mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
De la jubilation à l'orgasme !
De la jubilation à l'orgasme !
11 Août 2012 | International > Jeux Olympiques
 De notre envoyé spécial à Londres, Yves Michel...

Plus d’un an qu’on attendait cela ! Plus d’un an qu’on s’était mis à douter à maintes reprises des capacités de l’équipe de France. D’aucuns annonçaient les Experts sur le déclin, l’édifice prêt à se lézarder et surtout une majorité de joueurs vieillissants. Ce vendredi soir, les grognards de la garde aidés par des jeunes très prometteurs et un Titi envoûté ont apporté un démenti cinglant à leurs détracteurs. Ils ont battu la Croatie et se qualifient pour la finale des Jeux Olympiques, la 2ème d’affilée. 

Ce vendredi matin, en ouvrant sa session Twitter, Didier Dinart ne s’était pas embarrassé de longs commentaires. Le défenseur de l’équipe de France avait fait dans la sobriété, en écrivant tout simplement : ''au programme aujourd’hui, gagner !!!" avec trois points d’exclamation comme pour renforcer sa volonté. Le Guadeloupéen est resté fidèle à ses intentions et la France a non seulement gagné mais a donné une véritable leçon à une équipe de Croatie totalement déboussolée. En prime et ce n’est pas le moindre compliment, à la fin de la rencontre, le grand Ivano Balic ira glisser à l’oreille de Claude Onesta, qu’il venait "d’être battu par la meilleure équipe de tous les temps". 

Les Français, meurtris par leur échec en Serbie, ne sont pas venus à Londres pour faire de la figuration. Ils ont du battre l’Espagne puis maintenant la Croatie. Et avant de préparer cette finale pour laquelle ils rencontreront la Suède, tous les joueurs se sont offerts quelques minutes de plaisir à savourer ce succès net et sans bavure face aux joueurs des Balkans, dans une ambiance de fou puisqu’on se serait cru à Bercy et même pour certains, cela dépasse l’entendement. 

L’arène londonienne qui contient au minimum 12 000 places assises avait été en majorité prise d’assaut par des Français venus de Toulouse, Poitiers, Paris, Metz, l’Alsace, la Bretagne… bref de toutes les régions de France. 

Ce match a été celui des grands retours. A commencer par celui de Michael Guigou qui a retrouvé ses jambes de 20 ans et qui a mis son expérience au service du collectif.

La défense française a été omniprésente de bout en bout. Elle a non seulement fait déjouer les Croates mais a récupéré un nombre important de ballons. Quoi de plus naturel, lorsqu’on parle de défense de se tourner vers celui qui de bon matin avait tweeté son fameux message d’encouragement. Boosté également par la présence de son épouse qui avait fait le déplacement depuis Ciudad, Didier Dinart restait cependant fixé sur le prochain objectif….

Sacré Didier ! toujours le mot pour détendre dans l’atmosphère et au cours de ce type de soirée, tout lui est permis. 

Contre l’Espagne en quarts, Will Accambray s’était mis en valeur, contre la Croatie, Titi Omeyer a été d’un autre monde arrêtant une vingtaine de tirs à 50%. Le grand gardien de Kiel n’a rien voulu lâcher.... jusqu’au bout, à l’mage de son équipe. 

Le mot de la fin reviendra à Bertrand « Bobo » Gille. Le pivot de Chambéry interviewé conjointement par Handzone et une charmante journaliste suédoise, s’est prêté de bonne grâce à donner son avis sur le prochain adversaire en finale, la Suède….

 

 

 



© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités