mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
D.1 masc.: le mano a mano continue entre Chambéry et Paris
D.1 masc.: le mano a mano continue entre Chambéry et Paris
4 Octobre 2012 | France > LNH
Le Paris Saint Germain a rejoint Chambéry en tête de la D.1 masculine. Pour leur 1er gros test à l'extérieur, les Parisiens ont pris la mesure de Saint Raphaël. Chambéry a mis du temps à se débarrasser de Billère. Derrière, Dunkerque reste en embuscade à un point. Pays d'Aix et... Billère, les deux promus sont toujours à la recherche de leur 1er succès en LNH.

Ah si Saint Raphaël avait fait deux mi-temps du même acabit, de la même intensité que la seconde ! Le scénario aurait peut-être été tout autre et Paris pourtant déjà privé de Bojinovic et Honrubia, suspendus par le club jusqu’à nouvel ordre, aurait été plus à la peine. Quand ils sont rentrés aux vestiaires à la pause, les joueurs de Philippe Gardent avaient  déjà 11 buts d’avance (7-18). Pendant ces 30 premières minutes,  José Manuel Sierra  avait brillé à plusieurs reprises (12 arrêts), sa défense regroupée autour de Didier Dinart, avait dégoûté les attaquants adverses et les artilleurs parisiens, avaient fait preuve d’une efficacité déconcertante (avec 67% de réussite au tir). Et puis comme l'avouera Luc Abalo à la fin de la rencontre, « c’est un peu humain, après cette 1ère mi-temps aussi intense, on a senti un peu de fatigue » Et Saint Raphaël en a profité, aiguillonné par un Geoffroy Krantz retrouvé, un Heykel Megannem omniprésent (9 buts au total) et un Djukanovic intraitable dans ses buts (27-31 à la 53ème). Mais à son tour Patrice Annonay sortait quelques bons ballons et Paris Saint Germain handball remportait (29-35) sa 4ème victoire d’affilée en 4 journées et surtout en négociant de fort belle manière son 1er gros déplacement de la saison. Les Varois peuvent donc avoir quelques regrets, notamment celui en 1ère période, d’avoir été plus spectateurs qu’acteurs. 


Après la déconvenue de Skopjé, Chambéry n’est pas passé loin de la correctionnelle ce mercredi soir. A sept minutes du terme, Billère était toujours à égalité (21-21) et se préparait à l’exploit. Mais voilà comme la semaine dernière face à Créteil, les Béarnais ont mesuré le chemin qui leur restait à accomplir pour atteindre le haut niveau. Les Savoyards plus expérimentés, animés par un Bertrand Gille (notre photo) qui terminera la rencontre au poste d’arrière droit, vont bénéficier des passes approximatives et des pertes de balle (20 au total) de leur vis-à-vis. Ces sept dernières minutes vont être un calvaire pour Billère qui encaissera un cinglant 6-1. Comme au tennis, ça fait très mal. Chambéry s'impose au final, 27-22. Pourtant Arnaud Villedieu peut tirer quelques satisfactions de cet échec chez le vice-champion de France. Les 50 premières minutes et  Khaled Ghoumal, le gardien de buts auteur de 15 arrêts. Pour Chambéry, c’est encore comme face à Ivry, un avertissement sans frais. La corde risque de casser un jour. En attendant les joueurs de Mario Cavalli vont se mettre en mode Ligue des Champions puisque dimanche, ils jouent à Silkeborg au Danemark.


Comme l’an passé où le début de saison n’avait pas été très favorable à domicile (2 petits points pris en 4 rencontres), Cesson est retombé dans les travers d’une équipe qui doute face toutefois à Dunkerque qui a contrario, tourne actuellement sur un bon rythme. Les Nordistes n’ont perdu qu’un seul point en 4 rencontres et les jeunes ont pris les clés du camion. Benjamin Afgour au poste de pivot mais surtout Erwan Siakam et l’impétueux Julian Simonet qui s’est rappelé au bon souvenir des nombreux amis qu’il a laissés à Cesson lorsqu’il a quitté le centre de formation (meilleur buteur du match avec un 8/11 et 27 réalisations déjà depuis le début du championnat). Si on ajoute à ce tableau de chasse, les 18 arrêts de Vincent Gérard, la note est salée pour les Bretons qui n’arrivent pas à décoller. En championnat, la prochaine réception de Nantes et le déplacement à St Raphaël ne sont pas là pour rassurer. Ce samedi, il y aura l’intermède ‘’Coupe de la Ligue ‘’ à Toulouse qui est sur sa lancée d’une victoire face à Montpellier. 


« On n’a pas envie d’être les martyrs du hand français et se faire applaudir dans toutes les salles ». C’est par ces mots que Patrice Canayer a fait sensation au cours de la conférence de presse d’après-match. L’an passé, c’est vrai, Montpellier avait mis une rouste à Toulouse et était sorti du palais des sports sous les sifflets. Quelques encouragements, surtout par les temps qui courent cela ne fait jamais de mal. Ces applaudissements, ce n’est pas de la compassion mais du soutien. Le technicien héraultais contraint par les évènements à considérablement rajeunir son effectif n'a pas voulu se satisfaire de la prestation de ses minots "Nous avons été battus !". Pourtant malgré cette défaite (34-29), Captain Grébille a tenu son rang (8 buts), le déjà vieux Will Accambray a bombardé notamment en 1ère période (10 buts au total) et le feu follet Rémi Desbonnet (14 arrêts dont 3 pénalties), véritable Zébulon dans ses cages (en photo avec le maillot de l’équipe de France juniors dont il est aussi le gardien) a fait oublier un pâle Mickael Robin qui à sa décharge, venait de passer un début de semaine "atypique". En face, Toulouse a évolué en toute sérénité devant un excellent Daouda Karaboué (16 arrêts), un pivot Zvizej très efficace et un encore indispensable Jérôme Fernandez (8/12). Les Toulousains qui semblent être sortis du cauchemar de début de saison, pourront aborder les prochaines échéances avec beaucoup plus de confiance. Ce n’est pas de confiance dont manque Montpellier actuellement mais de sérénité. La bonne nouvelle, c’est que Michael Guigou est sur le point de reprendre. Outre ses qualités de joueur hors pair, l’ailier gauche de l’équipe de France pourrait devenir le capitaine de route dont le MAHB a actuellement besoin. Le club attend de savoir quelle sera l’étendue des sanctions sportives prononcées par la LNH à l’encontre de ceux qui ont fauté. Vendredi dernier, Rémy Lévy, le président montpelliérain avait même signifié que s'il était avéré que les joueurs avaient parié, il prendrait des sanctions pouvant aller jusqu'au licenciement. Dès lors, le club libèrerait de la masse salariale et pourrait avoir l’idée de recruter au moins deux joueurs de champs et un gardien comme le règlement l'autorise. "Les blessures mettront longtemps à se cicatriser, regrettait hier soir sur Canal+, Patrice Canayer. Des gens ont commis des actes stupides. Ils ont tout gâché. Nous, on n'a rien voulu de tout ça. Le préjudice est lourd pour les joueurs qui sont sur le terrain, pour le staff et tous les salariés du club. Il va falloir reconstruire." L’équipe 14 fois championne de France qui dimanche à l’Arena accueille les Espagnols de Leon, n’a pas encore abdiqué. Et c’est tant mieux pour l’intérêt de la D1. 


A Créteil, jouer à domicile n’est plus un atout. Défaite face à Ivry en entame d’exercice et ce mercredi face à Sélestat. Deux adversaires potentiels à la lutte pour le maintien. Excepté le gardien Dragan Jerkovic et ses 13 arrêts, c’est toute une équipe qui a sombré et qui désormais va attaquer dans le dur avec des matches qui ne seront pas de tout repos face à Dunkerque, Toulouse, Chambéry, St Raphaël et Paris. Avec ce qu’ont montré les Cristoliens depuis le début de la saison, ils pourraient faire du surplace encore longtemps. Sélestat s’offre un bol d’air avec du déchet certes, mais un duo Beauregard-François Marie qui s’entend à merveille et qui a réalisé à lui tout seul les 50% du score de l’équipe. Pour ces deux équipes, place ce samedi aux 8èmes de finale de la Coupe de la Ligue avec un remake de la 1ère journée pour Créteil qui accueille Ivry et une particularité pour Sélestat qui recevra deux fois Tremblay, en coupe samedi et en championnat, une semaine plus tard.


Et si on devait encore le prouver, le handball est florissant dans le Val-de-Marne. Deux matches de D.1 programmés à la même heure à une dizaine de kilomètres l'un de l'autre, il fallait y penser mais comme les clubs ont un public distinct qui se déteste "chaleureusement", cela ne pose aucun souci. Ivry dont l'entame de saison est très intéressante se devait de rajouter deux points à son compteur, surtout face à Aix-en-Provence. Une équipe difficile à manoeuvrer qui jusque là, avait fait match nul à Toulouse et avait poussé Paris et Saint Raphaël dans leurs derniers retranchements. Les Ivryens qui auraient pu tuer le match en fin de première période (s'ils n'avaient pas raté trois "immanquables") ont du attendre les deux-trois dernières minutes pour s'imposer (30-28) "Encore une fois, on part avec de bonnes intentions, soufflait l'entraîneur aixois Jérémy Roussel. On produit du jeu mais ce n'est pas payant. On a aussi perdu trop de ballons et certaines décisions arbitrales ne nous avantagent pas à des moments importants. Mais il faut continuer à travailler, ça finira bien par sourire." Pour Ivry, la seule inconnue va désormais être la gestion du banc. Dominikovic, Staigre, Bataille et Ruiz-Margaria, tous quatre blessés sont à l'infirmerie, "Seba" Simonet est sorti en fin de rencontre, l'épaule en vrac. La satisfaction selon Pascal Léandri, c'est que son équipe est en avance sur le plan de marche. Après l'intermède Coupe de la Ligue et le déplacement chez le cousin lointain, il sera temps d'envisager le déplacement à Billère, l'autre promu. Kosta Savic (notre photo - 7 réalisations dans les rangs aixois) et ses partenaires, disputent eux aussi, la coupe de la Ligue à Dunkerque. Sitôt le match terminé, il faudra redescendre en Provence pour y recevoir Chambéry. 


A Nantes, en matière de suspense et d’intrigue à rebondissements, les spectateurs de Beaulieu sont servis ! A 2’10 près, Tremblay tenait le match nul. Il faudra un arrêt de Marouenne Maggaiez (notre photo), une exclusion pour Teddy Prat et un but venu de nulle part de la nouvelle recrue islandaise Gunnar Jonsson pour permettre à Nantes de décrocher sa 1ère victoire à domicile de la saison. C’est une nouvelle fois côté nantais, le duo Rivera-Sayad qui s’est mis en valeur avec sept et cinq buts soit plus de la moitié de ceux inscrits par leur équipe. Ce succès arrive véritablement à propos pour une équipe qui va entrer dans une phase un peu plus propice, enfin, sur le papier. Tremblay qui sera confronté à Sélestat à deux reprises en une semaine (coupe de la Ligue et championnat) poursuit son parcours sinusoïdal. 
 

US CRETEIL HANDBALL - SELESTAT ALSACE HANDBALL 
25 - 28 (Mi-temps : 14-18)
Statistiques du match
Lieu :
ROBERT OUBRON
RUE PASTEUR VALERY RADOT 94000 CRETEIL
Date :
Le 03/10/2012 20h00
Arbitres :
PICHON STEVANN
REVERET LAURENT

*****************************

UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL - PAYS AIX UNIVERSITE CLUB HANDBALL 
30 - 28 (Mi-temps : 15-14)
Statistiques du match
Lieu :
Gymnase Auguste Delaune
16 rue Robespierre 94200 IVRY SUR SEINE
Date :
Le 03/10/2012 20h00
Arbitres :
BOUNOUARA MOURAD
THOBIE RICHARD

*****************************

SAINT RAPHAEL VHB - PARIS HANDBALL 
7 - 18 (Mi-temps : 29-35)
Statistiques du match
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Rue des Chataigniers Rd Point Ankarr 83700 ST RAPHAEL
Date :
Le 04/10/2012 20h45
Arbitres :
BOURGEOIS JEAN-FRANÇOIS
DENIS PATRICK

*****************************

Cesson Rennes Métropole HB - DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL 
11 - 15 (Mi-temps : 27-28)
Statistiques du match
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Allée de Champagne 35510 CESSON SEVIGNE
Date :
Le 03/10/2012 20h45
Arbitres :
BUY OLIVIER
DUCLOS SEBASTIEN

*****************************

HBC NANTES - TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL 
11 - 11 (Mi-temps : 23-22)
Statistiques du match
Lieu :
BEAULIEU
RUE ANDRE TARDIEU 44200 NANTES
Date :
Le 03/10/2012 20h30
Arbitres :
DENTZ THIERRY
REIBEL DENIS

*****************************

FENIX TOULOUSE HANDBALL - MONTPELLIER HANDBALL 
19 - 15 (Mi-temps : 34-29)
Statistiques du match
Lieu :
Palais des Sports de Toulouse
3 rue Pierre Laplace 31000 TOULOUSE
Date :
Le 03/10/2012 19h30
Arbitres :
ANICET JEAN-PATRICK
FERRANDIER FREDERIC

*****************************

CHAMBERY SAVOIE HB - BILLERE HANDBALL 
11 - 9 (Mi-temps : 27-22)
Statistiques du match
Lieu :
LE PHARE
800 avenue du Grand Arietaz 73000 CHAMBERY
Date :
Le 03/10/2012 20h00
Arbitres :
CLAPSON SIEGFRIED
FIESCHI XAVIER

*****************************

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités