mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Viens voir les magiciens
Viens voir les magiciens
25 Mai 2012 | Europe > Champion's League

La grande fête du handball européen arrive, dès samedi à Cologne dans une Lanxess Arena qui est sans doute ce qui se fait de mieux en termes de salle de Handball en Europe, les quatre rescapés de la Champion’s League vont en découdre pour décrocher un sésame dont tous les clubs rêvent.

Mais pour cette année, c’est Berlin, Copenhague, Kiel et Madrid par ordre alphabétique qui vont être en quête de ce trophée magique. Pas de Montpellier comme toute la France en aurait rêvé, mais si le multi-champion de France a échoué dans sa course au dernier carré, il faut regarder qui l’a mis sur le reculoir. Car dans la poule D, se trouvait Kiel et Copenhague, bien présents et gros prétendants au sacre, Léon qui a été a deux doigts de s’inviter à la fête, fête gâchée par un Berlin auteur d’un des plus beaux exploits au match retour des quarts de finale avec une remontée fabuleuse de son handicap initial de 11 buts. Alors s’il est vrai que la 4° place du groupe D a envoyé le MAHB dans les bras d’un Barca dominateur, les raisons de cette 4° place se trouvent à l’évidence dans la composition du dernier carré.

Donc pas de club français, mais des Français sur le Taraflex de l’antre de Cologne. On pourra miser une petite pièce sur la présence de Thierry Omeyer et Daniel Narcisse en finale le dimanche, leur demi face à Berlin les opposant à un Berlin dominé deux fois en Bundesliga. Bon ceci dit pour trouver une équipe qui a fait trébucher le TWH cette saison, il faut aller chercher l’exploit ultime, celui de Montpellier lors de la 2° journée de poule en Champion’s League. Voilà pour le moment le seul échec de la saison des Zèbres, ce qui montre la tâche énorme que les Renards de Berlin ont devant eux. Il va falloir un Silvio Heinevetter plus bondissant que jamais, un Iker Romero au bras de feu, un Sven Sören Christophersen en haute altitude et tous les autres au diapason, les Petersson, Jazska et compagnie.

En ce qui concerne la seconde demi-finale, là les pronostiqueurs peuvent plisser le nez, bien malin qui peut dire qui de L’Atletico Madrid de Didier Dinart et Luc Abalo et l’AG Kobenhavn va prendre le dessus. Copenhague en quelques mois est passé du statut d’équipe solide européenne à celui de favori potentiel pour le titre. L’amalgame entre les Danois et les Islandais s’est fait en deux coups de cuillère à pot, la solidité défensive de la 6-0 danoise qui a pourtant beaucoup de volume a éteint les plus belles gâchettes et la vitesse des ailiers Sigurdsson et Ekberg se marie à merveille avec la puissance de Hansen, des frères Toft Hansen ou l’ancien de la maison, Arnor Atlason. Mais il va falloir prendre le dessus sur la seule équipe qui a toujours su s’inviter dans le dernier carré depuis que cela se joue à Cologne. Deux fois vaincu dans ce combat des chefs, face à Kiel puis le Barca, l’ex Ciudad Real se verrait bien conjurer le sort qui leur promet un jamais deux sans trois…

1ère demi-finale :
Füchse Berlin (GER) – THW Kiel (GER)
Samedi 26 mai à 16h30 (sport+)
Arbitres :
MM Kenneth Abrahamsen et Arne M. Kristiansen (Norvège)

2ème demi-finale :
Atlético Madrid (ESP) – AG Kobenhavn (DEN)
Samedi 26 mai à 18h30 (sport+)
Arbitres :
MM Matija Gubica et Boris Milosevic (Croatie)

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités