mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Un exploit rendu possible
Un exploit rendu possible
18 Mars 2012 | Europe > Champion's League

La magie de Bougnol a été à deux doigts de faire vaciller le grand FC Barcelone, ballotés, punis et impuissants en première période par un Montpellier ayant retrouvé une grosse partie de ses valeurs, les Catalans ont toutefois su faire le dos rond et attendre une seconde période beaucoup plus propice à ses ambitions pour finalement ne s’incliner que de deux buts. Il faudra encore une sacrée performance pour valider son ticket en quart de finale, mais à l’évidence, Montpellier est largement en vie dans cette double rencontre et aura même deux buts à défendre dimanche prochaine.

Et pourtant, toute la première période, on a rêvé à un exploit à la Flensburg, à la Kolding en voyant les hommes de Patrice Canayer balloter le grand FC Barcelone de droite à gauche. Avec un Primoz Prost étincelant dans les buts, une défense mettant constamment la puissance de feu espagnole sur le reculoir et jouant sans cesse tous les ballons rapides possibles, rapidement Montpellier s’envolait et obligeait Xavier Pascual à prendre son temps mort dès la 12° minute. Mais cela n’allait en rien calmer les ardeurs locales ! Mathieu Grébille replacé sur l’aile gauche se jouait de Danijel Saric et de la défense, plantant même son 4° but de la période en exécutant au millimètre le mouvement mis en place pendant le temps mort de Patrice Canayer qui sentait un petit coup de moins bien offensif dans son équipe. Résultat au bout de 20 minutes Montpellier gambadait joyeusement avec un score de 14-6 assez hallucinant face à l’ogre Barca que jamais il n’avait su vaincre en compétition officielle. Mais il aurait fallu en mettre encore quelques uns pour totalement mettre KO le FC Barcelone. Au contraire, profitant de quelques exclusions, les Espagnols arrivaient à revenir un peu au score sur la fin de première mi-temps mais laissant quand même le bel avantage de 6 buts aux rois de Bougnol. Malheureusement ces dernières minutes allaient se jouer sans Vid Kavticnik, victime d’une blessure au genou gauche et pour qui au vu des images on peut craindre une rupture des ligaments.

Avec moins d’équilibre du fait de l’absence de gaucher sur la base arrière et avec la pause, les mouches allaient largement changer de monture… Encore une fois, car ce genre de scénario n’est pas une première pour les Héraultais, le MHAB allait totalement se louper dans cette entame. En 8 minutes et en infligeant un 8-2 terrible, le Barca remettait complètement les pendules à l’heure. La recette était assez simple, déjà en fin de première mi-temps la défense haute avait largement perturbé l’attaque de Montpellier, mais là en montant encore d’un cran et avec une prise en stricte sur Nikola Karabatic, Xavier Pascual sortait son atout gagnant, surtout que Raul Entrerrios et même Siareh Rutenka se réveillaient parfaitement en attaque mettant Primoz Prost à son tour sur le grill. Des gardiens qui échangent leurs performances, une attaque qui pioche ne trouvant pas la bonne distance et surtout la bonne vitesse pour battre l’axe central, point faible de cette défense si haute et Montpellier entrait dans un autre match, un match au couteau, à la rage et au courage. Et c’est sans doute là que les champions de France on forgé leur succès si précieux pour le match retour. Sachant mettre le jeu brillant en réserve, ils sortaient le bleu de chauffe et essayaient de faire le maximum avec souvent le minimum. Wissem Hmam défiait la défense centrale, Dragan Gajic prenait avec un brio énorme les tous petits espaces sur son aile droite et dès que Nikola Karabatic trouvait 1 mètre d’espace il convertissait cette liberté en but sonnant et trébuchant. Barcelone va souvent être à deux doigts de prendre les commandes au score mais jamais il va arriver à ses fins. Au contraire, le refus de cette domination va finir par payer dans une fin de match assez tendue où les coups de sifflets n’auront pas fait l’unanimité loin de là et c’est aux forceps et avec une fin de match énorme de Dragan Gajic que Montpellier va vaincre le signe indien et faire tomber le grand Barca tenant et recordman des victoires en Champion’s League.

Reste maintenant à finir le boulot au match retour et là il faudra un nouvel exploit des hommes de Patrice Canayer, mais ils savent maintenant qu’ils en sont capables !

Les réactions au micro de Sport +
Nikola Karabatic :
C’est bien on a gagné, on s’est battu en faisant un gros match même si à la mi-temps on menait de 6 buts, mais avec la blessure de Vid, la prise en stricte sur moi et quelques décisions des arbitres, c’était un peu bizarre et avec les moyens qu’ont avait sans gaucher sur la base arrière. Cela nous donne de l’espoir pour le match retour, même si le Barca joue très bien, avec ses deux équipes, sa vitesse de course. Avec ma prise en stricte, on a un peu failli sur le jeu à 5 contre 5, on ne se lançait pas trop sur la base arrière et les ailiers ne rentraient pas assez, il fallait mettre du mouvement, il va falloir corriger cela pour le match retour même si le Barca pourrait changer. Bougnol c’est vraiment spécial, beaucoup plus petite que l’Arena et dès que les spectateurs se mettent à crier, il se transforme en chaudron et on se sent poussés avec une grosse ambiance. Même si il est sur que de ne pas jouer à l’Arena est une grosse perte financière pour le club cela nous a vraiment fait plaisir de rejouer dans cette salle si importante pour nous.

William Accambray : Le score est positif, on gagne sur Barca le tenant du titre chez nous, même si on a eu 8 buts d’avance en première mi-temps, on aurait peut-être pu avoir un ou deux buts au final mais au vu de ce que l’on a produit ce soir on est aussi capables d’aller les titiller chez eux. On a eu un petit coup de mou en seconde mi-temps, mais on retrouvé une défense très solide et on a eu des balles de contre ce que l’on n’avait pas forcément lors de nos derniers matches. On a retrouvé beaucoup d’envie et une agressivité qu’on peut-être un peu perdue ces derniers temps.

A Montpellier, Palais des Sports de Bougnol
Le dimanche 18 mars 2012 à 17h00
Montpellier AHB - Barcelone FC : 30 - 28 (Mi-temps : 17-11)
3 200 spectateurs
Arbitres :
MM Vaclav Horacek et Jiri Novotny (République Tchèque)

Evolution du score : 4-2 5°, 6-4 10°, 11-5 15°, 14-6 20°, 15-9 25°, 17-11 MT - 18-15 35°, 20-19 40°, 25-20 45°, 27-24 50°, 28-27 55°, 30-28 FT.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités