mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Le sursaut d'orgueil d'Ivry
Le sursaut d'orgueil d'Ivry
19 Mars 2012 | France > LNH
Nîmes et Ivry, victorieux de Cesson et à Créteil, sont les deux bénéficiaires de la 18ème journée de D.1 masculine. La lutte pour le maintien s’annonce plus dense que prévue. Tant mieux ! Cela rompra avec la relative monotonie du championnat. 

C’est finalement à Créteil qu’Ivry a produit une de ses meilleures prestations depuis le début de la saison. Les joueurs de Pascal Léandri, lanterne rouge au classement ont véritablement asphyxié leur voisin val-de-marnais. Le succès de sept buts (21-28) est amplement mérité et permet aux Ivryens de quitter la dernière place du classement, abandonnée désormais à Paris. La maîtrise de la rencontre a été parfaite face à une équipe qui a très rapidement baissé pavillon. Trois facteurs à cela. Une défense ivryenne de fer où Mathieu Bataille et Veljko Indjic se sont largement imposés, une paire de gardiens très efficace (16 arrêts à eux deux) et surtout un duo Simonet étincelant. Les deux frangins ont été omniprésents. Tout d’abord pour alimenter le tableau d’affichage (7 buts pour Sébastian, 6 pour Diego) mais également pour rythmer le jeu. Ces deux là ont des tempéraments qui ne renoncent jamais, ils respirent le handball et le mélange talent et réussite rejaillit sur leurs partenaires. Mais c’est tout une équipe que Pascal Léandri a véritablement applaudie à la fin de la rencontre. «  Depuis quelques semaines, les joueurs évoluent bien, soulignait l’entraîneur de l’USI, les entraînements sont cohérents car c’est un collectif de 17 joueurs qui y participe, c’est donc plus aisé pour créer les automatismes. » Ivry, encore qualifié pour les demi-finales de la coupe de France sait mieux que quiconque que l’équilibre est précaire. Les huit dernières journées de championnat, à commencer par la réception de Chambéry, samedi à Delaune, sont huit véritables obstacles ou sésames en vue du maintien. Du côté de Créteil, c’est plutôt la soupe à la grimace. Exceptés Fabrice Guilbert et Olivier Nyokas (encore sept buts, ce dimanche), comme le faisait remarquer l’entraîneur Benjamin Pavoni, « trop de joueurs sont en deçà de leur niveau. Il n’y a pas d’arrêts de gardiens et nous perdons la plupart des duels. Il faut vite réagir. »  Quatre points lors des dix dernières rencontres, le feu commence à gagner les étages. Avant de recevoir Dunkerque et aller à St Raphaël, un résultat ce vendredi à Paris est quasi obligatoire. Sinon, le spectre de la zone rouge pourrait hanter les nuits cristoliennes. 


Nîmes, bastion du hand de haut niveau dans les années 80-90 n’abdiquera pas. C’est certain. Mais les Gardois n’épargnent rien à leurs fidèles supporters. Face à Cesson, ils ont encore joué à se faire peur. Menant de six buts à un quart d’heure de la fin, ils ne se sont finalement imposés que sur le fil (23-22). Ce succès est important car il permet aux partenaires de Damien Scaccianoce (encore meilleur buteur du match avec huit réalisations) de faire un saut de puce au classement en s’installant à la 10ème place, presque à hauteur de Toulouse où rien ne va plus et à une longueur de Sélestat à la recherche d’un succès depuis déjà cinq journées. Cette semaine, Jérôme Chauvet retrouve Christophe Mazel. Non pas pour se rappeler du bon vieux temps des crocodiles quand les deux techniciens évoluaient main dans la main mais face à face. Cette fois, le rendez-vous a lieu dans les Bouches-du-Rhône et la température autour de l’étang de Berre risque de monter d’un cran. 


D'autant que Istres s'est incliné ce samedi à Chambéry, mettant fin à une série de quatre matches victorieux, coupe de France incluse. Mais au Phare, les camarades de Sassi Boultif (notre photo) sont loin d'avoir démérité. Les Savoyards ont fait la différence à l'entame de la seconde période. Menant de deux buts (18-16 à la 37ème), ils ont profité d'un temps faible de leur adversaire pour lui infliger un 5/0 assassin (23-16 à la 47ème). Les Provençaux ne s'en relèveront pas malgré un sursaut d'orgueil dans le dernier quart d'heure et surtout une excellente prestation de Jordan Perronneau. Auteur de dix buts (dont 3 pénaltys), l'ancien international juniors, handicapé durant de longs mois par une double fracture du plateau tibial, est dans une phase ascendante. C'est bien pour sa confiance et Istres n'en est que bénéficiaire. 


En tête de classement, la montagne de cette 28ème journée a accouché d’une souris. Et même si Saint Raphaël ne s’est imposé que d’un but à Toulouse au terme d’un match très serré, si Nantes a failli laisser des plumes, dans sa salle face à Paris, du premier au cinquième, chacun s’est neutralisé. Comme il est fort peu probable que Chambéry lâche son fauteuil de dauphin et donc son billet pour la Ligue des Champions, à tout de même huit longueurs de Montpellier (laborieux à Tremblay), seule désormais la lutte pour le 3ème accessit va passionner les foules. Le mano a mano entre St Raphaël (3ème avec 26 pts) et Dunkerque (4ème avec 25 pts) est engagé. Les Nordistes qui dimanche, retrouveront les Varois en quarts de finale retour de l’EHF avec une sérieuse option sur la qualification (après leur succès sur la côte d’Azur de 8 buts), devront cravacher jusqu’à la fin, leur différence de buts avec leur principal adversaire n’étant pas favorable. 


C’est donc vers la queue de classement que la lutte promet d’être rude. Il n’y a pas si longtemps, quatre clubs (Ivry, Paris, Istres, Nîmes) étaient concernés, depuis cette semaine, deux autres (Créteil et Toulouse) sont venus se rajouter au casting et ces six convives se tiennent en trois points. « Plus il y a de monde qui joue le maintien, se plait désormais à dire Pascal Léandri, mieux c’est. » Pas sûr que tout le monde partage l’avis de l’entraîneur d’Ivry.


Du côté du classement des buteurs, c'est quasiment le statu quo, à ceci près que le cristolien Hugo Descat descend du podium. Damien Scaccianoce qui vient d'ajouter deux saisons supplémentaires à son contrat avec Nîmes, a cimenté la 1ère marche avec 130 réalisations, Jérôme Fernandez (Toulouse) le talonne avec 105 buts, le Nantais Valero Rivera remet le nez à la fenêtre avec 103 unités. 

Du côté des gardiens, on prend les mêmes et on recommence. Le Chambérien Cyril Dumoulin (notre photo) est toujours le meilleur portier de France avec 224 tirs détournés suivi dans un mouchoir de poche par Vincent Gérard (Dunkerque - 204 arrêts) et Patrice Annonay (Paris - 203 arrêts).  

*****************************

TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL - MONTPELLIER HANDBALL 
32 - 35 (Mi-temps : 15-18)
Statistiques du match
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
RUE JULES FERRY 93290 TREMBLAY EN FRANCE
Date :
Le 14/03/2012 20h30
Arbitres :
MORENO JEAN-PIERRE
SERRANO MICHEL

*****************************

SELESTAT ALSACE HB - DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL 
22 - 27 (Mi-temps : 11-15)
Statistiques du match
Lieu :
Centre Sportif Intercommunal "Eugène Griesmar"
Quai Albrecht 67600 SELESTAT
Date :
Le 14/03/2012 20h30
Arbitres :
CLAPSON SIEGFRIED
FIESCHI XAVIER

*****************************

US CRETEIL HANDBALL - UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL 
21 - 28 (Mi-temps : 10-14)
Statistiques du match
Lieu :
ROBERT OUBRON
RUE PASTEUR VALERY RADOT 94000 CRETEIL
Date :
Le 18/03/2012 16h15
Arbitres :
ROLLAND CYRIL
ROLLAND JEROME

*****************************

HBC NANTES - PARIS HANDBALL 
26 - 24 (Mi-temps : 13-10)
Statistiques du match
Lieu :
BEAULIEU
RUE ANDRE TARDIEU 44200 NANTES
Date :
Le 17/03/2012 20h30
Arbitres :
BOUNOUARA MOURAD
THOBIE RICHARD

*****************************

CHAMBERY SAVOIE HB - ISTRES OUEST PROVENCE HANDBALL 
27 - 23 (Mi-temps : 15-11)
Statistiques du match
Lieu :
LE PHARE
800 avenue du Grand Arietaz 73000 CHAMBERY
Date :
Le 17/03/2012 20h00
Arbitres :
CHARPENTIER FRANCK
DUCLOS SEBASTIEN

*****************************

USAM NIMES GARD - OC CESSON HANDBALL 
23 - 22 (Mi-temps : 13-9)
Statistiques du match
Lieu :
Le Parnasse
Route de St Gilles 160 avenue du Languedoc 30900 NIMES
Date :
Le 16/03/2012 20h30
Arbitres :
BONAVENTURA CHARLOTTE
BONAVENTURA JULIE

*****************************

TOULOUSE UNION HANDBALL - SAINT RAPHAEL VHB 
29 - 30 (Mi-temps : 14-15)
Statistiques du match
Lieu :
Palais des Sports de Toulouse
3 rue Pierre Laplace 31000 TOULOUSE
Date :
Le 13/03/2012 19h00
Arbitres :
DENTZ THIERRY
REIBEL DENIS

*****************************

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités