mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Le Paris Saint Germain handball au révélateur de Chambéry
Le Paris Saint Germain handball au révélateur de Chambéry
17 Octobre 2012 | France > LNH
C’est le test que tout le monde attend et qui arrive finalement très tôt dans la saison. Chambéry et Paris, les deux équipes qui ont réalisé un sans-faute jusque-là (cinq matches, cinq victoires) se retrouvent face à face en Savoie. Rien ne sera joué après cette rencontre mais le vainqueur pourrait envoyer un signal très fort à tous ses concurrents.  

La dernière fois que Paris s’est rendu à Chambéry, c’était pour jouer son maintien. Quatre mois et demi plus tard, Paris retrouve le Phare pour tout simplement disputer aux savoyards, la place de leader du championnat de France de D.1. Les temps ont donc changé, le club parisien est passé d’un statut de gagne-petit à un standing de patron. Chambéry n’est pas en reste mais cette saison, malgré le retour au bercail des frères Gille, l’équipe savoyarde a beaucoup de mal à être présente sur tous les tableaux. En championnat, comme son adversaire du jour, elle tient le cap avec cinq succès en cinq journées, en revanche en Ligue des Champions, c’est un zéro pointé avec trois revers d’affilée. « On ne va pas se cacher derrière les blessés, souligne Karel Nocar (notre photo de tête) mais les absences de Bicanic et Nyokas sont handicapantes. Ça fait partie du sport et il faut faire avec. Je pense qu’il faut avoir une autre vision. Devant nous ce jeudi, il y a une grande équipe à jouer, on est chez nous, la salle sera pleine et rien que cela, ça doit nous motiver encore plus. » Le Tchèque qui entame sa 10ème saison au pied des Alpes sait que ses coéquipiers sont capables de se surpasser en toutes occasions. Ce n’est pas parce que l’adversaire pour la lutte en tête du championnat a (semble-t-il) changé que les ambitions ont diminué et que Chambéry est rentré dans le rang. « Les fautes que l’on fait sont inhabituelles et surtout tout est perfectible. On perd des ballons, on rate des immanquables, il y a quelques erreurs en défense mais je suis persuadé que ça va aller en s’améliorant. Rien n’est perdu mais une place en Ligue des Champions, ça se mérite. » En D.1, Chambéry n’est pas passé loin de la catastrophe notamment face à Ivry où les joueurs de Mario Cavalli qui avaient trois buts d’avance à 4 minutes de la fin, n’ont connu la délivrance que dans les ultimes secondes. «Cette année, poursuit le factotum de la maison savoyarde, le championnat est super serré et tout le monde peut perdre n’importe où. Chambéry a l’expérience des grands rendez-vous. Après le match contre Paris, il restera 20 journées, tout peut se passer. » Mais tout de même. Jeudi soir, le vainqueur marquera deux points au classement et prendra inévitablement un avantage psychologique sur un de ses plus gênants rivaux. Si Paris réalise la passe de six, l’équipe francilienne aura donc pris l’ascendant sur Montpellier, Saint Raphaël et Chambéry. Il ne restera plus qu’à écarter Dunkerque et Nantes et la voie royale sera tracée. « Il ne faut pas nous enterrer trop vite, rage Karel Nocar, notre envie est intacte. Nous avons une bonne équipe cette année qui met encore du temps à trouver son plein régime mais avec des joueurs exceptionnels comme Bertrand Gille, il faudra compter avec nous. » Le combat face aux Hansen, Kopljar, Antonio Garcia, Gunnarsson, Dinart et Abalo risque d’être intense et peut-être…déséquilibré. Mais Philippe Gardent qui effectuera son retour parmi les siens après seize ans de vie commune sait mieux que quiconque qu’à domicile, Chambéry reste très dangereux.

Les Chambériens seront privés de Kévynn Nyokas et Laurent Busselier mais enregistrent le retour de leur arrière gauche croate Damir Bicanic, apparemment remis de sa blessure à la cheville droite.


Cela fait huit saisons que Patrice Annonay est le gardien du temple parisien. A Coubertin, le Martiniquais a tout connu. Les années fastes à son arrivée, avec dès 2005-2006, un 8ème de finale de Ligue des Champions, une 3ème place en D.1, deux finales de coupe de la Ligue et une coupe de France en 2007 mais aussi les années galère avec la descente en D2 en 2009, la remontée et deux saisons de la peur jusqu’en mai dernier. 

Avec Nicolas Claire, Jeffrey M’Tima et Ibou Diaw, Patrice est celui parmi les anciens du club que l’on retrouve régulièrement sur la feuille de match du PSG handball. Cette saison, le cadre a évolué. Le gardien partage désormais son quotidien avec des champions olympiques, des médaillés et titrés en tout genre. A 33 ans, il s’est adapté à ce nouvel environnement mais n’a rien changé à ses habitudes et surtout dans ses relations avec les autres. 

Patrice, le gardien du PSG n’a rien à voir avec celui du Paris Handball…
L'environnement a changé, le club s'est donné des moyens supérieurs à ceux de l'année dernière mais je suis resté le même. Je ne suis pas la star du PSG mais j'essaie de faire bien mon boulot. Pour l'instant, cela fonctionne très bien et j'espère qu'il en sera de même pour Sierra. 

Comment se passe la cohabitation avec Sierra ? 
Je m'entends très bien avec lui, il y a une saine émulation. En déplacement, on partage la même chambre. Tous les deux, on vit vraiment très bien. Il n'y a pas de n°1 ou de n°2. On se lance même des défis. Contre Toulouse, par exemple, sur le dernier pénalty face à Kabengélé, on voulait changer mais lui m'a dit "tu restes car je suis sûr que tu vas le sortir" et c'est ce qui s'est passé. Il y a véritablement un climat de confiance qui s'est instauré entre nous. 

Avec une telle équipe, la tâche du gardien est rendue plus facile...
Oui, c'est  vrai mais il y a aussi une question de confiance. Depuis le début de la saison, la machine est très bien huilée. Didier Dinart est le patron de la défense, c'est lui qui définit les grandes lignes et on essaie de s'y atteler. Mais c'est vrai pour un gardien que c'est rassurant d'avoir une bonne défense devant, après, on fait notre boulot. Quand on s'entraîne aussi avec un groupe d'aussi grande qualité, on est obligé d'élever son niveau de jeu. 

Contre Chambéry, c'est un nouveau test ? 
Après Chambéry, il y aura un 1er bilan à faire. Ce match en Savoie va être présenté comme une finale avant l'heure mais le championnat est long et il ne faut pas trop s'emballer. L'an passé, j'étais dans une équipe qui a dû attendre la dernière journée pour s'en sortir et se maintenir, c'était Paris. Cette année, on est plus à l'aise et je suis vraiment heureux d'aller jouer à Chambéry avec autant de points dans les poches. Ça va être une belle fête du handball. 

Le PSG est favori face à Chambéry...
On garde énormément d’humilité par rapport à ce genre d’équipe. Bien sûr qu’on est conscient que ce qu’on propose depuis le début de la saison est en phase avec nos objectifs mais il ne faut pas pas se déconcentrer et se dire que tout va être facile. 

Chambéry joue sur tous les tableaux, c'est un avantage pour vous ? 
Je me rappelle des Chambéry – Montpellier, les deux équipes disputaient la Ligue des Champions, ça n’empêchait pas d’avoir des matches de très grande qualité. Le fait de recevoir Paris est une source de motivation supplémentaire. Ils vont vouloir montrer à leur public qu’ils peuvent proposer autre chose que leurs prestations en Ligue des Champions. Je pense qu’on va être bien attendu là-bas. 

Quel est l'objectif du PSG ? 
C'est simple. Gagner des titres et se qualifier pour la Ligue des Champions.



CHAMBERY SAVOIE HB - PARIS ST GERMAIN HANDBALL

Pronostic : Paris

Lieu :
LE PHARE
800 avenue du Grand Arietaz 73000 CHAMBERY 
Date :
Le 18/10/2012 20h45
Arbitres :
PICHON STEVANN
REVERET LAURENT

Avant les matches du week-end et un certain Ivry-Montpellier, ce vendredi, St Raphaël accueillera Cesson. Le duel s'annonce très intéressant puisque les nord-Bretons viennent de mettre au pas une équipe nantaise qui ne sait toujours pas gérer son money-time. Pour Saint Raphaël, il est temps de ramasser quelques points (déjà 6 perdus sur 10 possibles). Ce match sera aussi l'occasion de départager deux des meilleurs gardiens de la LNH. D'un côté le Cessonnais Yann Genty (meilleur portier actuel avec 79 arrêts) et de l'autre, Slavisa Djukanovic (64 arrêts). 

SAINT RAPHAEL VHB - CESSON RENNES

Pronostic : Saint Raphaël 

Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Rue des Chataigniers Rd Point Ankarr 83700 ST RAPHAEL 
Date :
Le 19/10/2012 20h00
Arbitres :
CLAPSON SIEGFRIED
FIESCHI XAVIER

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités