mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
La Serbie se donne le droit de rêver
La Serbie se donne le droit de rêver
24 Janvier 2012 | International > Euro

Avec tous les résultats plus bizarres et inattendus les uns comme les autres dans cette Poule 1, la Serbie soutenue par toute une salle et tout un peuple savait que la victoire sur la Suède ouvrirait les portes des demi-finales dès le 2° jour, laissant ainsi la possibilité aux Serbes de souffler un peu le lendemain face à la Macédoine.

Mais avant de faire les comptes et d’envisager un 3° jour tout en douceur, il fallait quand même prendre le dessus sur des Suédois capables du meilleurs comme du pire dans cet Euro, mais surtout passer une défense toujours prompte à « envoyer du lourd » autour des poètes du handball que sont les Jernemyr, Stenbacken, Andersson et autre. Mais encore une fois portés par un public incroyable, boostés par un Darko Stanic paradant et remontant les pendules comme jamais, la Serbie s’est qualifiée pour la demi-finale de son Euro. Elle peut éventuellement finir 2°, l’Allemagne pouvant si elle met vraie fessée à la Pologne et que la Serbie perd contre la Macédoine, pas au-delà et honnêtement, quand on voit la détermination des Ilic, Nicevic, Cutura, Stankovic et consort à faire plaisir à leur public et à se battre sur tous les ballons, cette hypothèse semble très peu probable.

Jamais les Suédois ne vont pouvoir contrer l’envie des Serbes de remporter les deux points… Même si le Nantais Kim Ekdahl du Rietz va faire un gros match dans la détermination et la puissance, Johann Sjostrand, le gardien suédois va lui aussi contrer tout ce qu’il pouvait, Kim Andersson va lui aussi apporter son écot avec son bras gauche, mais cela ne suffira pas à contrer la puissance de Marko Vujin en première période, la vitesse de Ivan Nikcevic sur son aile gauche et la vista d’un Davor Cutura parfait à l’animation du jeu serbe et un Darko Sezum capable de parfaitement prendre le relais de la légende Ilic sur la fin de match. Même si l’attaque n’est toujours pas le point fort de la Serbie, sa défense monstrueuse, capable d’éteindre tous ses adversaires pendant de longues périodes, est à l’évidence l’atout majeur de cette équipe qui commence à faire rêver tout un pays.

Qualifiés pour les demi-finales, les Serbes annonçaient clairement la couleur, pour eux l’adversaire rêvé est la France comme le confirmera leur coach Veselin Vukovic en conférence de presse. Mais pour arriver à cela il va falloir que les Bleus fassent leur belle révolution

A Belgrade, Belgrade Arena
Le lundi 23 janvier 2012 à 20h15
Serbie – Suéde : 24 – 21 (Mi-temps : 14-11)
19 000 spectateurs
Arbitres :
MM RALUY LOPEZ O. et SABROSO RAMIREZ A. (Espagne)

Le Danemark est de retour !

C’est en quelque sorte le match phare du groupe 1 pour cette deuxième journée avec d’un coté une surprenante équipe d’Allemagne qu’on ne voyait pas forcément si bien et de l’autre des danois, vice-champions du monde qui reviennent de nulle part et restent encore en course au bénéfice du match nul des Serbes contres les Allemands et de leur victoire arrachée au bout du suspense contre des Macédoniens déchainés. Ce match de costauds peut ouvrir la porte des demies finales aux coéquipiers de Pascal Hens ou relancer complètement la bande à Christiansen surtout après la victoire des petits poucets macédoniens qui viennent de se « taper » les polonais, validant ainsi leurs progrès affichés dans cet Euro.

C’est Uwe Gensheimer qui ouvre les hostilités et lance les allemands qui trouvent des solutions avec leur pivot puissant, Christoph Theuerkauf et en contre avec U. Gensheimer grâce à une défense à fort volume et aux arrêts du bondissant Silvio Heinevetter. Ce qui oblige Ulrik Wilbek à très vite poser son temps mort. (1-4). Par la suite le jeu s’équilibre, les arrêts de Nicklas Landin conjugués aux pertes de balle de Pascal Hens, permettent à Mikkel Hansen, Rasmus Lauge et le jeune et immense Nikolaj Markussen de ramener leur équipe à hauteur de l’Allemagne (8-8) Le Danemark fidèle à ses principes, continue de courir et d’être dangereux en contre avec des feux follets, Anders Eggert et le toujours très efficace Hans Lindbergh. Ils prennent la tête à la 22° pour ne plus la lâcher jusqu’à la pause et finir à plus trois. Le gardien Nicklas Landin se régale en relance, la balle brule les mains des danois et ce jeu crucifie les grands gabarits allemands.

La seconde période reprend sur le même rythme, pour des danois qui donnent une leçon de changement de statut à leur adversaire, « la balle va vite » et finit au fond des filets avec des ailiers adroits. Sinon c’est Mikkel Hansen et le tonique meneur Thomas Mogensen qui font le reste. Mais les Lars Kaufman, Christian Sprenger résistent, à l’instar de leur défense, pour entretenir l’espoir en collant un 4- 0 aux nordiques. A 24-23 on croit de nouveau les danois pris de doute, mais Nicklas Landin, énorme, Mikkel Hansen toujours, Bo Spellerberg qui rentre, bref les tauliers, sans oublier Kasper Nielsen et René Toft qui font place nette en défense ne céderont pas. Les allemands en manque d’inspiration derrière ne renverseront pas le cours du match qui revient logiquement au Danemark devant un beau parterre, chantant, de supporters. (28-26) Décidemment tout se resserre dans ce groupe et la dernière journée sera bel et bien décisive. Cet Euro est imprévisible !

A Belgrade, Belgrade Arena
Le lundi 23 janvier 2012 à 18h15
Danemark – Allemagne : 28 – 26 (Mi-temps : 17-14)
3 700 spectateurs
Arbitres :
MM KRSTIC N. et LJUBIC P. (Slovénie)

La Macédoine joue, souffre et gagne

Ils auront été au bout d’eux même pour rester en vie dans cet Euro si proche de chez eux. Les Macédoniens de Kiril Lazarov ont résisté au-delà de leurs forces au retour de la Pologne en fin de match. Pour la Pologne, c’est quasiment le coup d’arrêt final, après leur miracle face à la Suède, ils n’ont pas réussi à refaire le même coup de la course à handicap.

Car à force de laisser partir les adversaires dans la première période, ils ont fini par buter sur la dernière marche, en l’occurrence cette marche s’appelait cette fois Borko Ristovski, gardien de son état et roi de son pays pour l’heure. Si le roi fut le gardien, depuis longtemps le prince de cette équipe c’est Kiril Lazarov. Même pris en stricte quasiment tout le match, il a fini avec un 9/14 aux tirs dont un impeccable 6/6 aux jets de 7 mètres. Le gaucher macédonien et l’âme et le guide de toute l’équipe qui possède en Mosjovski et Mirkulovski de sacrés batailleurs qui ne lâche jamais rien. Avec eux et un certain Stevche Alujovski, ailier gauche de sont état, tempes plus grisonnantes du haut de ses 40 ans mais un fieffé talent qu’il continue d’exposer à la face du handball international, la Macédoine à fait plier une équipe bourrée de talents mais qui joue bien trop par intermittence sur cet Euro pour réellement pouvoir ambitionner une place dans le dernier carré.

Cette place, la Macédoine pourrait se l’offrir sur un coup de dés. Mais pour cela il faudra battre la Serbie sur ses terres et là la salle ne sera pas en rouge et jaune. Pour la première fois de cet Euro, la Macédoine de Kiril Lazarov va jouer en terres adverses, mais ils ont tellement fait de miracles depuis la compétition qu’ils ne sont plus à un près…

A Belgrade, Belgrade Arena
Le lundi 23 janvier 2012 à 16h15
Pologne – Macédoine : 25 – 27 (Mi-temps : 18-12)

3 700 spectateurs
Arbitres :
MM LEIFSSON H. et PALSSON A. (Islande)

Dernière Journée | Journée 5
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
PologneMacédoine252723/01>>
DanemarkAllemagne282623/01>>
SerbieSuède242123/01>>
Prochaine Journée | Journée 6
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
PologneAllemagne 25/01
DanemarkSuède 25/01
SerbieMacédoine 25/01
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Serbie7430191821
2Allemagne5421110096-1
3Danemark442201091092
4Macédoine3412110810812
5Pologne3412199104-1-2
6Suède24022100108-1

 

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités