mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Le patient Nantais
Le patient Nantais
5 Mars 2012 | France > Division 2F

Battu à Chambray 8 jours plus tôt, Nantes se devait de réagir à domicile pour conserver ses chances d'accrocher le podium final. Ce fut chose faite ce samedi face à Mérignac. Les Nantaises de Stéphane Moualek ont du patienter 30 minutes pour ensuite appuyer sur l'accélérateur dès l'entame de la seconde période, le visiteur Girondin ne trouvant plus les solutions offensives à cet instant clé du match... offrant des balles de contres à un collectif Ligérien qui n'en demandait pas tant.

Bien décidé à ne pas subir d'entrée la domination locale, Mérignac rentre de façon quasi-parfaite dans son match. Il faut dire qu'avec Elodie Mambo-Cho, meilleure gâchette du championnat dans ses rangs, le MHB possède une arme de première catégorie, l'Ivoirienne réussissant dès l'entame ses premiers jets de 7 mètres (1-3, 7'). Malgré une Marion Anti remuante sur le front de l'attaque, Nantes met du temps à se mettre dans le bain (5-5, 14').

Au cours de cette première période, c'est Mérignac qui dicte sa loi... bien aidé il est vrai par les tirs hors cadres des Nantaises. Christine Sylva réalise quelques parades de haute volée aussitôt relayée par la rentrée tranchante de Mélissa Maboulou, auteur de 3 buts coup sur coup (8-10, 21'). Le collectif Girondin tient la comparaison en fin de première : l'expérience de Blaskovits et de Mambo-Cho n'est pas de trop pour maintenir le sept Mérignacais à égalité (10-10, 26').

Juste avant la pause, Nantes prépare sa montée en régime : quelques montées de balle plus convaincantes permettent au NLA de conserver toutes ses chances. La Hongrie à l'honneur aux abords du repos, Blaskovits répondant du tac au tac à sa compatriote Nagy. Stéphane Moualek ne s'est d'ailleurs pas trompé au moment d'engager Yvett Nagy. 13 buts inscrits déjà à Chambray le week-end dernier, l'arrière gauche du NLA a du talent à revendre... le handball dans le sang avec, au passage, quelques gestes de classe internationale. Pour l'heure, Mérignac mène à la mi-temps (12-13, 30'), le spectacle ne s'arrête pas pour autant, le club du Président Ponroy offrant à son public un flash-mob du plus bel effet durant la pause.

Plus incisive dès le retour des vestiaires, l'équipe de Stéphane Moualek commence son entreprise de démolition en passant par les ailes, Kleiber et Joliveau débutent le travail (15-15, 32'). Conséquence logique d'une défense devenue hermétique : stricte sur Mambo-Cho puis une défense haute utilisées à bon escient, le NLA empile les montées de balle victorieuses (19-16, 36').

Le temps mort du coach Girondin Stéphane Delhomme n'a pas d'effet sur Mérignac qui prend sans broncher la marée Nantaise... Le NLA est à l'unisson pour faire plier son adversaire. La rentrée remarquée de Cécile Nicolas (4 arrêts de suite) est saluée par 550 spectateurs Nantais ravis du spectacle proposé : un 9-2 en 8 petites minutes qui met définitivement fin au suspense.

L'heure choisie par les Nantaises pour faire le show avec, en chef d'orchestre, une Yvette Nagy littéralement insaissisable (8 buts). Maria Bals fait fructifier l'avance Ligérienne et c'est Nantes qui s'achemine sans problèmes vers un succès facile. Seul le tableau d'affichage a décidé de rendre l'âme... ça n'empêche évidemment pas Guillemette Hosteing de s'essayer avec réussite aux jets de 7 mètres (29-22, 53'). La fin de match est anecdotique, tout juste entachée par l'exclusion définitive de l'Athlétique Bilbao.

Soutenu par un public de plus en plus nombreux et fervent, Nantes enregistre ainsi son 10ème succès de la saison. A la lutte avec Noisy, Octeville et Chambray, le NLA lorgne plus que jamais sur une place finale sur le podium... Un objectif séduisant surtout au vu d'un début de saison à jeter aux oubliettes. Sans ressources en seconde période, Mérignac concède un lourd revers au final : il manque encore et toujours des points au MHB pour définitivement s'assurer du renouvellement de son bail en D2.

Commentaires d'après match :

Stéphane Moualek (entraîneur de Nantes)
"
Une première mi-temps poussive, on a raté beaucoup de choses faciles. La seconde a été d'un tout autre calibre. On a vu des filles plein d'engagement et de réussite. La prise en stricte de Mambo en seconde a fait la différence. C'est aussi grâce à Cécile Nicolas qu'on prend le large. Maintenant, on va à Nice l'esprit libre en essayant de pourquoi pas faire une performance".

Stéphane Delhomme (entraîneur de Mérignac)
"On a perdu le fil conducteur de notre projet de jeu, avec la fatigue et une perte de lucidité. On est tombé dans l'individualisme. En s'isolant les unes des autres, on a perdu énormément de ballons et évidemment fait le jeu de Nantes qui n'attendait que çà pour pouvoir courir. Il nous faut récupérer les 2 victoires qui nous manquent pour s'assurer du maintien, et plus généralement, prendre du plaisir".

NANTES LOIRE ATLANTIQUE HB - MERIGNAC HANDBALL
33 - 26 (Mi-temps : 12-13)
Statistiques du match
Lieu :

SALLE 500 - Palais des sports
rue andré Tardieu 44200 NANTES
Date :
Le 03/03/2012 20h30
Arbitres :
BOURGAULT ALDO
REY GARCIA FELIPE
© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités