mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Quand on a le talent !
Quand on a le talent !
12 Août 2012 | International > Jeux Olympiques

La Croatie a tranquillement décroché le bronze olympique qui lui était passé sous le nez à Pékin en dominant une équipe de Hongrie qui n’avait plus grand-chose dans le réservoir pour s’opposer à la classe d’Ivano Balic et ses coéquipiers. +7 en phase de poule, +7 dans la petite finale, le genre de doublé suffisamment rare pour le souligner et on serait bien aise que cela puisse se reproduire dans la grande finale.

Passées les vingt premières minutes de jeu, on a rapidement senti que la Hongrie ne pourrait pas faire l’exploit de monter sur le podium. Mirko Alilovic mettait la machine à arrêts en route après un début de match façon diesel, Blazenko Lackovic lui avait déjà démarré son show qui allait l’emmener sur un 7/7 et 2 passes ce qui pour un arrière relève de la magie alors qu’Ivan Cupic se remettait de son cauchemar francophone pour finir tout simplement et comme souvent, meilleur marqueur du match.

La Hongrie d’un duo Nagy – Harsanyi en pleine lumière va bien tenter beaucoup de chose comme cette double stricte en milieu de seconde période… Sauf que chaque essai va être contré par le talent ou l’inventivité croate. La double stricte sur deux arrières ? Pas de problème, on sort l’ailier gauche Strelk et on joue à 4 arrières et on gave de ballons un Igor Vori qui ne demande pas tant d’espaces pour s’exprimer. Lajos Mocsaï  va même tenter un épisode Rolland Mikler dans les buts, mais avec un piteux 1/11, ce ne sera pas plus convaincant que face à la Suède, donc retour d’un Nandor Fazekas bien plus cohérent. Mais la Hongrie aurait sans doute pu abattre un peu plus d’armes dans ce combat si Gabor Csaszar n’avait déclaré forfait suite à son entorse face à la Suède. Après la fin de match de la demi-finale et toute cette rencontre, on peut mesurer l’importance de l’ancien demi-centre de Chambéry…

Au final, le talent, le vice parfois avec quelques passages assez succulents de Croates jouant à tenter de piéger une paire arbitrale assez enclinte à ça, auront fait une large différence dans cette rencontre pour une superbe breloque de consolation. On aura aussi assisté à ce qui est sans doute la passation de pouvoir entre Ivano Balic et Domagoj Duvnak, l’un étant restreint à la portion congrue alors que l’autre fut totalement le dépositaire du jeu de son équipe. Avec cette fin brillante de JO, la Croatie est sans doute passée à autre chose qui nous restera à découvrir lors du prochain mondial en Espagne.

A Londres, Pavillon de Basketball
Le dimanche 12 août à 12h00
Finale pour le bronze
Hongrie - Croatie : 26 - 33 (Mi-temps : 14-19 )
10 000 spectateurs
Arbitres :
MM GEIPEL Lars et HELBIG Marcus (Allemagne)

Statistiques du match

Evolution du score : 3-2 5°, 5-6 10°, 6-7 15°, 9-11 20°, 11-15 25°, 14-19 MT - 15-22 35°, 18-23 40°, 21-25 45°, 21-27 50°, 23-31 55°, 26-33 FT.


© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités