mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Nice s'impose au courage à Fréjus
Nice s'impose au courage à Fréjus
29 Octobre 2012 | National > Nationale 1M

Trois points pour les Niçois dans un nouveau derby haletant et haut en émotions.

31-30, une nouvelle fois le "Cavi" est allé chercher les trois points de la victoire dans un derby, par la plus petite des marges avec ses vertus collectives et combatives habituelles. Ce ne fut peut-être pas le match la plus technique de l'année, mais l'engagement aura été total et la tâche de Niçois rendue difficile par une redoutable équipe de Fréjus. Jusqu'au bout du suspense une nouvelle fois, les Niçois remportent un match fou dans une salle Jean Vilain copieusement garnie et en fusion. Les nombreux supporters Niçois ayant fait le court déplacement, n'auront pas été déçus de voir leurs protégés gagner dans les ultimes secondes un match où rien ne fut évident !

La rencontre débute avec une tentative d'intimidation des deux équipes où les gros bras vont s'en donner à cœur joie et jouer à qui lancera le plus gros missile. A ce jeu, Jarny et Juillard, les artificiers Fréjussiens, ont du mal à tenir la comparaison face à un Legendry hors norme ! Fréjus 7 - Legendry 7. Les défenses prennent ensuite un léger ascendant qui permet au tableau d'affichage, de souffler un peu (23', 9-10 pour Nice).

Les Niçois un peu mieux organisés peuvent alors accélérer sur contre attaque et font très mal aux coéquipiers de Maisonneuve par l'intermédiaire de l'insaisissable  Loutoufi (27', 11-16). Isotton, rentré dans le but à la place d'Alcaraz pour stopper l'hémorragie de son équipe, s'en fait une nasale en stoppant un tir à l'aile du surpuissant Legendry, avec la tête ! Ce fait de jeu a pour effet de révolter les Varois qui recollent au score, mi-temps 14-16 en faveur du "Cavi".

La deuxième mi-temps débute sous les mêmes hospices avec une défense Fréjussienne encore plus agressive et efficace.  Nice perd alors des balles, mais ne pète pas les plombs (36', 17-17). Le temps mort offre le calme qui précède en général la tempête. Et effectivement, il va s'en suivre un mano à mano de feu, jusqu'à la fin de la partie où les deux équipes vont se livrer un chassé-croisé insoutenable.

Bien souvent à qui perd gagne, l'équipe qui est en mesure de faire le break, se rate et offre à son adversaire de revenir dans la partie. A ce jeu, Jarny d'un côté et le malin M'Bouta pour les Niçois tirent leur épingle du jeu en enfilant les perles (51',27-27). On sent que ça va se jouer à rien, l'enjeu est déjà capital en ce début de saison, car Fréjus est mal placé au classement et Nice avec son point perdu à Montpellier, (à jamais, le Grand trublion de cette Nationale 1) ne peut se permettre un nouveau faux pas !

Fréjus sur la fin a l'air d'être un peu plus frais, mais Nice s'accroche et dans un dernier coup de rein va chercher la victoire à 8 seconde du terme, l'égalisation sur le gong de Fréjus, refusé pour un jet franc tiré hâtivement alors qu'il y avait une touche ne changera pas l'issue finale ! Nice gagne une nouvelle fois dans la douleur 30-31 et peut faire la fête avec ses supporters, qui auront certainement contribué à ce que le "Cavi" se sorte de se nouveau guêpier.

Claude MIRTILLO (coach de Nice) :
"Lorsque je vois nos deux petits clubs qui se battent aussi vaillamment pour continuer à exister et que depuis les affaires, je vois le Grand club de Montpellier, incapable d'aligner 8 joueurs de -18 ans à chaque match de Nationale 1, j'ai les boules parce depuis le début du championnat, on est pour l'instant les seuls à avoir joué une équipe digne de ce rang et que nous là-bas on a peut-être perdu un point à 780.000€. Le comble, ce serait qu'au retour, ils mettent les frères Karabatic, Prost, Gajic, Tej et consort contre certaines équipes et pas d'autres... Je parie qu'ils peuvent le faire !"

Communiqué du Cavigal Nice Handball

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités