mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Plutôt engageant...
Plutôt engageant...
13 Juillet 2012 | France > Eurotournoi

Le sprint vers Londres est lancé ! L'équipe de France a entamé ce vendredi l'EuroTournoi de Strasbourg par une victoire face à la Tunisie (31-24). Mais la relative ampleur du score traduit mal les problèmes qu'ont posé les Tunisiens aux champions olympiques.

Le tournoi alsacien, qui se tient traditionnellement à la fin de l'été, se transforme chaque année olympique en round de préparation à la course aux anneaux. Et défier la France en ouverture de "son" EuroTournoi, la rampe de lancement de son titre olympique de Pékin 2008, c'est le menu qui était proposé à la Tunisie version Alain Portes.

Deux équipes qui se connaissent sur le bout des doigts, et offrent un début de match fidèle à la tradition de leurs confrontations : physique et indécis. Issam Tej, presque à domicile, prend les choses en main d'entrée avec 3 buts en 8 minutes. Et les Bleus qui peaufinent encore leurs réglages rentrent doucement dans la partie. Régalant le Rhénus de Strasbourg par intermittence, s'appuyant sur des combinaisons de gala.

Battue dès que les Français montent en vitesse, la sélection tunisienne reste pourtant au contact. Tout en faux rythme, insaisissable et solide en défense,  elle s'accroche au score comme le sparadrap au doigt du capitaine Haddock. Et il faut un 3-0 initié par Cédric Sorhaindo (très actif avec 6 buts sur l'ensemble du match) pour que les champions olympiques en titre prennent une première fois le large (12-9, 21e).

A la reprise, cette même avance de + 3 ne suffisait pas à lancer les Bleus sur le chemin de la confiance. Toujours gênés par le tempo alternatif proposé par les Tunisiens, ils ne réussissaient jamais à taper franchement du poing sur la table pour affirmer leur rang. Et pour sortir de cette nasse hypnotisante, les Bleus ont fini par s'en remettre à l'aile gauche. Les deux sauterelles Guigou et Honrubia, plutôt discrets sur l'ensemble de la partie, ont signé 4 buts consécutifs en 3 minutes et validé définitivement la supériorité tricolore.

L'équipe de France valide sa préparation par une victoire, et c'est l'enseignement majeur de ce premier match. Si elle n'a pas été souveraine, elle a cependant su serrer le jeu pour ne pas tomber dans le piège d'un adversaire opportuniste. Reste à chacun à trouver pleinement sa place sur le terrain pour apporter le meilleur à l'édifice collectif, à l'image du duo Narcisse-Karabatic. Quelques hésitations et approximations ont montré que les deux géants n'ont pas encore parfaitement calé leur place par rapport à l'autre. Et c'est sans nul doute l'une des données à pointer attentivement lors de la finale de dimanche. Rendez-vous à 17 h 15.

A Strasbourg, Le Rhenus
Le vendredi 13 juillet 2012 à 18h00
France – Tunisie : 31 – 24 (Mi-temps : 16-13)

5 000 spectateurs
Arbitres :
MM Stevann Pichon et Olivier Buy (France)

Statistiques du match à suivre…

© Olivier Stephan
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités