mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Quelques pépites à l'ombre de l'élite
Quelques pépites à l'ombre de l'élite
4 Juillet 2012 | France > Division 2F

Au terme d'une saison de D2 littéralement passionnante, c'est Nice qui a validé au final son ticket d'entrée en LFH. Après le sacre Niçois, voici venu le temps de distinguer les meilleures joueuses à leur poste. Le détail des calculs, issus des votes des entraîneurs de D2, est à retrouver très rapidement dans le prochain numéro de votre magazine attitré, Handaction.

Un mano-à-mano de toute beauté remporté à l'usure face à Cergy-Pontoise et voilà Nice champion de D2... reçu en terre promise parmi les plus grands clubs de l'Hexagone. Mais si le club Azuréen a brillamment dominé cet exercice 2011/12, cette domination ne transparait pas outrageusement dans la désignation des meilleures distinctions individuelles : Valérie Nicolas termine meilleure gardienne de la division et sa coéquipière Nodjialem Myaro meilleur défenseur. Mais à l'image de l'ancienne championne du Monde, la majorité des lauréates ont une expérience de l'élite ou de l'équipe de France. Pas de place au hasard donc dans le choix des coachs de D2. Ils ont ainsi désigné des filles d'expérience à l'image des ailières Julie Salaun (Bègles) et Adeline Gaschet (Angoulême), de la Chambraisienne Mélanie Roussillon et évidemment de la meilleure buteuse du championnat, la Mérignacaise Elodie Mambo-Brou. Expérience encore et toujours avec la distinction logique de la Cergyssoise Anne Deroletz au poste de pivot. Ancienne internationale, Rachida Drii se distingue à la mène malgré une saison tronquée par une blessure. Elle non plus n'est pas étrangère aux bons résultats de son équipe, l'ex-Tricolore Nodjialem Myaro hérite du titre de meilleur défenseur de la division. Seule petite jeune dans ce palmarès étoffé, Sabrina Adellahi a trouvé à Yutz ce qu'elle est venue chercher. Du temps de jeu et au final une prestation d'ensemble très satisfaisante, la voilà tout naturellement désignée révélation de la saison.

Meilleure gardienne : Valérie NICOLAS (Nice)
fiche de la joueuse

4 ans après avoir signé à Nice, la boucle est désormais bouclée. De la N2 à la terre promise de LFH, Valérie Nicolas a été une actrice majeure de l'avènement du club Azuréen au plus haut niveau. Encore cette année avec une répétition de prestations haut de gamme, jusqu'à ce face-à-face brillamment remporté dans l'antre du rival, Cergy-Pontoise, 24 arrêts au passage pour l'ex-championne du Monde auteur ce soir-là d'un véritable one-woman show. Le sentiment du devoir accompli pour Valérie Nicolas qui arrête ainsi sa brillante carrière sur un titre de championne de D2 et logiquement de meilleure gardienne de la division. Au final, la Niçoise devance d'autres gardiennes chevronnées comme Lotareva, Van der Wal, Grosu et Bucur.

Également nommées : Marieke Van der Wal (Cergy Pontoise), Halina Lotareva (Angoulême), Anca Grosu (Noisy le Grand), Carmen Bucur (Celles s/Belle).

*****************************

Meilleure arrière gauche : Elodie MAMBO-BROU (Mérignac)
fiche de la joueuse

S'il y a bien une joueuse qui ne passe pas inaperçue dans les rangs de Mérignac, c'est bien Elodie Mambo, meilleure marqueuse - et de loin - du championnat. Après une saison dernière tronquée par une blessure, l'Internationale Ivoirienne a repris son rôle de "serial-buteuse". Près de 11 buts de moyenne marqués par match, un total hallucinant avec quelques pics comme lors du dernier match où elle inscrira 17 buts à Angoulême en guise de bouquet final. Portant à bout de bras l'attaque du MHB, Elodie Mambo est logiquement élue meilleure arrière gauche de D2, devant la prometteuse Chambraisienne Vanessa Boutrouille et les expérimentées Itoua et Okoko.

Également nommées : Vanessa Boutrouille (Chambray), Aurèle Itoua (Cergy Pontoise), Jumelle Okoko (Octeville), Laura Ceccaldi (La Motte Servolex).

*****************************

Meilleure ailière gauche : Adeline GASCHET (Angoulême)
fiche de la joueuse

Leader offensif d'Angoulême, Adeline Gaschet est encore une fois à créditer d'une superbe prestation d'ensemble. Elle est à point nommé pour lancer son club sur les rails d'un maintien tranquille, 12 buts à Abbeville en octobre ou 10 buts face à Celles s/Belle en décembre, l'ailière de l'ACH est surtout omniprésente dans les instants décisifs pour faire pencher la balance en faveur de son club fétiche. Début 2012 plus compliqué pour Angoulême qui peine à trouver un second souffle... mais Adeline Gaschet est encore là pour tenir le cap au travers de matchs références en mars et en avril. Désignée meilleure ailière droitière, cette joueuse expérimentée de 35 ans reste une figure incontournable de ce championnat de D2.

Également nommées : Agathe Alais (Noisy le Grand), Marion Maubon (Bègles), Camille Aoustin (Chambray), Manuela Hrnjic (Celles s/Belle).

*****************************

Meilleure pivot : Anne DEROLETZ (Cergy Pontoise)
fiche de la joueuse

Puissance et précision sont au menu du jeu de la pivot de Cergy. Une présence remarquée au coeur des défenses adverses et une efficacité redoutable face au but, l'ex-Yussoise a réalisé une saison tout bonnement exceptionnelle, prenant une part prépondérante dans la 2ème place finale de son équipe. Pour preuve, ces démontrations faites à Chambray, Nantes, Angoulême (7 buts) ou Abbeville (6 buts). Que dire encore de ce one-woman-show à domicile contre Mérignac (14 réalisations personnelles) fin mars. Et même si la grosse déception d'avoir manqué de peu la montée en LFH se fait cruellement sentir, c'est aussi le sentiment du devoir accompli qui prédomine chez ces Cergyssoises expérimentées, à l'image d'une Anne Deroletz quasiment seule au monde en D2 sur son poste de pivot.

Également nommées : Isaure Vigner (Mérignac), Sabrina Abdellahi (Yutz), Sladjana Topic (Celles s/Belle), Alba Perez (Lyon Vaulx).

*****************************

Meilleure arrière droite : Mélanie ROUSSILLON (Chambray)
fiche de la joueuse

Son coach Guillaume Marques avait eu le nez creux au moment de l'engager en 2010, seconde saison de référence pour l'ex-Angoumoisine, désormais cadre du groupe Chambraisien. "J'ai l'impression que cette saison est passée vite. Alors que le début de championnat m'avait paru très long ! Quand on gagne, cela change tout. on savait qu'on avait des capacités... La 3ème place montre que la mayonnaise a bien pris" confiera l'arrière du CTHB au soir de cette superbe saison. Un rendement constant et une formidable montée en régime à l'image de son club, Mélanie Roussillon emmène l'équipe d'Indre-et-Loire vers le podium final au détour de performances remarquables début 2012 : 9 buts à Noisy puis 11 buts face à Nantes. La machine est lancée et plus rien ne peut arrêter un Chambray lancé à pleine vitesse. Avec un trio d'arrières redoutable à la manoeuvre au sein duquel on retrouve l'expérimentée Mélanie Roussillon, élue fort logiquement meilleure arrière droite de D2.

Également nomméesAlissa Gomis (Nice), Marion Anti (Nantes), Nesrine Daoula (Celles s/Belle), Vesna Horacek (Cergy Pontoise).

*****************************

Meilleure ailière droite : Julie SALAUN (Bègles)
fiche de la joueuse

Si la saison Béglaise fut incontestablement en dessous des objectifs fixés, il y a tout de même des motifs de satisfaction dans les rangs du CAB. A commencer par la belle saison de l'ailière droite Julie Salaun, revenue en Gironde après une expérience de D1 à Arvor. Une entame prometteuse pour cette joueuse expérimentée de 26 ans mais très vite, les résultats Béglais sont en dents de scie au coeur de l'hiver. Tout comme son club, Julie Salaun doit ainsi rentrer dans le rang avant de connaître un printemps plus faste. Un mois de mars tonitruant pour l'ex-Mérignacaise et une très belle fin de saison qui la placent en tête des meilleures ailières de la poule, devant la jeune et talentueuse Sophie Gravil de Cergy-Pontoise.

Également nommées : Sophie Gravil (Cergy Pontoise), Laetitia Andréani (La Motte Servolex), Adina Caldararu (Yutz), Niacalin Kanté (Angoulême).

*****************************

Meilleure demi-centre : Rachida DRII-HADJ (Yutz)
fiche de la joueuse

Seulement 14 matchs joués par Rachida Drii en raison d'une blessure en première partie de saison, la demi-centre Yussoise a repris la compétition début février. Mais dès lors, la n°10 Mosellane a pris les choses en mains pour mettre Yutz sur la voie du maintien. A travers notamment plusieurs sorties remarquées comme à Noisy et contre Nantes (10 buts), Rachida Drii prouve en fin de saison son influence majeure dans le jeu de son équipe. Avec elle, tout est évidemment plus facile et Yutz peut retrouver de sa superbe durant les dernières semaines de compétition. L'ex-Internationale Tricolore récidive ainsi au poste de demi-centre, un an après avoir remporté la même distinction en N1. Elle devance des meneuses d'expérience Haifa Abdelhak et Maria Bals ainsi que la prometteuse Nadia Bellakdhar, toutes auteurs d'une superbe saison.

Également nommées : Haifa Abdelhak (Octeville), Nadia Bellakdhar (Chambray), Maria Bals (Nantes), Anastasia Boldyreva (Abbeville).

*****************************

Meilleur défenseur : Nodjialem MYARO (Nice)
fiche de la joueuse

En effectuant son retour sur les parquets en septembre 2010, l'ex-Internationale Tricolore Nodjialem Myaro a joué un rôle majeur dans l'avènement de Nice au plus haut niveau. Car comme le dit l'adage habituel, pas de grande équipe sans grande défense. Et force est de constater que si l'édifice défensif Azuréen est le meilleur du championnat - et de loin  (moins de 21 buts encaissés de moyenne) -, Nice le doit en grande partie à sa tour de contrôle. Une présence incontournable au coeur du dispositif Niçois, "Nodji" Myaro s'est révélée d'un bout à l'autre de la saison très précieuse dans le travail ingrat du premier défenseur... écoeurant quelques rivaux au passage : Bègles, Cergy ou encore Chambray en savent quelque chose.

*****************************

Révélation de la saison : Sabrina ABDELLAHI (Yutz)
fiche de la joueuse

Nominée la saison dernière dans la catégorie révélation lorsqu'elle jouait à Metz, Sabrina Abdellahi s'impose cette fois-ci parmi les belles surprises de ce championnat de D2. La jeune pivot de 20 ans aura cependant dû attendre la seconde partie de saison, à l'image de son club, pour définitivement prendre l'ascendant. Au travers de belles prestations en mars notamment (8 buts à Noisy et à Celles s/Belle ou encore 11 buts face à Nantes), Sabrina Abdellahi a été un élément moteur du joli printemps Yussois. Avec une modeste 11ème place mais le sentiment du devoir accompli, un maintien acquis dans un championnat certes très exigeant. La pivot Lorraine a pris désormais le pari de jouer le haut de tableau la saison prochaine à Cergy-Pontoise.

*****************************

© Davy Bodiguel
Partager
    Identification nécessaire pour ajouter une réaction
    Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
    (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
    joueurs | équipe | actualités