mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
La lutte pour le maintien en LNH est engagée
La lutte pour le maintien en LNH est engagée
15 Mars 2012 | France > LNH
On en oublierait presque que la 18ème journée de D.1 masculine n’est pas terminée. Si Montpellier, en mode diesel a rajouté un 18ème succès à son actif, si St Raphaël et Dunkerque se sont neutralisés en allant s’imposer à l’extérieur, Chambéry mais surtout les équipes qui jouent le maintien, ont une sacrée carte à abattre en cette fin de semaine.

A commencer par Nîmes qui ce vendredi, accueille Cesson. Un match important pour les Gardois face à un adversaire à leur portée et surtout dans la perspective du calendrier démentiel qui les attend jusqu’à la fin avril. Après avoir reçu les Bretons, ils devront en effet se déplacer à Istres, accueillir Saint Raphaël, être l’hôte de Dunkerque et enfin recevoir le voisin montpelliérain. La bonne nouvelle c’est que l’infirmerie de l’Usam se vide peu à peu et que Guillaume Saurina et le capitaine Jean Philippe Haon (notre photo de têteretrouvent le terrain. « C’est vrai que lorsque tu as une cascade de blessés, ça se complique beaucoup, reconnait Jean Philippe Haon, mais ça permet aussi à certains jeunes de jouer, de prendre de la confiance, on l’a vu lors du dernier match contre Tremblay et c’est quand même positif qu’ils prennent leurs responsabilités. » Depuis les deux dernières journées, les positions en queue de classement se sont resserrées, Nîmes est actuellement 12ème mais jusqu’à la 8ème place, personne n’est à l’abri de la relégation. « On s’aperçoit que les équipes qui avaient pris de l’avance ont trébuché et sont loin d’être sorties d’affaire. Mais avant toute chose, il faut qu’on s’occupe de nous et qu’on gagne des matches. » Neuf buts, c’est très exactement l’écart qui avait permis aux Gardois de s’imposer à Cesson, lors du match aller, il y a six mois. Les joueurs de David Christmann s’en rappellent eux qui la semaine dernière sont retombés dans leurs travers en se faisant éliminer de la Coupe de France par Ivry (31-23). « C’est un match dont l’issue peut avoir des conséquences, poursuit Jean Philippe Haon. Si ça se passe mal contre Cesson, ça risque de nous rendre la suite, plutôt difficile. Soyons donc vigilants car les Cessonnais savent être dangereux à l’extérieur. » C’était en effet en début de saison, les Bretons étaient allés s’imposer à Dunkerque, Paris et Créteil. 


Autre mal classé, Istres se déplace à Chambéry. L’opposition est intéressante à plus d’un titre. D’une part, les Provençaux sont en phase de conquête (quatre succès consécutifs dont la coupe de France) et leur collectif dégage une véritable sérénité et d’autre part Chambéry n’a plus que le championnat à disputer et sa place qualificative à la Ligue des Champions à défendre. Les Savoyards qui restent sur leur courte défaite (28-27) à Montpellier ne pourront toujours pas compter sur Xavier Barachet qui devrait faire sa rentrée, la semaine prochaine à Ivry. Philippe Gardent qui ce jeudi fête ses 48 printemps se méfie beaucoup de l’adversaire istréen. « C’est une équipe qui a eu du mal à se mettre en place cette saison, qui n’a pas été épargnée par les blessures et qui arrive au bon moment à trouver un rythme de croisière, analyse le technicien chambérien sur le site du club. Cette équipe est extrêmement dangereuse quand elle se présente comme elle va le faire samedi, sans une pression insurmontable et en jouant décontractée. Il va falloir être vigilant et intransigeant sur ce qu’on a à faire. » A juste titre puisqu’il y a deux saisons, Istres était venu s’imposer en Savoie de deux buts grâce notamment à un certain Maxime Derbier, tout heureux de jouer un sale tour à certains de ses anciens coéquipiers. 


Comme on se retrouve à moins d’une semaine d’intervalle ! Et surtout va-t-on assister au même Paris-Nantes qu’en quarts de finale de la Coupe de France ? Si c’est le cas, comme il n’y a pas eu de match et qu’en face, c’est une équipe amoindrie qu’ils ont affrontée, les Nantais peuvent déjà inscrire deux points à leur tableau de marche. L’objectif n°1 des Parisiens, c’est le maintien en D1. Débarrassés de la coupe de France, ils engagent une véritable course-contre-la-montre et contre le classement pour s’extraire de la zone rouge. Après le déplacement nantais, Paris qui ce samedi récupère Nicolas Claire (qui ne se ressent plus de sa béquille à la cuisse) va affronter en quatre journées, trois des concurrents directs au maintien, c’est dire si jusqu’à la fin avril, tous les points récoltés sont importants. Mais voilà, avec une infirmerie qui ne désemplit pas, l’affaire est bien mal engagée. Depuis la trêve, Nantes a limité la casse en championnat : deux nuls, une victoire et une défaite en déplacement à Saint Raphaël. Avec une fin de saison où il est fort probable que les accessits européens restent figés, Nantes n’aura plus que la coupe de France pour espérer briller hors des frontières. Pour cela, il faudra éliminer Montpellier (à Montpellier) en demi et remporter la finale. Bercy est encore bien loin de la Loire-Atlantique. 


Le match qui boucle cette 18ème journée dimanche, marque là aussi de passionnantes retrouvailles. Créteil-Ivry, c’était, il y a trois semaines, une des affiches des 8èmes de finale de la Coupe et les Ivryens s’étaient imposés après la séance de tirs au but. A en croire quelques joueurs de la jeune classe cristolienne croisés cette semaine, il est hors de question de revivre pareil scénario ou du moins, de sortir de Robert Oubron, avec un tableau d’affichage défavorable. Seul dernier, Ivry a besoin de points pour s’en sortir et Créteil doit rester vigilant  car avec seulement 13 points, à trois longueurs du 1er relégable, rien n’est acquis. Peu épargnées par les blessures, des deux formations, seule Ivry s’est renforcée en conséquence. En revanche, Créteil doit composer avec l’absence définitive jusqu’à la fin de la saison de Yannick Limer qui s’est fait opérer du genou (ménisque). Pierre Montorier revient dans le groupe après une rechute et un souci à la voûte plantaire. « J’ai encore quelques petites douleurs mais comme on entre dans une série de matches importants, nous a-t-il confié, je me dois d’être là et faire ma part de boulot. En plus, dimanche, le match risque d’être très serré et très tendu. » L'Auvergnat sera épaulé sur le poste par l’international junior Jérémy Toto. 

*****************************

USAM NIMES GARD - OC CESSON HANDBALL

Pronostic : Nîmes

Lieu :
Le Parnasse
Route de St Gilles 160 avenue du Languedoc 30900 NIMES 
Date :
Le 16/03/2012 20h30
Arbitres :
BONAVENTURA CHARLOTTE
BONAVENTURA JULIE

*****************************

CHAMBERY SAVOIE HB - ISTRES OUEST PROVENCE HANDBALL

Pronostic : Chambéry

Lieu :
LE PHARE
800 avenue du Grand Arietaz 73000 CHAMBERY 
Date :
Le 17/03/2012 20h00
Arbitres :
CHARPENTIER FRANCK
DUCLOS SEBASTIEN


*****************************

HBC NANTES - PARIS HANDBALL

Pronostic : Nantes

Lieu :
BEAULIEU
RUE ANDRE TARDIEU 44200 NANTES 
Date :
Le 17/03/2012 20h30
Arbitres :
BOUNOUARA MOURAD
THOBIE RICHARD

*****************************

US CRETEIL HANDBALL - UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL

Pronostic : Ivry  (question de survie !)

Lieu :
ROBERT OUBRON
RUE PASTEUR VALERY RADOT 94000 CRETEIL 
Date :
Le 18/03/2012 16h15
Arbitres :
ROLLAND CYRIL
ROLLAND JEROME

****************************

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités