (Pro D2) a géré son effectif. « On est arrivé sur les matches, sans savoir avec quels joueurs, on allait évoluer. Certains comme le Toulousain Damien Kabengélé n’ont pas pu venir faute d’assurance, d’autres se sont vus refuser la validité de leur passeport comme Audray Tuzolana et Olivier Botetsi mais bizarrement, après qu’on ait rencontré le Maroc et l’autre Congo, la situation s’est dénouée. Il y a aussi le cas du Nantais Rock Feliho qui vient d’avoir un bébé et qui ne voulait pas laisser son épouse seule. Il arrive pour les quarts sans avoir fait de préparation avec nous. Il faut vivre avec ça et on se dit qu’il y a un coup à jouer. » Contre l’Algérie, la Rep’Dem’ du Congo est loin d’être favorite, mais sur un seul match, tout est possible ! 


Ce lundi, la journée n’a donc servi strictement à rien. Aucun match programmé n’avait d’enjeu. Excepté celui du Sénégal face au Congo Brazzaville, l’équipe coachée par Franck Bulleux et dans laquelle figurent l’Istréen Gomis, les Tremblaysiens Sy et Sall et le Parisien Diaw (pour ne citer que ceux qui évoluent dans des clubs de D.1 française) devait s’imposer pour rafler le dernier billet de qualification. Ce qui a été fait de manière convaincante (33-19). Face à l'Egypte comme adversaire en quarts, les Sénégalais n'ont rien à perdre. Mais ils partent avec un certain handicap. L'environnement sera inévitablement hostile. 

Ce lundi, face au Gabon, le Maroc a obtenu un petit succès (26-24) mais Philippe Carrara a intelligemment géré son banc, tout comme d’ailleurs la Tunisie qui elle, a donc asphyxié le Congo. Le seul intérêt de cette opposition étaient les sympathiques retrouvailles au bord du terrain, entre les deux bronzés de Barcelone, Denis Tristant, le « Congolais » et Alain Portes, le « Tunisien » (notre photo). Le gardien Marouene Maggaiez en délicatesse avec un mollet avait été préservé, Hmam est resté en survêt à encourager ses camarades depuis le banc, tout comme d’ailleurs Heykel Megannem... Anouar Ayed et Wissem Bousnina ne faisant que de timides apparitions. « Le but était qu’il n’y ait pas de blessés, avouait Alain Portes. Ça manque de rigueur à certains moments mais on s’impose de douze buts donc ça veut dire que l’équipe a bien fait le travail. Maintenant ce sont les matches couperets avec tout d’abord le Cameroun qui a un jeu assez agressif donc nous allons nous méfier. Il y a c’est vrai un peu de lassitude plus dans les esprits que dans les corps mais dès ce mardi, c’est éliminatoire, ensuite il y a une journée de repos, donc tout le monde va s’investir. » Et la Tunisie endossera le costume de favori.


L’autre quart de finale, le dernier de la série, opposera le Maroc à l’Angola. Si en matière de handball, ce dernier pays est plus réputé pour son équipe féminine, qui dans cette catégorie de semble avoir aucun égal, les hommes sont en pleine progression, se classant même à la 3ème place lors de la CAN en 2004 au Caire. Lors de l’ultime match de poule contre le Gabon, Philippe Carrara a fait comme la plupart de ses collègues qualifiés, il a mis au repos les Sayad, Idir, le plus clair du temps Idrissi et autres Imaghri pour gérer au mieux la récupération d’un effectif déjà éprouvé par bientôt une semaine de compétition. Si le public venu en masse dimanche soutenir son équipe face à la Tunisie, retrouve le chemin de la salle Ibn Yassine, cela peut galvaniser cette équipe marocaine en devenir. 


Le programme de ce mardi (en heures locales)   1/4 Finales Hommes

12.00 EGYPTE - SENEGAL
14.30 R.D CONGO - ALGERIE
17.00 TUNISIE - CAMEROUN
20.00 MAROC - ANGOLA


Chez les filles, c’est…. sus à l’Angola !

Les quarts de finale féminins se dérouleront ce mercredi à la salle Ibn Yassine et toute la journée leur sera consacrée. Juste récompense pour ces demoiselles, le plus souvent isolées de l’autre côté du pont Hassan II et qui ont vécu une phase de poule dans un quasi anonymat. Il sera temps de réparer ce manque d’éclairage. 

Et ce sont les Sénégalaises qui se frotteront les 1ères à l’Angola ! Les filles de Dakar qui ont terminé dernières qualifiées de leur poule vont voir déferler la tornade angolaise. Jusque-là, les Lusitanophones ont fait un sans faute. Le seul petit bémol, est une courte victoire de deux buts, jeudi contre la Côte d’Ivoire. 


Placée dans les grandes favorites, la Côte d’Ivoire de la Toulonnaise Paula Gondo a connu quelques secousses avec deux défaites (Angola et Cameroun) et un match nul (contre la Rep’Dem’ du Congo). Terminant 4èmes de leur groupe, les Ivoiriennes prennent la redoutable Tunisie des Rafika Marzouk, Inès Khouildi, Raja Toumi et autre Mouna Chebbah (notre photo). Cette affiche aurait pu tout aussi bien, être une demi-finale. Ce sera en tout cas, le match phare de ces quarts. Les deux autres affiches opposeront les deux Congo ainsi que le Cameroun à l’Algérie.
© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités