mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
La Suisse encaisse pour les retrouvailles bleues
La Suisse encaisse pour les retrouvailles bleues
6 Avril 2012 | International

Sans pitié, les Bleus après s’être retrouvés en début de semaine ont fait payer cash une Suisse parfaite pour servir de défouloir après l’épisode plus que douloureux du dernier Euro en Serbie. Le début de semaine ayant été dédié à l’étude de ce qui avait coincé en janvier, restait le double affrontement contre la Suisse en commençant par celui du Phare à Chambéry et en attendant celui de Samedi à Montbéliard.

Après avoir vu et revu leurs déboires dans les séances vidéo concoctées par le staff, à l’évidence les Tricolores avaient bien envie de faire payer tout cela au premier venu et l’entrée des joueurs dans un Phare comble se faisait avec certes le sourire mais visiblement avec tout autant de concentration. L’épisode limougeaud avec la Slovaquie était encore là pour bien rappeler qu’une équipe moyenne européenne peut tout à fait surprendre les Bleus sur leurs terres, et sans doute les replonger 3 mois en arrière.

Privés de Luc Abalo légèrement touché, avec Michael Guigou et Xavier Barachet rentrés à la maison pour cause de petits bobos, il fallait que la France aborde le plus sérieusement possible cette première rencontre depuis janvier. Alors si Andy Schmid faisait admirer sa promptitude dans les shoots d’entrée de match, la puissance d’un William Accambray placé à droite ou la vitesse d’un Arnaud Bingo qui allait en faire voir de toutes les couleurs à la défense helvète aussi bien sur ses tirs que sur sa vista. Comme à l’autre bout la 5-1 était assez dense avec un Bertrand Gille solide en diable devant et des postes 2 un peu moins partis à l’aventure et surtout beaucoup plus infranchissables en 1x1. Alors passé le petit temps d’observation ou on aura pu admirer dans les buts suisses les 18 ans d’un Nicolas Portner digne fils de sa légende de père, la France pouvait lancer la cavalerie, Bertrand Gille, Guillaume Joli et Arnaud Bingo faisait enfler rapidement l’écart en contre attaque alors que Thierry Omeyer sortait quelques jolis petits arrêts. Avec l’entrée de Guillaume Gille en fin de première période, les Tricolores gagnaient encore en fluidité dans le jeu te le futur joueur du CSH trouvait le bon timing pour que tout cela se termine avec un joli +6 à la fin de ces 30 premières minutes.

Restait à finir le mieux possible le travail, et cela fut fait de très belle manière. D’abord avec le réveil tonitruant d’un Daniel Narcisse un peu timide en première période. 3 buts, un 1x1 dévastateur, un tir au dessus du mur suisse et un 3° signé pur produit made in « Air France » et tout le monde décollait dans son sillage. Replacés en 6-0 défensivement, les Bleus mettaient encore plus au supplice leurs adversaires de la semaine. Surtout qu’après avoir fait dans le sérieux sur les tirs de loin, Cyril Dumoulin profitait d’un jet de 7 mètres superbement arrêté pour se lancer dans un one man show qui allait faire gronder le Phare de plaisir. Comme dans le même temps Samuel Honrubia courait partout, Sébastien Bosquet se faisait plaisir en alternant les shoots gagnants et les passes dans le timing, Guillaume Gille menait tout le monde avec une belle maestria et la Suisse n’avait plus grand-chose à opposer à la facilité bleue. Andy Schmid et David Graubner y allaient bien de leur petits buts de ci de là, mais jamais les hommes de Goran Perkovac ne pourront limiter l’écart et c’est avec un sévère -13 que tout va se finir et seulement 9 petits buts concédés en seconde période par la défense bleue et un Cyril Dumoulin qui aura fait la bagatelle de 12 arrêts.

A l’évidence, les Bleus sont en phase de rétablissement, mais il faudra encore d’autres belles performances et sans doute face à des équipes un peu plus huppées que cette Suisse qui se prépare pour émerger dans deux ou trois ans en attendant une génération de jeunes qui fait du mal dans sa catégorie d’âge. Mais ce premier pas face à eux en appelle d’autres à commencer samedi pour un deuxième match que tout le monde attend encore plus abouti.

Les réactions en Images avec HandTV


HandTV - EDF (H) - Réactions France / Suisse par ff-handball

A Chambéry, Le Phare
Le jeudi 5 avril 2012 à 20h15
France - Suisse : 33 - 20 (Mi-temps : 17-11)
4 200 spectateurs
Arbitres :
MM Duarte Santos et Ricardo Luis Fonseca (Portugal)

France
Gardiens :
Omeyer (30 minutes, 8 arrêts), Dumoulin (30 minutes, 12 arrêts dt 1 penalty)
Joueurs : Fernandez, Dinart (1/1), Gille G., Gille B. (5/6), Narcisse (3/7), Joli (6/9 dont 3/3 pen.), Honrubia (3/4 dont 0/1 pen.), Karabatic (2/5), Mahé, Accambray (3/5), Sorhaindo, Bosquet (3/5), Detrez (2/5), Paty (1/1), Bingo (4/4)

Suisse
Gardiens :
Portner (30 min., 4 arrêts), Stauber (30 min., 9 arrêts)
Joueurs : Schmid (4/11), Goepfert (0/1), Kurth (0/3), Liniger (1/4 dt 0/1 pen.), Pendic, Baumgartner (1/1), Graubner (6/10), Quadrelli, Hess (1/1), Heer, Hofstetter (5/9), Dahler (1/1), Schelbert (0/1), Stalder (1/2)

Evolution du score : 4-3 5°, 7-3 10°, 9-4 15°, 12-6 20°, 14-10 25°, 17-11 MT - 20-13 35°, 25-14 40°, 26-15 45°, 28-17 50°, 31-18 55°, 33-20 FT.


© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités