mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Ligue des Champions : Pas de miracle pour Issy-Paris
Ligue des Champions : Pas de miracle pour Issy-Paris
23 Septembre 2012 | Europe > Champion's League

Après une entame catastrophique avec un 7-0 encaissé dans le premier quart d’heure, les Isséennes ont fait jeu égal avec les Russes. De quoi laisser des regrets aux filles d’Arnaud Gandais, défaites 26-20, qui abandonnent la qualification aux coéquipières d’Alexandra Lacrabère.

Sur cinquante minutes, elles l’emportaient. Une défense hargneuse devant deux gardiennes retrouvées, des montées de balle rapides, un jeu collectif bien meilleur que celui entrevu vendredi, Issy-Paris a réuni tous les ingrédients pour rivaliser avec Zvezda, les favorites russes vainqueurs de Leipzig hier (26-21). Sans tant de maladresses dans les passes et d’échecs aux tirs, on aurait même pu dire que les protégées d’Arnaud Gandais maîtrisaient leur sujet pendant cinquante minutes.

Seulement, un match de handball dure une heure. Encaissant un 7-0 d’entrée de match, les Parisiennes ont couru après le score tout le match. Et au jeu du chat et de la souris, le minet isséen n’a jamais pu inquiéter le gros rat russe.

« Moyen de faire mieux »


« Il fallait qu’on l’emporte de 6 buts pour se qualifier, au final, on perd par cet écart », déplorait Mariama Signaté. Dans le sillage de l’internationale française et de Jasna Toskovic (4 buts chacune en seconde période), les filles d’Issy-Paris se sont prouvé qu’elles avaient le niveau de la ligue des champions. « Il y avait moyen de faire mieux, mais pas en jouant comme on l’a fait pendant deux jours », ne décolérait pas Signaté.

Autour de leur défense 0-6 compacte et physique, les Russes ont tout de suite pris les devants. La gardienne internationale Maria Sidorova, non-contente de bloquer les Toskovic, Gardoni et autre Lassource, enquillait les relances pour ses ailières. En attaque placée, Zvezda n’hésitait pas à flirter avec le jeu passif pour user les Isséennes, avant les missiles de Koroleva et Lacrabère. Avec 9 buteuses différentes en première mi-temps, les bleues dominaient Issy-Paris (7-11).

Alors qu’elles semblaient craquer (8-16 puis 10-18, 40e), les Parisiennes vont revenir à l’envie, sans pouvoir inquiéter le vainqueur de la ligue des champions en 2008. Reversé en coupe des coupes, Issy-Paris affrontera Zito Prilep (Macédoine) ou Lundagard (Suède) en seizième de finale. Avant cela, « leur saison commence mercredi » selon Arnaud Gandais, avec un déplacement important au Havre.

Arnaud Gandais sera ambitieux en coupe des coupes
« C’est le même sentiment de déception qu’après le match de Leipzig. Avec toutes nos armes, nous aurions accroché les deux équipes. Je suis frustré par notre entame. Avec 2 ou 3 buts de retard à la mi-temps, le match aurait été différent. Mais le résultat est logique : nous étions loin d’être les meilleures de ce tournoi et je ne vois pas comment nous aurions pu nous qualifier avec cette équipe. La Coupe des coupes correspond davantage au projet de développement du club, moins coûteuse, moins usante et plus à notre portée sportivement. Après les premiers matchs de ligue des champions de l’histoire du club, on visera notre première demi-finale européenne. Le match de mercredi sera forcément difficile, mais ce n’est pas plus mal pour bien se lancer. Nous aurons la même équipe, ce qui pourrait m’inquiéter. Mais on a vu que quand les joueuses respectent les consignes, nous savons jouer. »

Alexandra Lacrabère : « Un premier objectif de rempli »
« Nous pouvons beaucoup mieux faire. Comme contre Leipzig, on ne tue pas le match quand il le faut et on laisse Issy revenir. Mais cette équipe est pleine de maturité et ne s’affole jamais. C’est un premier objectif de rempli, il nous en reste deux : remporter le championnat russe et la ligue des champions. Je n’ai encore jamais joué dans une équipe avec autant de joueuses de talent, je suis venu pour ça, c’est en me mettant en difficulté que je vais progresser. »

Issy-Paris Hand
Gardiennes : Pessoa (30 minutes, 7 arrêts dt 1 pen.), Attingré (30 minutes, 8 arrêts dt 1pen.)
Marqueuses : Signaté (6), Goudjo (2), Lassource, Mordal (2), Kpoze (1), Briemant (2), Keita (1), Mosabau (2), Spincer, Toskovic (4), Zalewski-Gardoni.

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités