mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Les favoris exacts au rendez-vous
Les favoris exacts au rendez-vous
21 Mars 2012 | National > Nationale 1F

Résumé de la 17° Journée de N1F. Combat des chefs sans surprise, Lomme a repris le pouvoir en poule 1 après une belle partition défensive face à Alfortville. Toujours à l'ouest, la bataille fait rage pour ne pas descendre avec 4 équipes en 2 points. A l'est, les cadors de la poule 2 n'ont pas failli : Cannes, éliminant Bourg de Péage de la course à la D2, n'a pas manqué un tournant décisif. Bouillargues et Plan de Cuques continuent sur le rythme d'un candidat à la montée. Le maintien est plus que jamais disputé entre Vesoul et les 3 réserves de LFH.

Poule 1

Le match au sommet de cette poule 1 n'a pas dérogé au pronostic : fidèle à ses habitudes, Lomme a pris le pas sur Alfortville, son concurrent direct à la D2, en misant sur une défense intraitable. Comme souvent dans leur antre du Parc, les Lommoises font la différence dès l'entame : un premier quart d'heure rondemment mené grâce à une intensité défensive de tous les instants, sous l'impulsion d'une Justine Hicquebrant encore une fois exemplaire à la parade. Alfortville a beaucoup de mal à trouver les solutions, se cassant les dents durant les 30 premiers minutes. L'attaque Lommoise est aussi en réussite : Grâce Songa, Edyta Kucharska et la capitaine Marion Malina donnent une avance conséquente au LLMH à la pause. Sous l'étreinte Nordiste, Alfortville n'abdique pas et revient progressivement durant la seconde période, Krisztina Pigniczki (6 buts) et Capucine Moyat notamment sonnent le réveil de l'USA (20-18, 49') et obligent Lomme à faire le dos rond. Seconde mi-temps compliquée des Lommoises qui parviennent toutefois à donner le coup de rein nécessaire, Kucharska et Hicquebrant valident définitivement la victoire de leur équipe (25-21). 3 points qui permettent à Lomme de reprendre seul les rênes du championnat, avec 2 points d'avance son grand rival. La tentative de retour fut courageuse pour Alfortville, hélas l'essence et un brin de lucidité ont manqué dans les derniers instants. En forme olympique, Aunis a signé sa 4ème victoire en autant de match, à domicile ce week-end face à Rennes (29-25). Face à un candidat au maintien plutôt coriace, la formation Rochelaise a du subir le chassé-croisé d'une première mi-temps intense (10-8, 21'), Aunis parvient tout de même à mener à la pause. Rennes, sous l'impulsion de sa capitaine Camille Mousset (6 buts), résiste de belle manière. Devant 400 spectateurs, les locataires de Périgny ont appuyé sur l'accélérateur en tout début de seconde période (24-16, 42') : deux accélérations 4-1 puis 6-1 vont faire pencher la balance. Et pour placer la dynamite, Ninon Pouch (10 buts) est reine en la matière, imitée par France Meret-Brunet et Ehsan Abdelmalek (bien muselée tout de même sur ce match). Une attaque Aunisienne en grande forme profitant de l'excellent travail défensif d'Adeline Boiteux (19 arrêts). Et malgré une réduction du score Rennaise dans le dernier quart d'heure de jeu, Aunis prend les 3 points, confirmant ainsi sa place sur le podium. Rennes a manqué son 3ème quart de jeu : "nous n'avons pas réussi à tenir le rythme, c'est dommage car on leur a posé des problèmes" dira le coach Breton Olivier Mantès à la fin du match.

Dans le creu de la vague depuis de nombreuses semaines, Poitiers a stoppé la spirale de l'échec en dominant vaillamment Colombelles au Bois d'Amour (26-24). Mais que ce fut dur face à un adversaire Normand incontestablement revenu lui aussi dans de bien meilleures dispositions. C'est d'ailleurs Colombelles qui fait le spectacle en première période dans le sillage de sa gardienne Abir Riyahi (12 arrêts sur les 30 premières minutes). Poitiers bute d'entrée sur une défense intraitable, le CLC mène les débats avant de voir le PEC le dépasser juste avant la mi-temps. Et le chassé-croisé sera terrible tout au long de ce match : les parités s'accumulent, les attaquantes Normandes Marie Gagez et Alisson Breysacher répondant aux buts de Chantal Okomba (10 réalisations dans ce match). Le duel à distance Abir Riyahi (15 arrêts) face à Amélia Okombi (16 parades) tient le haut de l'affiche. Au coude-à-coude jusqu'au final (24-23, 57'), Poitiers s'en remet à sa garde Congolaise pour faire la différence : Okombi sort l'arrêt déterminant et évidemment Chantal Okomba, sur deux dernières réalisations salvatrices, vont mettre fin au suspense. Un succès difficile mais qui soulage le PEC... prêt désormais à terminer correctement sa saison, comme l'indique son coach Philipp Bangemann : "Cette victoire fait du bien. Nous sommes une équipe dans le doute. Dans ces conditions, c'est difficile de construire. Nous avions peur de rentrer dans une chute libre, et nous sommes très heureux de faire mentir cette crainte". En face, les regrets sont énormes : courageuses d'un bout à l'autre, les Colombelloises ont manqué de presque rien pour redorer leur blason, la formation de Philippe Breysacher enchaîne sur une 4ème défaite d'affilée. Pas de miracle d'ailleurs pour les visiteurs du week-end, tous battus par leurs hôtes. Ce fut le cas aussi pour St Germain Blavozy qui s'est incliné à Bordes (31-23). On ne pressentait pas une marque aussi large au final tant il est vrai que St Germain mène de manière outrageuse la première période : auteur d'une bonne entame, Bordes va multiplier les déchets techniques et oublier les consignes pour encaisser un 8-2 problématique. Constance Louoba (9 buts), Delphine Allègre et Cécile Dienna sont notamment à points nommés pour mettre la formation Béarnaise à la mauvaise sauce. Mené 11-13 à la pause, Bordes fait sa révolution dès le retour des vestiaires et égalise à la 37ème minute. Dès lors, la métamorphose se concrétise et le match n'est plus qu'un cavalier seul : sous la houlette de sa capitaine Jenny Lousteau (11 buts au total), Bordes s'échappe pour signer une des des meilleures secondes mi-temps de sa saison. Une large victoire qui permet à Bordes de croire encore en ses chances de laisser à St Germain la cuillère de bois. En panne de solutions et usé sur le plan physique, le visiteur Alti-Ligérien n'a été que l'ombre de lui-même en seconde période, une double facette malheureusement maintes fois vue cette saison.

Course au maintien oblige, la bataille fait rage en bas de tableau. Et on assiste à un resserrement des positions : 4 équipes en seulement 2 points. Lancé dans une opération come-back depuis peu, Rochechouart St Junien a confirmé sa montée en régime en s'imposant dans son palais des Sports face au non-relégable Bergerac (31-27). Dans un match capital, le ROC-ASSJ a du attendre la seconde période pour prendre le dessus. La faute à une attaque Bergeracoise inspirée avant le repos : le duo offensif Sofya Berdovich - Eszter Hodosi met le BHB sur les rails de la victoire, bien aidé par une défense attentive. Résultat, Bergerac est en tête à la pause. Pas très loin derrière, Rochechouart reprend très progressivement l'ascendant durant le second acte : les offensives du ROC-ASSJ sont plus percutantes à l'image de la réussite aux tirs d'Hatouma Diarra (7 buts), Pauline Granet et Elodie Latour. Une domination physique qui sape peu à peu le moral des Bergeracoises, la formation du Limousin use son adversaire et parvient à faire la différence en fin de match. Pour la première fois depuis très longtemps, Rochechouart sort enfin de la zone rouge... des sourires au terme de ce match qui en disent long sur le soulagement de Julien Fradet et ses filles. Le maintien est lancé sur de bons rails. C'est tout le contraire de Bergerac qui manque une belle occasion de prendre de l'air au classement. Un problème récurrent cette fois pour les Périgourdines, en difficulté permanente chez leurs rivaux. Bergerac n'a plus qu'un point d'avance sur le premier relégable. Et ce premier relégable s'appelle désormais... St Amand les Eaux, battu ce week-end du côté de la Stella St Maur (37-28). Force est de constater qu'on a pas reconnu le sémillant combattant Amandinois, pourtant si percutant très récemment à Poitiers puis face à Lomme. Handicapé par un effectif limité (9 joueuses sur la feuille de match), St Amand a pris de toutes parts dès la première période : ne donnez pas le bâton pour vous faire battre, surtout chez une Stella où les filles expérimentées ne manquent pas à l'image d'Apopie Lusamba (7 buts), Adeline Bournez, Samira Ait-Brahim ou encore Marie Gaillard (6 buts chacune). Bref, la Stella a débuté en fanfare son festival offensif (13-6, 17') et imprimé un rythme soutenu en première période. Changement radical de décor en seconde période, le duo offensif Itoua - Sankharé (8 buts pour l'ex-Abbevilloise) remet St Amand dans le sens de la marche. Un 3ème quart d'heure en forme de retour irrésistible (24-21, 45')... St Maur éteint l'incendie en faisant confiance à son duo Lusamba - Bournez. Réaction d'orgueil opportune des Stellistes de David Morelli, St Maur reprend l'ascendant au final et s'échappe de nouveau au score. Excellente opération Saint-Maurienne, les coéquipières de Fily Dabo ont 4 points d'avance sur la zone rouge. Une zone que St Amand connaît à nouveau au soir de cette 17ème journée, preuve supplémentaire que le collectif du Hainaut devra batailler jusqu'au bout pour espérer s'en sortir.

AUNIS HB LA ROCHELLE PERIGNY - RENNES METROPOLE HB
29 - 25 (Mi-temps : 13-12)
AUNIS S'IMPOSE A L'USURE
Statistiques du match
Lieu :
PERIGNY
Rue du Péré 17180 PERIGNY
Date :
Le 17/03/2012 20h45
Arbitres :
CARRETERO BERNARD
SERRA PATRICK

*****************************

LOMME LILLE METROPOLE HB - US ALFORTVILLE HB
25 - 21 (Mi-temps : 13-8)
LOMME FAIT BONNE GARDE
Statistiques du match
Lieu :
SALLE DU PARC
RUE DE LA MITTERIE 59160 LOMME
Date :
Le 17/03/2012 20h30
Arbitres :
JACOUTOT MATHIEU
MEDINA JOHANN

*****************************

POITIERS EC-HB - CL COLOMBELLES HB
26 - 24 (Mi-temps : 12-11)
LE PEC DE HAUTE LUTTE
Statistiques du match
Lieu :
Gymnase du lycée des bois d'amour
rue de la garenne 86000 POITIERS
Date :
Le 18/03/2012 16h00
Arbitres :
BENNOUR RIDHA
REGAIEG RAOUF

*****************************

BORDES SPORTS - SAINT GERMAIN BLAVOZY HB
31 - 23 (Mi-temps : 11-13)
RÉVEIL BORDAIS APRES LA PAUSE
Statistiques du match
Lieu :
René Nativité
44 rue du Stade 64510 BORDES
Date :
Le 17/03/2012 20h45
Arbitres :
CORDIER THIERRY
WIROTIUS-BELLEC ERIC

*****************************

STELLA SPORTS SAINT MAUR HB - HBC ST AMAND LES EAUX PDH
37 - 28 (Mi-temps : 20-13)
LA STELLA... DROIT AU BUT !
Statistiques du match
Lieu :
Gymnase Brossolette
51, avenue Pierre Brossolette 94100 ST MAUR DES FOSSES
Date :
Le 17/03/2012 18h30
Arbitres :
DAUBA THIERRY
FERNANDES CESAR

*****************************

ROCHECHOUART-ST-JUNIEN HB 87 - BERGERAC HB
31 - 27 (Mi-temps : 13-14)
LE ROC-ASSJ CONFIRME L'EMBELLIE
Statistiques du match
Lieu :
P.D.S ST JUNIEN
Boulevard Cachin 87200 ST JUNIEN
Date :
Le 17/03/2012 20h45
Arbitres :
VIVES MARC
WEINGAERTNER JEAN-CHRISTOPHE

*****************************

Poule 2

Les choses se décantent peu à peu en haut du tableau de cette poule 2. Certes, Plan-de-Cuques, Cannes et Bouillargues se livrent une bataille sans merci pour obtenir le seul ticket pour l'accession en D2... mais le combat d'usure a laissé ce week-end Bourg de Péage sur le carreau. Ils sont encore 4, avec l'ATH Achenheim, à pouvoir encore espérer une montée à l'échelon supérieur. Fidèle à ses habitudes, le leader Plan-de-Cuques a imposé sa loi dans son fief des Ambrosis, victoire sans discussion possible sur le relégable Pouzinois (37-28). Et pourtant, le HBPC doute en début de seconde période, la faute à des adversaires Ardéchoises bien décidées à jouer leur maintien jusqu'au bout. Première mi-temps débridée durant laquelle Adriana Leordean (12 buts au total) et Aline Vouriot tiennent le rôle vedette. Plan de Cuques entame son travail de sape au retour des vestiaires : "Notre jeu basé sur une défense agressive et des montées de balle rapides a fini par user Le Pouzin. Le groupe s'est attaché à ne pas perdre le ballon et rester propre dans ses transmissions" dira Karima Laleg au sortir de ce match. Résultat, Plan de Cuques prend le large dans le dernier quart d'heure, profitant de la réussite aux tirs de Mélody Serna (11 buts) et de Cloé Vuillemot (8 buts). Victoire logique du leader qui conforte ainsi sa première place. "Nous méritons notre place et ne craignons personne. Une telle osmose s'est créée. Une telle solidarité se dégage de ce groupe qu'il sera difficile de venir nous chercher" conclue Karima Laleg. Pas de miracle pour Le Pouzin dans l'antre du leader, cantonné à la zone rouge. Au coeur d'un Parnasse correctement rempli pour la circonstance, le derby du Gard a tenu toutes ses promesses. Et c'est logiquement Bouillargues, 2ème du championnat, qui est allé s'imposer sur le fil (24-25) chez la réserve de Nîmes. Mais que ce fut compliqué face aux voisines du HBCN, les filles de Gilles Baron ont du lutter une heure durant : un bras de fer permanent, Nîmes rend immédiatement les coups qu'on lui inflige par l'intermédiaire d'une Cindy Champion (10 buts) irrésistible sur le font de l'attaque locale. Et comme la défense Nîmoise ne lâche rien, Laurie Carretero (18 arrêts) en tête, les parités se succèdent... et le SUN-AL doit souvent se contenter de suivre la cadence Nîmoise (20-18, 45'). Jusqu'à ce dernier quart d'heure durant lequel Cloé Roelandt (6 buts) et ses partenaires tentent de hausser le ton. Le final profite à Bouillargues qui rafle le jackpot avec une dose maximale de réussite. Un précieux succès qui permet de garder le contact avec le leader. En revanche, Nîmes n'est vraiment pas récompensé de ses efforts, de gros regrets et une courte défaite qui empêche le HBCN de se donner de l'air dans la course au maintien.

Toujours en haut de tableau, l'ATH Achenheim Truchtersheim n'a pas connu de difficultés majeures pour distancer la réserve de Dijon (34-27). Les très jeunes joueuses Dijonnaises, toujours limitées en effectif, ont fait illusion pendant les huit premières minutes. Ensuite, l'ATH Achenheim a accéléré pour prendre 3 à 4 buts d'avance et gérer tranquillement cette rencontre. La Dijonnaise Marie François (10 buts au total) a eu beau mener l'attaque visiteuse, l'écart se creuse inexorablement tout au long de la rencontre. Et c'est l'attaque Alsacienne qui se montre sous son plus beau jour : Aline Varinot (10 réalisations) confirme sa belle montée en puissance et se rappelle au bon souvenir de son ancien club. Ana Djuric (8 buts) lui emboîte le pas, l'ATH déroule sereinement, l'opportunité pour Bénou Ducrocq et Dany Weitz de faire tourner tout l'effectif d'Achenheim. Victoire tranquille au final qui permet à l'ATH, au pire, de confirmer un maintien paisible en N1... au mieux de lorgner plus que jamais sur une accession inédite à l'échelon supérieur. Pas de miracle pour le CDB d'Anthony Favier, dominé de la tête et des épaules, dans le Bas-Rhin. Une réserve Dijonnaise trop tendre qui s'achemine tout droit vers un retour illico en N2. Véritable tournant dans sa saison, Cannes n'a pas manqué son rendez-vous à Bourg de Péage, victoire facile des Azuréennes (27-38) chez un ex-cador de la division. Et pour continuer de lutter dans la course au titre, Cannes a su mettre la machine offensive en route dès la première période : 30 minutes débridée en faveur de Cannes qui prend ainsi le commandement des opérations par l'intermédiaire des "petits" gabarits Aurélie Goubel (9 buts) et Lisa Martini (6 buts) relayées sur la base arrière par les habituelles cannonières Judit Pocze, Néli Radulova et Hadja Cissé. Cannes prend ainsi un premier avantage à la pause qu'il s'efforcer d'accentuer peu après... Un long cavalier seul en seconde période face, il est vrai, à une défense Péageoise en perdition. Cannes s'empare finalement d'un succès aussi tranquille que rassurant en terre Drômoise, 3 points qui lui permet de conserver toutes ses chances de montée... à 2 points du leader Marseillais. Déjà fortement éprouvée sur ses dernières sorties, la défense de Bourg de Péage a cette fois-ci rendu l'âme. Une pâle copie pour une équipe en grande difficulté actuellement, le collectif de Mario Cuscusa a définitivement mis un terme à son espoir de D2. Seul objectif désormais, recharger les batteries pour terminer au mieux la fin de saison.

En bas de tableau, la lutte pour le maintien est toujours aussi intense entre Vesoul et les 3 réserves de LFH. Un week-end qui n'a pas profité aux Vésuliennes, battues dans le Var par La Garde (24-21). Tour à tour, la défense 5-1 et 6-0 Gardéenne fait plier d'entrée Vesoul... Une belle solidité défensive qui permet aux Varoises de faire la différence en montées de balles : les offensives locales sont le plus souvent conclues par Laetitia Genest (7 buts) ou encore Audrey Gobert et Delphine Toucas (6 buts chacune). Résultat, La Garde mène sereinement à pause. Dans ce match où la vitesse Gardéenne s'oppose à la puissance Vésulienne, le retour des vestiaires sera décisif, le collectif de Tatiana Vincent prend ainsi le large (17-11, 38') grâce aux nombreux buts signés Toucas... mais aussi et surtout aux nombreux arrêts d'une Roxane Cox en état de grâce. Encore nettement en tête à l'entrée du money-time, La Garde subit la réduction du score du CSVHS, Elsa Gendre et Anne-Laure Pourchet tentant un come-back impensable (23-21, 58'). Le retour de Delphine Cintas et une interception déterminante d'Estelle Nietge vont définitivement faire pencher le score en faveur des Toulonnaises, victoire in-extremis de La Garde qui met un peu de baume au coeur dans une saison compliquée. Il faudrait désormais un miracle pour que La Garde, à 4 points désormais du premier non-relégable, parvienne à arracher le maintien. Au coude-à-coude pour ce sacro-saint maintien, Vesoul a raté une belle occassion de se donner de l'air... mais est surtout parti de beaucoup trop loin pour réussir le hold-up. Enfin, la réserve de Metz a brillamment distancé son homologue de Besançon (39-31) au terme d'un marathon offensif. Metz débute de la meilleure des façons en mettant très vite l'ESBF sur le reculoir : la réserve Lorraine se montre irrésistible sur les phases d'attaque comme en témoigne la belle réussite aux tirs du pivot Solène Ferrigioni (7/7) ou encore de Roseline N'Go Leyi (8/10). Une domination outrageuse des jeunes Messines qui s'accentue après le repos, les filles de Yacine Messaoudi assoient définitivement leur victoire grâce à un excellent jeu en pivot (31-18, 45'). L'ESBF, à la peine sur le plan défensif, tentent un dernier baroud d'honner dans le final sous l'impulsion d'Amanda Koczynski (9 buts) mais c'est Metz qui signe une prestation pleinement aboutie. Grâce à ce succès, le centre de formation Lorrain possède 2 points d'avance sur les premiers relégables. "On n'a pas été à fond tout le match. On a mis du temps à se mettre dedans et on a baissé les bras trop vite" déplore la capitaine Bisontine Jenna Desmaris. Une défaite regrettable, Besançon est encore et toujours sur le qui-vive, juste 1 point devant la zone rouge.

HB CERCLE NIMES II - SUN AL BOUILLARGUES
24 - 25 (Mi-temps : 13-11)
DERBY GARDOIS DE TOUTE BEAUTÉ
Statistiques du match
Lieu :
Le Parnasse
Route de St Gilles 160 avenue du Languedoc 30900 NIMES
Date :
Le 17/03/2012 18h00
Arbitres :
LEMAIRE GILLES
RITT CLAUDE

*****************************

HB PLAN DE CUQUES - LE POUZIN HB 07
37 - 28 (Mi-temps : 17-14)
L'IMPITOYABLE LOI DU LEADER
Statistiques du match
Lieu :
LES AMBROSIS
Avenue Pasteur 13380 PLAN DE CUQUES
Date :
Le 17/03/2012 20h30
Arbitres :
BOOS OLIVIER
RONDEAU YANNICK

*****************************

DROME HB BOURG DE PEAGE - AS CANNES HB
27 - 38 (Mi-temps : 15-19)
LE GRAND ECART CANNOIS
Statistiques du match
Lieu :
Halle Champagnat
9 rue charles Mossant 26300 BOURG DE PEAGE
Date :
Le 17/03/2012 20h30
Arbitres :
HAKIMI MILOUD
RAFFIN LAURENT

*****************************

HB LA GARDE - CS VESOUL HAUTE SAONE
24 - 21 (Mi-temps : 13-9)
LA GARDE... BRILLANT DEFENSEUR
Statistiques du match
Lieu :
Gymnase La Planquette
Rue Henri Barbusse 83130 LA GARDE
Date :
Le 17/03/2012 20h30
Arbitres :
ALVES DO CARMO ORLANDO
DEVAY SEBASTIEN

*****************************

ACHENHEIM TRUCHTERSHEIM HB - CERCLE DIJON BOURGOGNE II
34 - 27 (Mi-temps : 16-10)
ACHENHEIM SANS PARTAGE
Statistiques du match
Lieu :
CENTRE SPORTIF DU KOCHERSBERG
RUE PEREZ 67370 TRUCHTERSHEIM
Date :
Le 17/03/2012 20h00
Arbitres :
FERBUS HENRI
VAUJANY STEPHANE

*****************************

METZ HB II - ES BESANCON FEMININ II
39 - 31 (Mi-temps : 19-13)
METZ A FOND LA FORME
Statistiques du match
Lieu :
Gymnase du technopole
5 boulevard Arago 57070 METZ
Date :
Le 18/03/2012 16h00
Arbitres :
DEBRIS FRANCK
RENARD SEBASTIEN

*****************************

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités