mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Paris ne perd pas le nord !
Paris ne perd pas le nord !
17 Mai 2012 | France > LNH
La bataille pour le maintien en LNH est engagée. Pour Paris, elle a bien commencé ce mardi soir à Coubertin par un succès très important sur Dunkerque en ouverture de la 25ème journée de D.1 masculine. Cette bataille se poursuit jusqu’à la fin de la semaine puisque Nîmes, Istres et Ivry jouent leur survie parmi l’élite sur les deux dernières journées de championnat.
 
Et de trois pour Paris ! Après Istres et Nîmes, sur leur lancée, les joueurs de la capitale ont épinglé Dunkerque à leur tableau de chasse. Les Parisiens ont parfaitement rempli leur contrat au terme d’un match âpre et très disputé au cours duquel les deux arbitres Jean-François Bourgeois et Patrick Denis dignes clones de la paire Charpentier-Duclos ne se sont pas montrés à la hauteur de l’enjeu, sifflant souvent en dépit du bon sens. Mais comme le feront remarquer les protagonistes des deux camps, à la fin de la rencontre, « ils font partie du jeu et il faut malheureusement s’en accommoder. »  C’est pourtant Dunkerque qui malgré les absences de Pierre Soudry, Vincent Gérard, Mohamed Mokrani et Sébastien Bosquet, va prendre d’entrée, la conduite des opérations (6-9 à la 17ème), laissant Paris dans ses tâtonnements. Paradoxalement, les Nordistes n'en profiteront pas puisque les Franciliens vont non seulement refaire leur handicap mais également passer devant (14-12 à la pause). Au retour des vestiaires, les hommes de François Berthier vont proposer deux visages : celui d’une équipe déterminée qui remet la pression sur son adversaire et qui parvient à creuser l’écart (19-15 à la 38ème), et celui d'une équipe qui perd ses moyens, commet des fautes de débutant et gâche de précieux ballons. Ce passage à vide va coûter très cher puisqu’en moins de 10 minutes, Dunkerque va faire cavalier seul, infligeant à son vis-à-vis, un sévère 6/0 (19-21 à la 47ème). « L’explication est difficile à trouver, confiera Patrice Annonay. Peut-être la trouille ? Je pense qu’on s’est vu il y a deux mois avec une super équipe qui est capable de prendre le large mais qui se liquéfie ensuite. L’enjeu nous a paralysés. »  A ce moment de la rencontre, le gardien de buts parisien ne savait pas qu’il allait être (comme souvent depuis le début de la saison) l’élément déterminant du succès parisien. 


Le chronomètre n’en finit pas d’égréner les secondes et les deux formations ne s’accordent aucun répit. La tension est palpable, les gestes de nervosité prennent le pas. Sur le banc, Patrick Cazal, l’entraîneur nordiste s’emporte contre le délégué et prend deux minutes. Paris profite de l’aubaine et s’installe en tête (25-23 puis 26-25 à la 59ème) A 16 secondes du terme et alors que son équipe est en infériorité numérique, l’ailier parisien Jeffrey M’Tima perd la balle, Baptiste Butto la récupère, part en contre-attaque et se retrouve seul face à Patrice Annonay. « Je me suis dit que s’il allait à ma gauche, avouera le Martiniquais, je fermais tout à gauche. Je ne me suis pas posé la question et ça a marché. Je ne me souviens même plus de la suite, je sais que je touche la balle de la main. » Le banc parisien exulte et se rue spontanément sur son ange… gardien. « C’est ma 7ème saison ici et c’est une des plus galères. Mais ce qui m’a marqué c’est qu’il y a trois ans, c’est en perdant le dernier match ici contre Dunkerque que nous étions descendus en D2. Ce genre de souvenir, ça marque et ce soir, l’histoire ne s’est pas répétée. » Il ne reste plus aux Parisiens qu’à achever le boulot. S’ils veulent conserver toutes leurs prérogatives en première division, il leur faut désormais aller chercher un petit point, dans une quinzaine de jours à Chambéry. Dunkerque, pour sa part, n’aura pas trop le temps de gamberger. Ce samedi, il y a la finale aller de la coupe de l’EHF et Bastien Lamon et ses camarades devront montrer un tout autre visage, sinon la correction face aux Allemands de Göppingen pourrait être cuisante.  


Paris presque sorti d’affaire, le moindre écart, le moindre fléchissement peuvent être désormais fatals à l’un ou à l’autre de ses rivaux immédiats et personne ne peut se targuer de posséder une marge de manœuvre aisée. De la bande des trois équipes restantes, Ivry cependant est en meilleure posture. Ce vendredi, les joueurs de Pascal Léandri se déplacent à Toulouse qui n’a plus rien à gagner, ni rien à perdre si ce n’est sa 6ème place au classement. Ivry compte deux points d’avance sur Nîmes et Istres. 


Assommés par Paris la semaine dernière dans leur antre du Parnasse, les Nîmois joueront leur va-tout en déplacement à Nantes. Non sans mal puisque Damien Scaccianoce est très incertain. L’actuel meilleur buteur de  LNH souffre du mollet droit. Nîmes concentrera peut-être ses forces sur la dernière journée en accueillant Sélestat mais en Loire Atlantique, tout est possible. Les partenaires de Fred Dole (notre photo) qui avaient encore une occasion de ravir à Dunkerque, la 4ème place se sont compliqués la vie en s’inclinant à Tremblay. Mais rien n’est perdu. Après sa qualification pour la finale de la coupe de l’EHF, Dunkerque a disputé trois rencontres en D.1 et n’a pris aucun point. Les Nantais ont encore une fois l’opportunité de revenir à deux longueurs des Nordistes et comme la dernière journée, ils se déplaceront à Dunkerque, la tendance peut s’inverser. 


Istres ne gardera pas un bon souvenir de ce début du mois de mai. Deux déplacements en Ile de France et deux revers, l’un cinglant (de 9 buts) contre Paris, l’autre à l’arrachée (d’un but) face à Créteil. Derniers ex aequo en points avec Nîmes, les joueurs de Christophe Mazel comptent bien profiter de la venue de Cesson en Provence pour renouer avec le succès. C’est impératif et tout autre résultat compromettrait leur désir de rester parmi l’élite. Sassi Boultif et Yann Genty (notre photo) vont à n'en pas douter être parmi les plus motivés. Il s'agira là de leur dernière apparition à la halle polyvalente sous les couleurs istréennes et qui plus est, face au club qui les accueillera la saison prochaine. Et comme Cesson qui reste sur un succès face à Montpellier, a par la même occasion, validé son maintien, l'arrière gauche et le gardien de buts ne vont pas se priver de briller.  

Il faudra attendre la semaine prochaine, pour tirer le rideau sur cette 25ème journée. Pour la 1ère fois de la saison, Créteil accueille Chambéry et c’est aussi une première, devant les caméras du groupe Canal+. Les Cristoliens ont assuré leur maintien, dimanche dernier en s’imposant de justesse face à Istres. Les Savoyards eux, attendront avec grand intérêt le résultat de la rencontre ce jeudi, entre Saint Raphaël et Montpellier. Si les Varois s’imposent, ils reviendraient à un point de la 2ème place, qualificative pour la Ligue des Champions et donc la pression changerait d’épaule. Avec une différence de buts favorable, Chambéry n’a plus qu’un point à glaner (en deux matches) pour définitivement se mettre à l’abri. 

Les deux formations ayant assuré leur billet parmi l'élite, le match Sélestat-Tremblay n'aura aucun enjeu si ce n'est permettre au vainqueur de grappiller, une ou deux places au classement de la D1 et surtout faire plaisir aux spectateurs du CSI. 



Tableau de bord pour le maintien

25ème journée Nantes-Nîmes Toulouse-Ivry Istres-Cesson
26ème journée Ivry-Istres Nîmes-Sélestat Chambéry-Paris

Les one-to-one 
(en cas d’égalité de points à l’issue de la dernière journée, c’est la différence particulière de buts qui départagera les équipes ex aequo).

Paris-Ivry 27-26 Ivry-Paris 32-26
Istres-Paris 30-37 Paris-Istres 37-28
Nîmes-Istres 29-29 Istres-Nîmes 32-22
Paris-Nîmes 28-25 Nîmes-Paris 26-27
Istres-Ivry 35-27 Ivry-Istres (dernière journée)
Ivry-Nîmes 25-27 Nîmes-Ivry 23-20


SELESTAT ALSACE HB - TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL

Pronostic : Sélestat

Lieu :
Centre Sportif Intercommunal "Eugène Griesmar"
Quai Albrecht 67600 SELESTAT 
Date :
Le 19/05/2012 20h30
Arbitres :
DENTZ THIERRY
REIBEL DENIS

*****************************

ISTRES OUEST PROVENCE HANDBALL - OC CESSON HANDBALL

Pronostic : Istres

Lieu :
HALLE POLYVALENTE
Quartier de la Pyramide Place Champollion Rue de l'Equerre - Quartier de la Pyramide 13800 ISTRES 
Date :
Le 19/05/2012 20h30
Arbitres :
MORENO JEAN-PIERRE
SERRANO MICHEL

*****************************

HBC NANTES - USAM NIMES GARD

Pronostic : Nantes

Lieu :
BEAULIEU
RUE ANDRE TARDIEU 44200 NANTES 
Date :
Le 16/05/2012 20h30
Arbitres :
BOUNOUARA SAID
SAMI KHALID

*****************************

SAINT RAPHAEL VHB - MONTPELLIER HANDBALL

Pronostic : Saint Raphaël 

Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Rue des Chataigniers Rd Point Ankarr 83700 ST RAPHAEL 
Date :
Le 17/05/2012 20h45
Arbitres :
CLAPSON SIEGFRIED
FIESCHI XAVIER

*****************************

TOULOUSE UNION HANDBALL - UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL

Pronostic : Nul  

Lieu :
Palais des Sports de Toulouse
3 rue Pierre Laplace 31000 TOULOUSE 
Date :
Le 18/05/2012 20h30
Arbitres :
BUY OLIVIER
PICHON STEVANN

*****************************

US CRETEIL HANDBALL - CHAMBERY SAVOIE HB

Pronostic : Chambéry

Lieu :
ROBERT OUBRON
RUE PASTEUR VALERY RADOT 94000 CRETEIL 
Date :
Le 24/05/2012 20h45
Arbitres :
BOURGEOIS JEAN-FRANÇOIS
DENIS PATRICK

*****************************

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités