mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Sébastien Gardillou rebondit à Nice !
Sébastien Gardillou rebondit à Nice !
19 Mai 2012 | France > LFH

Après les difficultés rencontrées en fin de saison au sein du Metz Handball, Sébastien Gardillou ne va pas tarder à reprendre du service. A peine 15 jours après l'annonce de son départ du club Lorrain, l'ancien assistant vidéo d'Olivier Krumbholz s'est entendu pour un contrat de 2 ans avec Nice, promu en LFH à la rentrée prochaine.

La perte de "sa" Coupe de la Ligue, un exode important de ses joueuses internationales  et une demi-finale aller du championnat totalement manquée à Arvor, Metz aura vécu une fin de saison littéralement cauchemardesque. Emporté dans ce "tourbillon", Sébastien Gardillou n'a pas résisté à la volonté de changement des dirigeants Messins. Départ douloureux au final pour ce jeune entraîneur de 36 ans qui voulait s'inscrire dans le temps avec ce club au passé glorieux : "j’étais venu à Metz pour durer". Gardillou a mis peu de temps à faire son méa-culpa, des erreurs de communications : "je suis impulsif et cassant mais si j’ai des défauts, j’ai aussi des qualités. Je pense être une personne équilibrée. Je suis juste maladroit quand il s’agit de dire les choses" confesse t'il. Et puis évidemment des résultats décevants : "je ne suis pas borné à vouloir avoir raison. Je ne pense pas avoir écorné l’image de Metz. Je ne paye pas notre parcours en Ligue des Champions, je paye les blessures et quelques erreurs de casting". Pas de faux-semblant dans ses explications, l'homme a ainsi tourné très rapidement la page de ses deux ans passés en Lorraine... pour mieux rebondir dans un autre club.

6 jours après la fin officielle de son aventure Messine (victoire à domicile contre Toulon St Cyr), Sébastien Gardillou rejoint ainsi l'OGC Nice promu cette saison en LFH, information parue sur le site du club Azuréen. Un tout autre challenge au sein d'un club presque inconnu dans le paysage handballistique féminin Français.

Claude Israël, président de l'OGC Nice Handball, se félicite de l'arrivée de son nouvel entraîneur : "il vient de signer pour deux ans. Il arrive en provenance de Metz. Il est devenu champion de France avec cette formation en 2010/11. Il sort d'une saison plus difficile où Metz finit 3ème du championnat mais jouait sur 4 tableaux. Il a d'ailleurs amené Metz à un niveau exceptionnel : le top 8 européen." Le président Niçois ne tarit d'ailleurs pas d'éloge sur le tout nouveau coach de l'OGCN :"c'est un garçon avec énormément de qualités, un vrai bosseur. C'est lui qu'il fallait à Nice afin d'amener au plus haut le projet Niçois. Aux niveaux sportif et structurel c'est l'homme qu'il nous faut. Il est parvenu à amener Metz au sommet, il y arrivera aussi à Nice".

Coach de cette montée en LFH, Carine Bertrand ne sera plus sur le banc Niçois en septembre prochain. Claude Israël a d'ailleurs tenu à saluer le travail de l'ancienne Vésulienne : "je remercie Carine pour le travail effectué durant la saison. Elle a maintenu le bateau à la surface de l'eau et elle est arrivée à l'objectif du club : la montée en D1. Elle a amené le bateau à bon port. Elle a gagné tous ses matchs à la tête de l'équipe : un exploit. C'est une personne que j'apprécie beaucoup. Elle va manquer au club. Nous allons la revoir très vite : elle a beaucoup de compétences".

Aujourd'hui en D1, Nice a su gravir les échelons nationaux en un temps record, rappelons que le club du président Israel était en N2 à la rentrée 2008. Epoque durant laquelle Valérie Nicolas a tenté le pari Niçois à la surprise générale. Un pari un peu fou initié notamment par Gilles Veissière (adjoint aux sports de la ville de Nice). Mais pari aujourd'hui réussi... puisque la formation Maralpine vient d'être sacrée il y a quelques jours championne de France de D2 devant son rival, Cergy-Pontoise. 1 seule défaite au compteur pour 25 victoires : le bilan sportif est au final exceptionnel.

Et pour figurer correctement parmi les meilleurs clubs Nationaux, Nice n'a pas mis longtemps a recruter en conséquence : pour compenser la fin de carrière de Valérie Nicolas, le club des Alpes-Maritimes s'est attaché les services d'une autre gardienne d'expérience, Stella Joseph Mathieu en provenance de Mios. Autre recrue, l'ancienne Toulonnaise Inès Audebert (24 ans) jouait en D2 cette saison avec Abbeville.

Enfin, l'arrivée de cette ailière gauche précède la venue de deux autres ailières en provenance de l'Arvor 29, tout juste sacré champion de France. Maeva Guillerme, ailière gauche de 23 ans et Manon Le Bihan, ailière droite de 21 ans, sont sur le point de parapher leur contrat en faveur du club Azuréen.

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités