mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Norvège – Monténégro pour un rêve
Norvège – Monténégro pour un rêve
9 Août 2012 | International > Jeux Olympiques

Les demi-finales ont rendu leurs verdict, la Norvège a tranquillement dominé la Corée du Sud en retrouvant ses stars à la baguette tandis que le Monténégro qui lui n’avait jamais perdu son duo de rêve, les Bleues en savent quelque chose, a résisté au retour impossible d’une Espagne encore une fois trouble fête et sacrément compliquée à contrer. Entre un doublé magique de la Norvège et un premier titre suprême pour le Monténégro pour le dernier match de la carrière de Bojana Popovic, la finale de samedi sera à ne manquer sous aucun prétexte !

 


La Norvège retrouve ses historiques

Depuis le début de la compétition, les Norvégiennes avaient produit des prestations moyennes, en cause, les Loke, les sœurs Lunde et autre Nostvold, en retrouvant leur énorme niveau, elles ont permis à leur équipe d’écarter presque facilement la Corée du Sud.

Piliers de cette belle victoire qui va leur permettre de défendre leur titre face au Monténégro, Katrine Lunde devenue Haraldsen dans les buts nordiques, sa sœur jumelle Kristine, devenue elle Borgesen, sur la base arrière et Heidi Loke au poste de pivot. Cet axe là, jamais la Corée ne va arriver à le contenir… Au bout de 8 minutes de jeu, le score était déjà de 7-3 et les championnes d’Asie ne vont jamais arriver à revoir leurs adversaires. Elles vont encore une fois développer un jeu chatoyant mais terriblement « bouffeur d’énergie » mais le mieux qu’elles vont pouvoir faire c’est un petit rapproché à 2 buts sur quelques bons passages.

Il faut dire qu’en perdant sur blessure leur jeune arrière gauche Migyeong Lee et avec une Eunhee Ryu en panne d’adresse sur le côté droit, les solutions étaient de moins en moins évidentes à trouver. Au contraire, la Norvège travaillait tranquillement ses attaques et était suffisamment patiente pour trouver le plus souvent une Heidi Loke qui cette fois ne ratait plus rien… Que ce soit de la main droite la bonne ou de la main gauche, la pivot en acier forgé nordique faisait subir toute sa puissance et son adresse à une défense coréenne qui ne pouvait la surveiller et contrer Kristine Lunde Borgesen, Line Sulland ou Goril Snorroegen toutes adroites de loin.

Et sans un gros show de leur jeune gardienne Hui Ju, les choses auraient même tourné vinaigre sur la fin de match. La Corée n’avait plus les jambes, Katrin Lunde Haraldsen était sur un tir sur deux et l’attaque de la Norvège trouvait facilement les solutions. Au final, une victoire sans peur et tout le monde se dit que cette Norvège là sera sacrément difficile à déboulonner de son piédestal olympique, ce qui n’était pas forcément évident il y a quelques jours.

A Londres, Pavillon de Basketball
Le jeudi 9 août à 18h00
Norvège - Corée du Sud : 31 - 25 (Mi-temps : 18-15)

10 000 spectateurs
Arbitres :
MM GUBICA Matija et MILOSEVIC Boris (Croatie)

Evolution du score : 3-2 5°, 8-5 10°, 11-7 15°, 15-10 20°, 16-13 25°, 18-15 MT - 20-17 35°, 23-19 40°, 25-19 45°, 26-21 50°, 28-24 55°, 31-25 FT.

 


Quand on a et Popovic... et Bulatovic

Le Monténégro s’est qualifié un peu dans la douleur face à l’Espagne, mais avec Bojana Popovic et Katarina Bulatovic en stars incontestées et incontestables, cette équipe possède deux assurances tous risques qui pourraient bien emmener le Monténégro vers l’Olympe.

Car il fallait du talent pour dominer cette Espagne si habile pour vous faire déjouer. Avec une Silvia Navarro totalement atypique dans les buts mais qui vous sort des parades venues d’ailleurs, avec un duo Mangue – Alberto qui vous perfore une défense comme une aiguille une feuille de papier, le tout mené par une Macarena Aguilar qui non seulement anime le jeu mais sait aussi se faufiler dans des espaces parfois improbables pour finir à 6 mètres. Il y avait tout cela dans l’équipe d’Espagne, mais cela n’aura pas suffit.

Menant le jeu à leur guise en termes de tempo, les Monténégrines vont attendre tranquillement que les jambes espagnoles soient un peu plus dures, un peu moins vives, pour porter une estocade à l’entrée du dernier quart d’heure. Avant tout avait été une affaire de coup pour coup ou but pour but, avec un écart qui jamais ne va dépasser les 2 buts avant cette 48° minute ou tout va finalement se jouer. Jovanovic, Bulatovic et Mehmedovic marquaient sans que l’Espagne ne puisse répondre une seule fois, creusant un trou de 5 buts qu’il semblait impossible de boucher.

Pourtant avec la future Fleuryssoise Béatriz Fernandez, L’Espagne se découvrait une shooteuse de loin qui avait les capacités pour faire exploser la 6-0 adverse. Pourquoi la grande arrière gauche ibère n’aura pas eu plus de temps de jeu ? Mystère… Le fait est qu’elle aura été à deux doigts de renverser une situation totalement compromise mais que le dernier but était de trop, impossible à remonter en si peu de temps. C’est donc le Monténégro qui affrontera la Norvège et on peu parier que pour le dernier match de sa carrière, Bojana Popovic risque encore d’être le guide et la lumière du Monténégro.

A Londres, Pavillon de Basketball
Le jeudi 9 août à 21h30
Espagne - Monténégro : 26 - 27 (Mi-temps : 13-13)
10 000 spectateurs
Arbitres :
MM KRSTIC Nenad et LJUBIC Peter (Slovénie)

Evolution du score : 2-3 5°, 4-5 10°, 7-7 15°, 9-9 20°, 12-10 25°, 13-13 MT - 14-15 35°, 15-16 40°, 19-19 45°, 19-22 50°, 22-25 55°, 31-25 FT.

Résultats des demi-finales féminine
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Norvège F Corée du Sud F 31 25 09/08 >>
Espagne F Monténégro F 26 27 09/08 >>
Finales
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Date Heure (F)
Corée du Sud F Espagne F Bronze 11/08 18h00
Norvège F Monténégro F Or 11/08 21h30

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités