mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Avantage Monténégro pour l'honneur
Avantage Monténégro pour l'honneur
27 Mai 2012 | International > Jeux Olympiques

C’est tout simplement la 1ère place de la poule qui était en jeu sur ce dernier jour du TQO, avec comme espoir, un tirage au sort plus clément. Sans oublier la volonté des filles et du staff de ne rien lâcher pour remercier le public lyonnais et continuer à travailler pour son avenir. C'est râté !

Certes, les filles se sont battues mais le Monténégro, sans Popovic, était « en mission » sur ce TQO, très remonté et avide de battre la France. Amandine Leynaud a tout de même longtemps repoussé l’échéance mais les Tricolores étaient trop courtes.

Le Monténégro débute mieux ce duel au sommet et c’est Amandine Leynaud qui limite la casse par ses arrêts. La France balbutie son handball en attaque et perd des balles. C’est Blandine Dancette et Claudine Mendy par un beau tir au travers, qui réveillent un peu leurs coéquipières. Malgré tout trop de balles sont échappées ce qui oblige A. Leynaud à des miracles dans sa cage pour aider les françaises à rester au contact à 5- 5 au bout de 15 minutes.

Les deux gardiennes sont à la fête dans ce troisième match qui semble peser sur des organismes fatigués. Claudine Mendy marque encore un superbe but en appui, pour égaliser à 6-6, le match se durcit en défense, les contacts sont rudes et les arbitres souffrent. Les croates finissent par trouver des solutions sur la défense de zone de l’équipe de France dont les efforts ne sont pas toujours récompensés par les arbitres et font un mini break (9-6)

Et comme la base arrière des Bleues est en échec sur la gardienne monténégrine, cela semble compliqué pour revenir au score, mais Amandine Leynaud, formidable, enchaîne parades et relances pour mettre sur orbite les contres français et ramener ses coéquipières à hauteur de leurs adversaires, et ce, en trois attaques à 9-9 ! Les Bleues s’en sortent bien et peuvent remercier leur dernier rempart qui continue de planer sur ce TQO !

Les Françaises sans doute « briefées » comme il se doit par Olivier Krumbholz, vont revenir sur le parquet avec d’autres intentions et prendre pour la premiére fois un avantage de deux buts, après 9' de jeu (13-11). Mais les joueuses des Balkans ne lâchent pas, reviennent et il faut qu’Alexandra Lacrabère retrouve son bras pour égaliser à mi-parcours. C’est un vrai mano a mano, les Tricolores se battent sur tous les ballons, Camille Ayglon puis Paule Baudouin donnent l’avantage à la France d’un petit but à sept minutes de la fin de cette partie étouffante dans tous les sens du terme. La défense française et Cléopâtre Darleux usent le Monténégro, mais hélas il y a encore des balles offertes aux adversaires. Sophie Herbrecht et Alexandra Lacrabère se démènent, mais Soja Barjaktarovic met les tireuses en échec, tour à tour Camille Ayglon, Paule Baudouin. Le Monténégro a l’avantage à une minute de la fin, mais la France cafouille son final, gâchant notamment une balle d’égalisation. Le Monténégro s'impose et avec un sans faute durant ces trois jours, s'octroie la 1ère place de ce TQO.

La France sera deuxième, sans doute toute l’énergie avait elle été donnée dans la qualification et cette défaite met aussi en avant le travail qui reste à accomplir en attaque, circulation de balle, tirs….. Par ses gardiennes, la France est encore en haut de la hiérarchie mondiale, ce qui est un gage de confiance. Le marathon n’est pas toutefois terminé : Il reste deux matches de qualification européenne mercredi et dimanche, en Turquie puis contre la Lituanie en France ! Les vacances ce sera pour plus tard.

FRANCE 20 - 22 MONTENEGRO (9-9)
En direct du palais des sports de Gerland. Lyon.
4000 spectateurs
Arbitres : MM Eliason J- Gudjonsson I (Islande)

FRANCE
Gardiennes
: Leynaud (41 min, 15/27 arrêts), Darleux (19 min, 2/12 arrêts)
Joueuses de champ : Goudjo (1/1 au tir), Dancette (1/1), Kanto (1/2), Ayglon (3/6), Daudé, Mendy (3/4), Baudouin (4/6 dont 2/2 jets de 7m), Herbrecht (1/2), Gnabouyou (0/1), Dembélé (3/3), Deroin (0/1), Tervel (1/1), Signaté (1/9), Lacrabère (2/5 dont 0/1 pen.)
Exclusions temporaires : Daudé (21e), Ayglon (35e) et Lacrabère (46e).
Entraîneur : O. Krumbholz
MONTÉNÉGRO
Gardiennes : Barjaktarovic (60 min, 13/33 arrêts dont 1/3 jet de 7m)
Joueuses de champ : Miljanic Pavicevic (0/4), Radicevic (5/7), Dokic, Radovic (1/1), A. Bulatovic (2/2), Popovic, S. Vukcevic, Toskovic (2/4), Nikcevic, Lazovic (2/4), K. Bulatovic (3/10 dont 3/3 jets de 7m), Knezevic (7/14).
Exclusions temporaires : A. Bulatovic (3e et 50e), Pavicevic (32e), Radicevic (59e) et Radovic (60e).
Entraîneur : D. Adzic


Elogieux la veille à propos de "ses" filles qui avaient obtenu le billet de la qualification pour les Jeux de Londres, Olivier Krumbholz était plutôt en colère après la défaite face au Monténégro. L'entraîneur national n'a pas mâché ses mots sur la prestation des Tricolores. 

La Roumanie finit tranquillement

Les Roumaines auront tué le match dés la premiére période en infligeant un 18-10 aux infortunées japonaises mais celles-ci, qui ont utilisé le TQO pour progresser et apprendre au contact des meilleures, se sont révoltées pour remporter la seconde manche. Pour venir mourir à deux buts, grâce entre autre à Shio Fuji (7) meilleure buteuse de son équipe. Chez les roumaines, Aurélia Bradeanu a tenu son rang (5) et Michaela Ani Senocico a scoré à six reprises. Mais l’essentiel était ailleurs pour cette grande nation du hand féminin qu’est la Roumanie, qui a échoué dan sa quête des JO, trop diminuée par les absences ce qui a sans doute eu pour conséquence ce manque de variété dans le jeu.

ROUMANIE 28 - 26 JAPON (18-10)
En direct du palais des sports de Gerland. Lyon.
2800 spectateurs
Arbitres : MM Cacador I et Nicolau E (Portugal)



© Cathy Tachdjian
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités