mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Sébastien Mongin signe à Chartres
Sébastien Mongin signe à Chartres
22 Mars 2012 | France
Ce sera sans doute son dernier grand défi. En fin de contrat avec Tremblay, Sébastien Mongin a décidé de changer d'air et se diriger vers Chartres-Mainvilliers (Pro D2) où il va signer pour deux saisons.

A bientôt 34 ans (il les aura le 18 avril prochain) et après douze saisons en Division 1, Sébastien Mongin a donc répondu favorablement à la proposition de Chartres-Mainvilliers (actuellement 7ème de Pro D2 masculine). Le demi-centre international s'engage jusqu'en 2014 avec le club d'Eure-et-Loir. Victime d'une rupture du ligament croisé antéro-externe gauche lors de la rencontre Dunkerque-Tremblay, en décembre 2011, Sébastien Mongin poursuit sa rééducation et sera opérationnel dès la reprise avec ses nouveaux coéquipiers chartrains cet été. 

Chartres a-t-il été ton seul contact ? 
Non mais avant tout, je dois dire que Tremblay voulait que je prolonge deux ans de plus et j'ai reçu d'autres propositions émanant de clubs de D.1 mais le projet de Chartres-Mainvilliers et les discussions que j'ai eues avec Philippe Besson, le président du club m'ont tout de suite séduit.  

Ce n'est pas une fin de carrière en D.2 ? 
Certainement pas. je le répète, il y a un projet sportif qui vise une montée en Division 1. Le club est sain et j'ai pu prendre la température auprès de joueurs avec qui j'ai évolué comme le gardien Sylvain Astruc, Yacine Bouakaz et Emeric Paillasson. 

Tu as été gravement blessé. Est-ce que cela a compté dans la négociation ? 
Non car Chartres m'a contacté après cette blessure. Et d'ailleurs, tout ce temps m'a permis de réfléchir à tête reposée sur l'orientation à donner à ma carrière. 

D'ailleurs, où en es-tu dans ta rééducation ? 
Je me suis fait opérer du genou il y a deux mois. Je suis ensuite entré en phase post-opératoire au centre de rééducation de Châtillon, désormais je m'oriente vers l'Insep où je vais travailler la flexion et le renforcement et d'ici un mois, je pourrai reprendre la course. 

Tu vas quitter la région parisienne sans regrets ? 
J'aspire véritablement à autre chose. Mon épouse qui travaille dans les assurances, a d'ores et déjà demandé sa mutation et avec notre enfant, la vie en province nous convient un peu plus. J'ai vécu à Tremblay d'excellents moments avec notamment l'an passé, la finale de la coupe des coupes. C'est aussi grâce à Tremblay que j'ai renoué avec l'équipe de France. 

En parlant de regrets, ta fin de contrat à Paris en est un ? 
Les personnes qui m'ont viré comme Lemoult le président et Girault le futur entraîneur ne sont plus là. Mais c'est vrai que je serais très certainement resté dans la capitale si on m'avait toujours fait confiance. Avant cet épisode, j'avais d'excellents rapports avec Thierry Anti, l'ancien coach qui lui aussi, n'a pas été conservé. Je ne regrette pas d'être allé à Tremblay.   

Tu as déjà pensé à la reconversion?
Bien-sûr. Ça sera dans le sud, chez moi entre Hyères et Toulon. Je suis diplômé en kinésithérapie et je pourrai exercer ce métier. 


Sébastien Mongin
né le 18 avril 1978 à Toulon
1.88 - 85 kg  - 647 buts inscrits en Division 1
clubs:
Istres (2000-2004)
Paris (2004-2008)
Tremblay (2008-2012)  



A Chartres, le handball joue des coudes


L'arrivée de Sébastien Mongin à Chartres-Mainvilliers n'est qu'une 1ère étape dans le processus d’accession à l’étage supérieur. « Nous continuons sur la même lancée qu’il y a un an, lorsque nous avons fait signer Paillasson et Bouakaz, indique Philippe Besson le président du CMHB. Nous cherchions un demi-centre expérimenté. Avec Sébastien, nous l’avons trouvé. Et le recrutement n’est  pas terminé puisque nous allons orienter notre choix sur trois autres joueurs, si possible issus de LNH. » En effet, Chartres doit engager un ailier gauche et deux arrières dont un gaucher. L’objectif est identifié et très précis : atteindre la D1 d’ici 2014. « Déjà, la saison prochaine, il faut que nous soyons qualifiés pour les play-offs, avoue Philippe Besson. Accéder à l’élite dans deux ans serait l’idéal d’autant que cela coïncidera avec la livraison d’une nouvelle salle à Chartres d’une capacité de 3800 places (en configuration sportive). » Le handball de haut niveau s’installe à Chartres-Mainvilliers. Le budget du club (1.2 M) devrait être substantiellement augmenté dès la saison prochaine.
© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités