mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
L'Espagne en passant par Londres
L'Espagne en passant par Londres
7 Août 2012 | International > Jeux Olympiques

Les Bleus se sont repris en dominant la Suède dans un match aux multiples facettes et avec la défaite de l’Espagne face à la Croatie, ce sera donc un France- Espagne qui aura lieu mercredi à 14h30 pour une place dans le dernier carré sans doute face à une Croatie impressionnante à qui la Tunisie aura bien du mal à poser de réels problèmes.

S’en est fini de cette poule A ou les Bleus auront fait souffler le show et l’effroi, comme dans cette rencontre face à des Suédois très monocordes dans leurs options tactiques mais qui savent être diablement efficaces lorsqu’on les laisse dérouler leur jeu. Ce jeu, les Jaunes et Bleus n’auront pas trop le temps de le mettre en place en première période, hormis le premier missile gagnant de Kim Andersson, la suite allait être plutôt très favorable aux Tricolores. Enfin les ballons étaient poussés, enfin des solutions simples et économes en énergies pouvaient être trouvées rapidement et la défense, basée sur une 6-0 qui devrait être validée pour la suite de la compétition, surtout face à l’Espagne, avait suffisamment de volume et de solidarité pour mettre les tireurs suédois dans le dur. Et elle permettait à Thierry Omeyer de s’offrir quelques superbes parades, bien aidé par un bloc costaud.

On était même parti sur de sacrées bases, obligeant Staffan Olsson à prendre son temps mort au bout de 5 minutes et un 5-1 avant que cela coince un peu, oubliant la simplicité pour faire parfois un peu dans l’excès de gourmandise. Pendant 7 minutes, l’attaque bleue était aphone, mais comme à l’autre bout celle des Nordiques n’avait pas plus de voix, cela ne changeait pas la physionomie du match. Un gros coup d’accélérateur avec un Samuel Honrubia qui ne ratait rien, un Nikola Karabatic qui se montrait le patron tandis que Daniel Narcisse combinait la mène et la finition, le tout saupoudré de quelques jolis coups de pattes de Luc Abalo et tranquillement la France était en train de mettre une belle « pâtée » à des Suédois qui, hors quelques coups sur jeu rapide, ne trouvaient pas d’autres solutions pérennes offensivement. 18 buts encaissés en 30 minutes, cela vous sonnait pour le compte le plus costaud des Vikings, surtout quand ceux-ci n’avaient pu répondre qu’à 12 reprises.

On n’en arrivait à se dire que l’accident islandais allait passer en pertes et profits et que la dynamique était bel et bien lancée surtout que la fin de première période de Michael Guigou était une petite renaissance pour lui. Restait à finir proprement et solidement le boulot et c’est dans ce domaine que cela a coincé.

Un entame de retour de vestiaire compliquée avec un 3-0 encaissé et la Suède se disait que finalement il y avait peut-être un petit coup à jouer. Et ils l’ont fait, poussant les Bleus à la faute en attaque, il faut dire que le dynamisme de la première période était un peu parti en fumée et sans quelques coups joués « finement » dont un triplé plus que bienvenu de Michael Guigou sur son aile gauche, on aurait bien pu voir la Suède reprendre la main sur ce match. Heureusement, ils vont être à deux doigts, ou plutôt deux buts, de le faire, mais une bonne défense, une belle interception ou un tir non cadré allait ruiner les espoirs de retour de nulle part des adversaires des Bleus.

Enfin, Daniel Narcisse retrouvait ses jambes, Luc Abalo sortait quelques tirs venus de nulle part et la rentrée sur la fin de match de Daouda Karaboué allait s’avérer décisive. Entré pour bloquer un jet de 7 mètres de Niklas Ekberg qui n’en avait raté qu’un seul depuis le début de la compétition, le grand portier toulousain allait rassurer tout le monde en détournant par 4 fois les ballons de ces buts. Il va du coup finir meilleur gardien au pourcentage de cette phase de poule à plus de 50% d’arrêts ce qui montre son utilité lorsqu’il est entré en jeu. Même si Thierry Omeyer est toujours celui qui fera le plus peur aux adversaires, il est clair que deux ont toujours fait mieux que un et que posséder une doublette de gardiens est un atout majeur, les Françaises le savent d’ailleurs parfaitement !

Questions atouts, il va d’ailleurs faire le tour du propriétaire rapidement avant d’affronter l’Espagne, pour les gardiens c’est fait et c’est ultra solide et Didier Dinart reste indéboulonnable, surtout quand il reste au centre de la défense. Côté base arrière, Nikola Karabatic et Daniel Narcisse sont les figures de proues et Jérôme Fernandez, même si il a été dans le dur au tir ce soir, a montré contre l’Islande qu’il était encore un sacré buteur, reste la question de Xavier Barachet qui n’a pas été percutant encore une fois, se contentant de faire circuler la balle tranquillement. Guillaume Gille n’a été utilisé quasiment qu’en défense dans les matches précédents et s’est très bien acquitté de ce boulot. Pour les avants, si Samuel Honrubia et Cédric Sorhaindo ont été monstrueux tout le temps, Luc Abalo semble monter en régime et Michael Guigou a été performant face à la Suède. Reste le cas Guillaume Joli qui interpelle, surtout quand après un échec de Michael Guigou, premier tireur de jet de 7 mètres, c’est Jérôme Fernandez qui s’est présenté pour tirer le suivant… Si Guillaume Joli perd son titre de tireur patenté de 7 mètres, il risque de ne plus lui rester grand-chose !  Claude Onesta a annoncé entre les lignes des changements, à voir si ce match face à la Suède aura donné quelques indications sur la suite des événements.

A Londres, Copper Box
Le lundi 6 août 2012 à 22h15
France - Suède : 29 - 26 (Mi-temps : 18-12)

3 000 spectateurs
Arbitres :
MM GUBICA Matija et MILOSEVIC Boris (Croatie) 
 
Statistiques du match

Evolution du score : 5-1 5°, 5-2 10°, 8-4 15°, 12-7 20°, 15-9 25°, 18-12 MT - 19-15 35°, 21-18 40°, 24-20 45°, 26-22 50°, 28-24 55°, 29-26 FT.

Le programme des quarts de finales
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Date Heure (F)
Islande Hongrie 08/08 11h00
Espagne France 08/08 14h30
Suède Danemark 08/08 18h00
Croatie Tunisie 08/08 21h30

Dernière Journée | Journée 5
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Argentine Tunisie 23 25 06/08 >>
Islande Grande Bretagne 41 24 06/08 >>
France Suède 29 26 06/08 >>
Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But - Sér GAP
1 Islande 10 5 5 0 0 167 132 5
2 France 8 5 4 1 0 159 110 1
3 Suède 6 5 3 2 0 156 115 -1
4 Tunisie 4 5 2 3 0 121 125 2
5 Argentine 2 5 1 4 0 113 138 -2
6 Grande Bretagne 0 5 0 5 0 96 192 -5

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités