mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
L'expérience paie toujours
L'expérience paie toujours
26 Mai 2012 | Europe > Champion's League

Dans une demi-finale à grand suspense, l'Atletico Madrid a fait parler son expérience pour renverser la tendance. Menés à la pause par un Copenhague surpuissant dès l'entame, les coéquipiers du décisif Macédonien Kiril Lazarov (11 buts dans ce match) ont copieusement dominé la seconde période pour s'imposer sur le fil. La finale de cette Ligue des Champions est un grand classique puisque l'Atletico retrouvera Kiel.

Deux équipes au style nettement différent et deux premières minutes d'un à peu-près handballistique, de quoi faire trembler la transversale, et c'est à Gudjon Sigurdsson à qui revient le droit de déflorer le score en faveur du AG Kobenhavn. Une formation Danoise accueillie sous les acclamations d'un public majoritairement acquis à sa cause. Le début de match est rythmé, les deux équipes se livrent sans retenue. Et Mikkel Hansen est bien présent pour délivrer les premiers caviars à ses coéquipiers (5-4, 10').

L'Atletico Madrid force ses tirs dans le premier quart d'heure, une aubaine pour l'AG Kobenhavn hyper-efficace en montées de balle, le club Danois creuse le premier écart au tableau d'affichage (7-4, 12'). Sigurdsson et Toft Hansen font les pires misères à un côté droit trop laxiste chez l'Atletico. A la peine sur attaque placée, cet Atletico-là ne parvient pas à tromper la vigilance d'un Kasper Hvidt attentif sur sa ligne.

De la crispation sur les visages Madrilènes, Copenhague persiste et signe (9-5, 18'). Une attaque inspirée à l'image de la passe lumineuse d'Atlason pour Ekberg (11-8, 20') ou de cette roucoulette géniale signée Hendrik Toft Hansen. L'équipe de Magnus Anderssonn fait preuve d'une très belle maîtrise durant ce premier acte. Les 2.11 mètres de Nikolaj Markussen ne passent pas inaperçus sur le front de l'attaque des rouge et blanc, deux réalisations longue distance du géant pour garder le contact (13-11, 24'). Madrid tente de hausser le ton en défense, autour du tandem Kallmann-Dinart. Mais à chaque fois qu'il en a la possibilité, le club Espagnol ne profite pas de ces quelques opportunités pour revenir dans la partie.

Les quelques hésitations d'un Mensah-Larsen trop gourmand en fin de première ne prêtent pas à conséquence. Bien au contraire, Olafur Stefansson, en vieux briscard, permet même aux Danois de compter une bonne avance à la mi-temps (15-12, 30'). On se dit que l'Atletico ne peut laisser filer sa chance si rapidement. Et ça redémarre plutôt bien sous l'impulsion d'un Kiril Lazarov revenu avec de biens meilleures intentions (14-16, 34'). Baisse de concentration sur ce début de seconde période dans le camp d'en face... Madrid refait peu à peu son handicap (17-16, 38').

Les exclusions Danoises se font plus nombreuses, autant d'offrandes données à un Kiril Lazarov redoutable aux jets de 7 mètres (18-19, 41'). Changement de physionomie, Copenhague ne trouve subitement plus les solutions, Hansen se trouve esseulé... Conséquence logique, Lazarov égalise à la 42ème minute et Hombrados sort de sa boîte sur le coup suivant. Le rythme baisse brutalement d'intensité, un match soudainement heurté qui n'entame cependant pas la détermination Madrilène. Et l'expérience des Espagnols joue pleinement son rôle à cet instant précis, l'Atletico repasse en tête sous la houlette de son goal Ibérique : Arpad Sterbik se révèle prodigieux sur trois arrêts consécutifs (21-24, 54').

Le chassé-croisé est loin d'être terminé mais il est dit que Copenhague ne peut revenir dans ce match. Seulement 8 buts inscrits en seconde période, bien trop peu pour contrecarrer les projets de l'Atletico. Et même s'il se retrouve sous pression dans le money-time, même si son avance fond comme neige au soleil, Madrid résiste jusqu'au bout... Joan Canellas met définitivement fin au suspense dans la toute dernière minute du match. Victoire Ibérique au terme d'un match qui n'aura toutefois pas atteint des sommets.

A Cologne, Lanxess Arena
Le 26 mai 2012 à 18h00

AG Kobenhavn (Danemark) - Atletico Madrid (Espagne)
23 - 25 (Mi-temps : 15-12)
19.500 spectateurs
Arbitres : MM. Matija Gubica et Boris Milosevic (Croatie)

MADRID
Sterbik (10 arrêts), Hombrados (2 arrêts) ; Fernandez Roura (2/4), Kalmman (1/2), Guardiola, Markussen (3/5), Aguinagalde (2/3), Davis (1/3), Parrondo (1/1), Abalo (1/3), Chema Rodriguez, Canellas (3/7), A. Entrerrios (0/3), Dinart, Lazarov (11/15 dt 5/5 pén.).
Entraineur : T. Dujshebaev
COPENHAGUE
Hvidt (15 arrêts), Henrikssen ; Ottesen, Atlason (1/2), R. Toft Hansen (2/2), Jorgensen, Sigurdsson (3/5), Gudjonsson (0/2), Stefansson (5/8), H. Toft Hansen (2/3), Ekberg (5/6 dt 2/3 pén.), Malmagro, Hundstrup, Larsen (1/2), Boldsen, Hansen (4/10).
Entraineur : M. Andersson

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités