mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Metz et Fleury poursuivent leur cavalier seul
Metz et Fleury poursuivent leur cavalier seul
3 Octobre 2012 | France > LFH

Résumé de la 3° Journée de D1F. 
La hiérarchie se dessine lentement mais surement avant la trêve internationale. Alors que Metz et Fleury confirment avec une troisième victoire en autant de matchs, Issy-Paris et Mios-Biganos restent dans le quatuor de tête. Toulon et Nîmes inquiètent, Nice attend toujours son premier point.

Et une de plus pour les Messines! En allant chercher un nouveau succès à l’extérieur, Metz poursuit sa promenade en tête du championnat. Une promenade ? Cela y ressemble bien : après avoir essoré Issy-Paris chez lui (19-28) et douché les ambitions de Toulon (31-25), les filles de Sandor Rac ont enchaîné à Nice, faisant exploser au passage la défense azuréenne (victoire 34-25). Après un quart d’heure de mise en route, les Lorraines ont fait le travail avant la mi-temps, sous l’impulsion de l’artilleuse Paule Baudouin (12 buts sur 14 tentatives dont 4/4 aux pénaltys) et de l’impeccable Kristina Liscevic (6-6). Au repos, le match était plié (10-16), permettant à Sandor Rac de faire tourner son effectif (10 buteuses différentes pour les Messines). Progressant à chaque rencontre, les Messines semblent difficiles à suivre cette saison.

Une seule équipe y parvient jusqu’à présent : Fleury-Loiret. Face à Besançon, les Loiretaines partaient favorites dans leur gymnase plein à craquer. Menées à 10 minutes de la fin (21-23) après un 8-1 encaissé, les filles de Fred Bougeant ont dû s'employer pour l'emporter (27-24) et rester en tête du championnat. Face à la résistance d'Audrey Bruneau et de Pop-Lazic, marqueuses de la moitié des buts de Besançon, les Fleuryssoises ont fait parler leur caractère... et leurs Espagnoles, avec 12 buts pour le duo Alberto-Lopez Herrero. Les Bisontines devront se contenter de leur prestation encourageante, avant de recevoir Dijon, candidat direct pour le maintien.

A l'opposé des Doubistes accrocheuses, les Bourguignonnes semblent plus mal en point. Après le nul prometteur face au Havre en ouverture, Dijon vient de concéder deux défaites à Nîmes et contre Mios-Biganos. Malgré un début de match à leur avantage (13-8 après 20 minutes), les coéquipières de Céline Murigneux ont lâché (défaite 25-35). « Nous avons été assommées par Mios sur nos infériorités numériques, justifie Christophe Maréchal. L'équipe a perdu confiance. » Neuvièmes au classement à la trêve, les Dijonnaises doivent rapidement réagir. « Nous visons toujours la 6e place, assure l'entraîneur bourguignon. Les trois prochaines rencontres (à Besançon, réceptions de Fleury et Nice) sont importantes. Selon les résultats, le club reverra peut-être ses ambitions. »

Malgré leur défaite à Issy-Paris et face au Havre, Nîmes et Toulon devancent toujours Dijon. Mais la situation devient inquiétante. Au niveau en première mi-temps malgré quatre buts de retard, les Nîmoises ont abandonné en seconde, encaissant un éloquent 12-5 à Coubertin. « Le score à la mi-temps ne reflète pas la qualité du jeu que nous avons proposé, déplore Christophe Chagnard, l'entraîneur gardois. En seconde période, nous avons manqué d'envie, c'est inquiétant pour la suite. Il faut travailler pour présenter autre chose. » Pas mieux pour Toulon Saint-Cyr, qui a résisté 17 minutes (8-8) avant de craquer dans les grandes largeurs (18-30). Pourtant annoncées parmi les outsiders de cette LFH, les Varoises glissent vers le bas de tableau. La prochaine rencontre entre Varoises et Nîmoises sent déjà la poudre.

Vainqueurs de ces deux duels, Issy-Paris et Le Havre réagissent avec la manière. Toujours privées de Spincer, Moretto et Kpozé (blessées), les Parisiennes se sont montrées intraitables en défense pour disposer de Nîmes. Même recette et même résultat pour les Havraises, qui rebondissent après leur défaite face aux Franciliennes. Respectivement 3e et 5e, Issy-Paris et Le Havre restent sur les talons des leaders.

Une course à laquelle se mêle Mios-Biganos, surprenant 4e. Oubliée la défaite face à Fleury, les Girondines ont réagi en s'imposant en Bourgogne. A l'image de Zivile Jurgutyte (9 buts) et de la Tchèque Luzumova (7 buts), les filles du bassin d'Arcachon ont flambé en attaque (35 buts marqués). En embuscade au classement, les protégées d'Emmanuel Mayonnade peuvent afficher leurs ambitions. Encore plus si elles font tomber Issy-Paris, qu'elles accueillent lors de la prochaine journée.

OGC NICE COTE D'AZUR HANDBALL - METZ HANDBALL 
25 - 34 (Mi-temps : 10-16)
Statistiques du match
Lieu :
Halle des Sports Charles Ehrmann
155, route de Grenoble 06200 NICE
Date :
Le 28/09/2012 20h30
Arbitres :
GASMI KARIM
GASMI RAOUF

*****************************

ISSY PARIS HAND - HANDBALL CERCLE NIMES 
25 - 16 (Mi-temps : 14-10)
Statistiques du match
Lieu :
Pierre de Coubertin
82, avenue Georges Lafont 75016 PARIS
Date :
Le 30/09/2012 18h00
Arbitres :
DENTZ THIERRY
REIBEL DENIS

*****************************

CERCLE DIJON BOURGOGNE 21 - US MIOS BIGANOS BASSIN D'ARCACHON 
25 - 35 (Mi-temps : 14-15)
Statistiques du match
Lieu :
Jean-Michel Geoffroy
17, rue Léon Mauris 21000 DIJON
Date :
Le 29/09/2012 20h30
Arbitres :
KLEIN FREDERIC
ROLLAND JEROME

*****************************

CJF FLEURY LOIRET HANDBALL - ES BESANCON FEMININ 
27 - 24 (Mi-temps : 14-10)
Statistiques du match
Lieu :
Gymnase Albert Auger
8, rue Pablo Picasso Parc des Sports Jacques Duclos 45400 FLEURY LES AUBRAIS
Date :
Le 28/09/2012 20h30
Arbitres :
CLAPSON SIEGFRIED
FIESCHI XAVIER

*****************************

TOULON/SAINT-CYR VAR HANDBALL - HAVRE ATHLETIC CLUB 
8 - 17 (Mi-temps : 18-30)
Statistiques du match
Lieu :
VERT COTEAU
86 rue Friggeri 83000 TOULON
Date :
Le 30/09/2012 16h00
Arbitres :
BONAVENTURA CHARLOTTE
BONAVENTURA JULIE

*****************************

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités