mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Grand pas Lommois... Petit pas Cannois
Grand pas Lommois... Petit pas Cannois
2 Avril 2012 | National > Nationale 1F

Résumé de la 18° Journée de N1F. En profitant de la défaite surprise de son rival direct Alfortville, le leader Lomme s'impose à Colombelles et fait un grand pas vers l'accession en D2. En revanche, le combat des chefs en poule 2 est toujours aussi serré : Cannes a su revenir dans la partie en s'imposant brillamment face à l'ex-leader Plan de Cuques. Du coup, Bouillargues reprend les rênes du championnat avant une fin de saison qui s'annonce d'ores et déjà palpitante.

Poule 1

Lomme a fait un pas important mais pas encore décisif dans sa quête d'une place en D2 pour la saison prochaine. Avec 4 points d'avance à 4 journées de la fin, il faudrait désormais un tremblement de terre pour voir le ténor de la poule 1 échouer si près du bonheur final. Nouvelle prestation sérieuse des filles de Laurent Worm en déplacement dans le Calvados, le collectif Nordiste s'est imposé logiquement chez son hôte du jour Colombelles (26-31). Comptant sur sa supériorité athlétique, le leader a pris le match par le bon bout en dominant la première période. Pour mettre au pas la résistance Caennaise, Lomme a pu compter sur la puissance d'une Grâce Songa éblouissante (9 buts). Résultat, l'équipe Nordiste fait la course en tête (8-14, 27'), une marge conséquente en poche à la pause. Le retour des vestiaires est à l'avantage encore et toujours des Lommoises qui continuent leur travail de sape. Il faudra un sursaut d'orgueil des Colombelloises aux abords de la 40ème minute pour voir Lomme fléchir quelque peu. Marion Gaignon et Alysson Breysacher (6 buts chacune) permettent au CLC de réduire l'écart (23-26, 52'). Mais sur de sa force, le visiteur Lommois ne laisse aucune lueur d'espoir à son adversaire, Charlotte Michel (7 buts) et ses coéquipières dominent le money-time pour s'imposer de 5 points. Nouvelle épreuve de force brillamment remportée par Lomme qui reste pour l'heure invaincu durant cette phase retour. Côté Colombelles, l'opposition fut de qualité... le physique a manqué pour embêter jusqu'au bout un adversaire beaucoup plus fort. "On n'avait que de la vaillance à proposer et elle était présente. Il y a eu de très bonnes séquences de jeu mais on est capables derrière de perdre 3 balles de suite. On joue à 8, il n'y a pas de rotations, on a les yeux dans le brouillard à la fin" indiquera Philippe Breysacher à l'issue du match. Dans le même temps, Alfortville a subi une grosse désillusion à domicile en s'inclinant de façon surprenante face à son voisin St Maur (25-27). Un match que les Alfortvillaises d'Aniko Meksz n'ont jamais su maîtriser, embetées d'un bout à l'autre par une combativité Saint-Maurienne sans failles. Et pourtant, l'USA a eu maintes occasions de prendre le large profitant ainsi de l'apport offensif d'Oana Horge (8 buts) et de Capucine Moyat (6 buts). Mais la défense n'eut pas son rendement habituel, laissant trop souvent le champ libre au côté droit ultra-performant de l'attaque Stelliste : Marie Gaillard et Apopie Lusamba (5 buts) ont pris la mesure de l'arrière-garde locale. Une défaite surprise qui met fin aux espoirs de montée dans les rangs Alfortvillais... avec dans le rétroviseur un rival Aunis qui revient à sa hauteur. Du côté de la Stella, l'exploit est de taille et permet surtout de faire un grand pas vers le maintien.

On n'arrête décidemment plus les filles de La Rochelle ! Aunis s'est imposé pour la 5ème fois consécutive, ce week-end à St Germain Blavozy (29-34). Et pourtant, il a fallut faire face à une rude opposition Alti-Ligérienne en première période. Les deux équipes se rendent coup pour coup tout au long des 30 premières minutes : sous la conduite de Delphine Allègre (9 buts) et de Constance Louoba (8 buts), St Germain résiste mais concède du terrain en fin de première période. Un retard qui s'accentue progressivement en seconde mi-temps : l'expérience joue en faveur des filles de Laurent Grammont. Une défense efficace au sein de laquelle Adeline Boiteaux joue un rôle majeur. Et pour augmenter l'écart au tableau d'affichage, Aunis peut tabler sur la réussite habituelle d'Ehsan Abdelmalek (12 buts) mais aussi sur Maelig Rete et Laetitia Boyard. Victoire à l'usure des Rochelaises qui surfent sur une dynamique impressionnante. A tel point qu'Aunis rejoint Alfortville à la seconde place... ce qui promet une fin de saison intéressante. Malgré sa vaillance, St Germain n'a pas pu répondre après la pause au défi physique des Aunisiennes. Une supériorité saluée par le coach Sangerminois Philippe Lebourgeois : "Avec une gardienne efficace et des individualités expérimentées, Aunis montera sur le podium en fin de saison. Nous avons réussi une belle partie et malgré les absentes, le groupe maintient ses efforts et son investissement". Lutte au maintien oblige, c'est toujours la foire d'empoigne en bas de tableau. Une 18ème journée qui a profité incontestablement à St Amand les Eaux, vainqueur à domicile de son rival direct Rochechouart St Junien (32-28). Les Hennuyères n'en menaient pas large en première période : la faute à un visiteur omniprésent sous la houlette de Rokhaya Benga et d'Hatouma Diarra (5 buts). 30 minutes sous l'étreinte Limousine... et puis, le réveil brutal d'un collectif Amandinois qui ne veut surtout pas mourir ainsi. Une seconde période idyllique grâce à un duo irrésistible : Elodie Evrard brillante dans son but imitée par une Sandrelle Itoua en très grande forme tant à la construction du jeu qu'à la conclusion (10 buts). Amina Sankharé suit le mouvement (9 buts) et St Amand résiste (29-27, 58') avant de porter l'estocade dans la dernière minute du match. Grâce à ce succès, le collectif Nordiste repasse au dessus de la zone rouge. D'où la satisfaction du coach Hervé Ryfflart : "En seconde période, on a montré un autre visage. Mes 7 joueuses de champ disponibles ont tout donné pour prendre ces 3 points". Côté Rochechouartais, c'est l'énorme déception. Les filles de Julien Fradet ont mis les ingrédients pour arracher le succès... Hélas, un manque de lucidité dans les derniers instants a précipité leur perte. Un coup d'arrêt pour le ROC-ASSJ, à la lutte désormais avec Bergerac, premier relégable.

A la lutte pour le maintien, Bergerac a fait la très mauvaise opération du week-end en s'inclinant à domicile face au dernier Bordes (22-24). Dans un mano-à-mano à suspense durant toute la première période, les Bergeracoises n'ont jamais pu prendre l'ascendant sur un visiteur Béarnais qui a joué crânement sa chance. Il faut dire que la formation Périgourdine a fait preuve d'un manque de réussite incroyable devant le but adverse. En échec permanent, Bergerac a tenté de répliquer par son duo Eszter Hodosi - Mariam Traoré (8 buts chacune). Mais en retard à la mi-temps, les Dordognaises ont subi la supériorité défensive Bordaise. Léa Serdarevic s'est notamment distinguée en réalisant des parades importantes. Et pour anéantir les espoirs locaux, Judit Ferencz (6 buts), Pascale Fourré et Estelle Chabat ont trouvé les failles pour arracher la victoire. 3 points qui ne changeront rien au sort des filles d'Emilien Larrière mais qui confirment un retour en forme... avec en perspective une fin de saison prometteuse. En revanche, c'est la mine des mauvais jours dans les rangs Bergeracois, le BHB a manqué une opportunité unique de se donner de l'air. Au lieu de çà, les filles du tandem Gyorffy - Bazin tombent désormais dans la zone de relégation... avec une fin de saison qui se jouera à couteaux tirés. Dernier match de cette 18ème journée, Rennes n'a pu faire que match nul face à Poitiers (23-23). Une rencontre où chacune de ces formations aura eu sa chance. Comptant toutes deux sur leur efficacité défensive, Rennaises et Pictaviennes se sont livrées à un mano-à-mano angoissant... tenant jusqu'au bout en haleine les fidèles de Rapatel. Des parités au score en très grand nombres. Rennes, par l'intermédiaire de Marie Traineau notamment (11 arrêts) réplique à l'efficacité offensive du PEC symbolisée par Chantal Okomba (8 buts) et Catherine Chaussy (5 buts). Poitiers fait le forcing en seconde mi-temps sans parvenir à faire la différence. Rennes accroche ainsi le point du match nul, un résultat pas franchement intéressant puisque le RMH reste relégable à 1 point de ses rivaux directs. Un manque de maîtrise du côté de Poitiers qui l'empêche pour l'heure de revenir sur les talons du tandem de seconds, le PEC est pour l'heure 4ème.

HBC ST AMAND LES EAUX PDH - ROCHECHOUART-ST-JUNIEN HB 87
32 - 28 (Mi-temps : 9-12)
L'AUTRE VISAGE AMANDINOIS
Statistiques du match
Lieu :
JEAN VERDAVAINE
Rue Emile Seigneuret (Lycée COUTEAUX) 59230 ST AMAND LES EAUX
Date :
Le 31/03/2012 20h30
Arbitres :
NABET YAEL
PRIME LAHILA

*****************************

BERGERAC HB - BORDES SPORTS
22 - 24 (Mi-temps : 12-13)
BORDES CRÉE LA SURPRISE
Statistiques du match
Lieu :
Louis Aragon
Allée des Grands Ducs 24100 BERGERAC
Date :
Le 31/03/2012 20h30
Arbitres :
FITOUSSI MICKAËL
SORIA JULIEN

*****************************

SAINT GERMAIN BLAVOZY HB - AUNIS HB LA ROCHELLE PERIGNY
29 - 34 (Mi-temps : 14-16)
AUNIS EN TOUTE LOGIQUE
Statistiques du match
Lieu :
Gymnase de la plaine
lieu dit La Plaine 43700 ST GERMAIN LAPRADE
Date :
Le 31/03/2012 19h15
Arbitres :
EL HILALI KHALID
GAZANI AHMED

*****************************

RENNES METROPOLE HB - POITIERS EC-HB
23 - 23 (Mi-temps : 13-13)
CHACUN A EU SA CHANCE
Statistiques du match
Lieu :
gymnase Rapatel
3 rue Rapatel 35000 RENNES
Date :
Le 01/04/2012 16h00
Arbitres :
FARGE LUDOVIC
MARTINEZ DAVID

*****************************

CLUB LAIQUE COLOMBELLES HB - LOMME LILLE METROPOLE HB
26 - 31 (Mi-temps : 9-16)
LOMME AVANT LA PAUSE
Statistiques du match
Lieu :
PIERRE RIVAL
52 AVENUE LEON BLUM 14460 COLOMBELLES
Date :
Le 31/03/2012 20h30
Arbitres :
GOURDEL BRUNO
NOGUES OLIVIER

*****************************

US ALFORTVILLE HB - STELLA SPORTS SAINT MAUR HB
25 - 27 (Mi-temps : 11-11)
LA SENSATION ST MAUR
Statistiques du match
Lieu :
COSEC Léo Lagrange
56 rue Etienne Dolet 94140 ALFORTVILLE
Date :
Le 31/03/2012 20h30
Arbitres :
MARKOVIC JOVICA
VASSERE MANUEL

*****************************

Poule 2

Rencontre au sommet de cette 18ème journée, Cannes a frappé un grand coup en dominant de la tête et des épaules un ex-leader Plan de Cuques constamment sous l'étreinte Azuréenne. Démonstration faite par les Cannoises de Jean-Louis Leblond (35-27) qui débute pourtant timidement. Les visiteuses Marseillaises tentent ainsi de prendre l'ascendant dès l'entame. Sur de sa force, Cannes monte peu à peu en régime pour atteindre la pause avec 4 buts d'avance. Mais la brillante partition du prétendant à la D2 va connaître son apogée en seconde période. 30 minutes sous nette domination Cannoise : l'attaque Azuréenne prend incontestablement le pas sur une arrière-garde Bucco-Rhôdanienne à la peine. La base arrière de l'ASC se met en ordre de marche avec les surpuissantes Néli Radulova (9 buts) et Hadja Cissé (6 buts) en buteuses attitrées. Dans le même temps, Kim Bleivik se montre intraitable dans son but, la gardienne Cannoise écoeure littéralement ses rivales (24 arrêts) et Cannes creuse ainsi un écart devenu béant. 8 buts d'avance au final pour un ténor Azuréen qui a retrouvé de sa superbe. Au delà de prendre un premier ascendant psychologique sur son concurrent direct, Cannes fait ici une excellente double opération, à savoir revenir sur les talons du leader et prendre l'avantage au goal-average particulier sur Plan-de-Cuques. Car dans cette lutte pour la montée en D2, chaque point compte désormais. Sous domination adverse, les Marseillaises de Laure Berdegay subissent là leur premier coup d'arrêt depuis début novembre. Une défense aux abonnés absents, le HPBC laisse sa première place à Bouillargues. De nouveau leader, Bouillargues profite donc du cadeau après une nouvelle victoire convaincante à domicile face à La Garde (36-27). Construisant à son habitude son succès sur le terrain défensif, le SUN-AL a démontré au contraire ce week-end son aisance offensive. Et pour mettre rapidement son adversaire à la raison, l'équipe Gardoise a pu compter sur une Marie Crébassa étincelante, l'ailière inscrit 12 buts dans cette rencontre. Penda Sylla et Myrtille Meslet lui emboîtent le pas. La première période est rondemment menée... Bouillargues maîtrise son sujet de main de maître tout autant après la pause. Pas de temps mort dans le rendement offensif du SUN-AL qui ponctue logiquement ce cavalier seul par un résultat significatif. Malgré les 9 buts de Laetitia Genest, La Garde n'a jamais pu endiguer les assauts Gardois. Un nouveau revers qui enterre définitivement les derniers espoirs de maintien.

C'est véritablement l'invité surprise de ce haut de classement : 4ème à seulement 2 points du leader, l'ATH Achenheim Truchtersheim peut encore et toujours prétendre à l'accession en D2 au terme de cette belle saison. Une phase retour brillante avec ce week-end un 4ème succès consécutif enregistrée au Pouzin (27-33). Passé un premier quart d'heure équilibré, l'ATH place sa première accélération en infligeant un 5-0 à son hôte : les contres d'Emilie Meiss et la réussite aux penalties de Katta Raffaï mettent le visiteur Alsacien dans d'excellentes dispositions à la pause. Au retour des vestiaires, Le Pouzin tente de répliquer mais se heurte à un bloc défensif solide, derrière une Patricia Gillig omniprésente (15 arrêts). Avec l'énergie du désespoir, Le Pouzin pousse sous l'impulsion de Justine Joly (10 buts) et parvient à égaliser (24-24). Mais la sérénité est du côté de l'ATH qui reprend sa marche en avant sous la forme d'un nouveau 5-0. Laura Flippes (9 buts) et Fanny Friry donnent de l'air au collectif Bas-Rhinois qui s'envole au score dans les dernières minutes du match. Du plaisir côté Achenheimois avec une fin de saison passionnante à jouer... et au contraire des larmes dans les rangs Pouzinois, le collectif du président Jacques Mège a, avec ce nouveau revers, probablement dit au revoir ce week-end à la N1. Une désillusion énorme pour ce club habitué depuis tant d'années à jouer le haut de tableau de cette division. Dans sa quête de maintien, la réserve de Metz n'a pas laissé passer l'occasion d'aller prendre 3 points chez son homologue Dijonnaise, actuelle lanterne rouge (26-29). Dominateur en première période, Dijon déjoue le pronostic en s'appliquant défensivement autour d'une Tracy Moura effiace dans son but. Marie François (8 buts) et Alexia De Diego mettent ainsi le centre de formation du CDB sur les bons rails peu avant la pause. Mais avec seulement 8 joueurs sur la feuille de match, Dijon courbe l'échine physiquement et paie à nouveau le manque de rotations. Metz en profite pour reprendre l'ascendant par Guénéba Tandjan (8 buts), Roseline N'Go Leyi ou encore Tamara Horacek. Dijon résiste mais Metz donne l'estocade finale. Seconde victoire d'affilée des Messines qui augmentent de façon sensible l'écart avec le premier relégable : Besançon est désormais à 3 points.

Toujours dans la lutte pour le maintien, Vesoul a fait le nécessaire à domicile en battant Bourg de Péage (26-23). Un succès pas si simple que cela, les Vésuliennes ont dû batailler ferme... dans un premier temps au cours d'une première période terriblement accrochée. La parole aux défenses, Bourg de Péage a coûte-que-coûte l'envie de se racheter après ces dernières mésaventures et tient notamment la dragée haute au CSVHS à la mi-temps. Le bras de fer continue en seconde période (19-19, 50') : Vesoul s'en remet quasi-exclusivement à Anne-Sophie Parisot (11 buts) et Cécile Racine pour garder l'avantage au score. Assia Bouatil se distingue elle aussi dans la cage Vésulienne. Dans le final, Vesoul prend l'ascendant sur son adversaire du jour et parvient finalement à arracher 3 points bienvenus pour sa survie en N1. Une bouffée d'oxygène pour les filles de Cheikh Seck qui sortent enfin de la zone rouge et comptent désormais un petit point d'avance sur le premier relégable. De son côté, Bourg de Péage n'a pas démérité mais a raté le coche dans le dernier quart d'heure de jeu. La formation Drômoise n'a toujours pas assuré son maintien : malgré de très nets progrès défensifs, Bourg de Péage encaisse là son 3ème revers d'affilée. Enfin, dernier duel de cette 18ème journée, la réserve de Nîmes a fait très fort à l'extérieur en étrillant son homologue Bisontine (21-36). En ballotage favorable durant la première période, les jeunes Nîmoises sont peut à peu montées en régime, sous l'impulsion de Cindy Champion (8 buts) et Priscilla Marchal (7 buts). Mené de 3 buts à la pause, Besançon s'effondre complètement après le repos. Les pertes de balle, fautes directes, tirs ratés sont innombrables et Nîmes en profite ainsi pour agrandir le gouffre au score. La gardienne Nîmoise Laurie Carretero est vigilante et maintient l'attaque de l'ESBF à bonne distance. Résultat, Nîmes fait la bonne opération tant comptable que morale. Les filles de Christophe Chagnard repassent au classement devant leurs adversaires du jour, avec un point d'avance. Dans les rangs Bisontins, c'est l'énorme déception au vu d'une prestation indigente. Rudy Rosemain, le coach Bisontin, s'est dit "déçu, frustré et énervé. C'était un match à notre portée qu'on se devait de gagner, les filles l'ont très mal negocié. A force de dire qu'on est en danger, pour la première fois de la saison, on se trouve relégable. Rien n'est encore perdu mais il va falloir changer notre comportement handballistique si on veut réellement se maintenir en N1. La prestation donnée en seconde mi-temps est indigne d'une N1".

SUN AL BOUILLARGUES - HB LA GARDE
36 - 27 (Mi-temps : 17-12)
LE SUN-AL DOMINE SON SUJET
Statistiques du match
Lieu :
Gymnase municipal
Rue de la Source 30230 BOUILLARGUES
Date :
Le 31/03/2012 20h30
Arbitres :
BOIS FREDERIC
BOURGEOLAIS ALAIN

*****************************

CS VESOUL HAUTE SAONE - DROME HB BOURG DE PEAGE
26 - 23 (Mi-temps : 11-11)
VESOUL DRESSE UN MUR
Statistiques du match
Lieu :
Gymnase Jean-Jaurès
56 rue Jean Jaurès 70000 VESOUL
Date :
Le 31/03/2012 20h30
Arbitres :
MEYER CEDRIC
OUDIN JEAN-LOUP

*****************************

AS CANNES HB - HB PLAN DE CUQUES
35 - 27 (Mi-temps : 17-13)
CANNES FRAPPE UN GRAND COUP
Statistiques du match
Lieu :
Gymnase des Mûriers
Rue René Dunan 06150 CANNES LA BOCCA
Date :
Le 31/03/2012 20h45
Arbitres :
BRIANCEAU ALEXIS
MONLLOR DAVID

*****************************

LE POUZIN HB 07 - ACHENHEIM TRUCHTERSHEIM HB
27 - 33 (Mi-temps : 13-18)
L'ATH GARDE LA MAITRISE
Statistiques du match
Lieu :
Jackson Richardson
Complexe sportif "Lili Moins" 07250 LE POUZIN
Date :
Le 31/03/2012 20h45
Arbitres :
BENNOUR RIDHA
REGAIEG RAOUF

*****************************

CERCLE DIJON BOURGOGNE II - METZ HB II
26 - 29 (Mi-temps : 13-11)
LE PHYSIQUE MESSIN A PARLÉ
Statistiques du match
Lieu :
Salle Les Poussots
204, rue d'Auxonne 21000 DIJON
Date :
Le 31/03/2012 20h30
Arbitres :
CORDIER THIERRY
WIROTIUS-BELLEC ERIC

*****************************

ES BESANCON FEMININ II - HB CERCLE NIMES II
21 - 36 (Mi-temps : 15-19)
LA BÉRÉZINA BISONTINE
Statistiques du match
Lieu :
Gymnase des MONTBOUCONS
chemin des Montboucons 25000 BESANCON
Date :
Le 31/03/2012 20h30
Arbitres :
CLERMONT NICOLAS
CLERMONT OLIVIER

*****************************

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités