mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Tout simplement hors normes !
Tout simplement hors normes !
12 Août 2012 | International > Jeux Olympiques

Ils l’ont fait ! C’est arrivé, au terme d’une finale à suspense mais toujours menée par les Bleus, les «Experts » ont décroché pour la deuxième fois de suite le Graal olympique entrant dans l’histoire du sport comme la plus grande équipe de handball de tous les temps.

Car il faudra sans doute un sacré moment avant de revoir une telle domination pendant 6 années. Un règne sans partage car pour tout le monde l’accroc de la Serbie a été totalement effacé et zappé par ce nouveau sacre olympique. Et pour tout dire quand on voit la partie et la compétition des Barachet, Sorhaindo, Accambray, Honrubia et consort, on finit même par se dire que cette folle aventure pourrait bien encore perdurer quelques mois voire quelques saisons.

Cette finale face à des Suédois, équipe surprise de la compétition, les Bleus l’ont menée de bout en bout, prouvant une totale maîtrise de l’événement, pourtant, ils auront joué avec les nerfs de leurs supporters. Dans un Pavillon Basket qui ressemblait à un Bercy sur Tamise tant les supporters en bleu blanc rouge étaient présents et démonstratifs, les Français ont assis leur triomphe sur une défense de fer mais auront connu des troubles offensifs qui auront rendu la partie difficile à suivre pour les émotifs. Mais à chaque fois que les Suédois pointaient le bout de leur nez au score, il y avait un Luc Abalo plus « Skywalker » que jamais, un Jérôme Fernandez à la puissance dévastatrice, un Daniel Narcisse en mode planeur ou un Michael Guigou vif argent pour en planter un petit qui résonnait comme un bon coup de bambou sur les calebasse blondes.

Et quand l’attaque pataugeait, ce qui fut malheureusement un peut trop souvent le cas, il y avait cette défense de fer devant un Thierry Omeyer qui va finir avec 11 arrêts mais le plus souvent déterminants et qui aura souvent touché le ballon sans pouvoir s’interposer complètement. Cette défense 6-0 a remplacé toutes les envolées offensives du monde et la Suède s’est cassé les dents sur ce bloc en titane. Malgré un Jonas Larholm qui aura effacé l’absence de Dalibor Doder en demi-centre, malgré un Niklas Ekberg qui aura fait mal sur son aile droite, en privant Andreas Nilsson de ballons en pivot, en mettant Kim Ekdahl du Rietz dans le dur et en muselant pendant 50 minutes le bras armé de la Suède, Kim Andersson, les Bleus auront détruit les certitudes de Staffan Olsson et de ses joueurs. Même quand, lancés dans une opération sauvetage, les Suédois se sont offert un retour à une petite unité, le calme, l’expérience et bien évidemment le talent auront rajouté un petit but ou une interception pour s’offrir maintenant le droit d’être assis définitivement à côté des Dieux de l’Olympe.

Bon, le match n’a pas été beau, mais au final, on a le droit de dire « on s’en f… » et à l’énoncé de la paire arbitrale on avait quelques doutes sur la beauté du spectacle à venir. Voir la paire slovène désignée pour cette finale alors que ces arbitrages précédents avaient tous été très houleux et émaillés de fautes de jugement pouvait surprendre et logiquement ils ont été dans la droite ligne de leurs premières prestations, et on peut largement l’avancer, surtout que même si les Bleus ont pu râler très fort comme cette touche obtenue par Xavier Barachet qui s’est transformée en jet de 7 mètres suédois, les Vikings en ont autant à leur charge. Au moins ils ont été équitables…

Mais tout cela passera en profit et pertes, seul le triomphe absolu et indélébile de cette équipe de France restera gravé dans les mémoires. Ce doublé entrecoupé de deux titres mondiaux et un Euro sera encore présent dans les mémoires quand tous les participants de cette finale seront reconvertis en entraîneurs, en consultants ou en retraités tranquilles de la fonction handball. L’histoire de ce sport est maintenant marquée au fer rouge de cette domination sans partage ! Et ceux qui pourraient avancer que cela s’est fait sans opposition, regardent la qualité des Suédois, Croates, Espagnols et autres Danois qui avaient tous la ferme intention de stopper cette équipe et de la renvoyer dans les oubliettes de Novi Sad.

Ce que cette équipe a permis aux amoureux du handball de vivre est tout simplement hors normes ! Jamais il ne pourra être rendu à ces joueurs autant qu’ils auront pu nous donner. Il va falloir essayer, mais ça va être dur, le supporter en a pour des années à s’acquitter de cette superbe tâche !

A Londres, Pavillon de Basketball
Le dimanche 12 août à 16h00
Finale
France - Suède : 22 - 21 (Mi-temps : 10-8 )
10 000 spectateurs
Arbitres :
MM KRSTIC Nenad et LJUBIC Peter (Slovènie)

Statistiques du match

Evolution du score : 2-1 5°, 2-3 10°, 5-5 15°, 7-7 20°, 10-8 25°, 10-8 MT - 14-11 35°, 15-12 40°, 16-14 45°, 18-15 50°, 21-18 55°, 22-21 FT.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités