mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Le leader nantais passera les fêtes au chaud
Le leader nantais passera les fêtes au chaud
18 Novembre 2012 | France > Division 2F

Pour sa dernière soirée de championnat en 2012 à Beaulieu, le NLAH, leader de la D2 Féminine, n'a pas tremblé et logiquement battu Octeville sur un confortable écart. La formation de Stéphane Moualek conserve ainsi deux points d'avance sur Cergy, son poursuivant immédiat et rival annoncé à la montée. Côté HBO, rien n'a fonctionné : un match cauchemar à très vite oublier.

Gymnase plein comme un oeuf... La foule des grand soirs s'est pressée dans les gradins de Beaulieu pour encourager un NLAH patron de D2 et candidat déclaré à la montée en LFH. D'ailleurs, il ne faudra que cinq petites minutes pour voir le collectif Rose prend ses marques défensives... les fixations de Dona Bassarila et la bonne entrée en matière d'Aurélie Leblond dans son but donnent l'impression d'un HBO capable de tenir tête (3-3, 5').

L'image est trompeuse car Nantes, meilleure défense du championnat, imprime une pression permanente en ce premier quart d'heure. Une intensité soutenue aussitôt relayée par une attaque placée pour le moins percutante : Guillemette Hosteing déclenche les hostilités longue distance, Rafika Marzouk lui emboîte le pas en trouvant idéalement les décalages (7-4, 10').

L'Internationale Tunisienne est d'ailleurs la Nantaise la plus en vue durant cette première période. En dépit d'une qualité de jeu moyenne, l'ex-Fleuryssoise mène l'attaque du NLAH avec justesse et efficacité. Et comme derrière, l'axe central tient l'attaque Octevillaise à bonne distance, le score gonfle inexorablement (11-5, 16'). Le décollage Nantais est annoncé... et Octeville ne trouvera jamais une piste pour atterrir convenablement à proximité de la cité des Ducs. En cause, une défense Ligérienne intraitable : Le Hir, Lawson, Cousin, Hosteing... l'axe central permute à tour de bras mais sans jamais faillir (13-8, 24'). Capacité d'adaptation aussi en phase offensive avec des arrières glissant de façon favorable à l'aile.

Et pour corser la recette, le chef en cuisine Stéphane Moualek ajoute son ingrédient favori : une défense haute qui perturbe totalement le jeu d'attaque du HBO en fin de première mi-temps (16-9, 27'). La jeune génération locale saisit sa chance sur le front de l'attaque Nantaise : Solène de la Bretèche, efficace à l'aile gauche, et la toute nouvelle du groupe Maroua Dhaouadi, qui rongeait jusque-là son frein en équipe réserve, placent une ultime accélération... La démonstration est faite et l'issue du match est entendue alors que sonne le buzzer intermédiaire (18-10, 30').

On croit dès lors qu'Octeville aura sa chance au retour des vestiaires. Trois fois hélas, ce Nantes-là n'est pas généreux au point de donner les cadeaux de Noel avant l'heure ! La preuve avec cet engagement plein centre d'une Gaelle Le Hir très en verve depuis le début du championnat... une réalisation de l'ex-Rennaise suivie d'une autre de Maria Bals (21-10, 33'). En face, Joana Cabrimol entre dans la cage Seino-Maritime mais l'avalanche continue de plus belle (25-14, 41'). Les protégées d'Isabelle Louis ne parviennent pas à s'extirper d'une défense 4-2 du NLAH mobile et agressive.

Octeville boit le calice jusqu'à la lie lorsque Laura-Line Gélébart écope d'un carton rouge... les exclusions s'accumulent dans les rangs visiteurs au beau milieu de cette seconde période. Comble du mauvais sort, Céline Le Boulc'h quitte le terrain sur blessure. Le HBO tente malgré tout un dernier baroud d'honneur. Et si ce n'est pas le poteau qui s'oppose aux tirs Normands, Wendy Obein ferme la porte au détour d'une rentrée encourageante.

Le sort Octevillais est ainsi scellé, la cabane est tombé sur le chien... l'animal ne s'en remettra pas ! Nantes profitera de l'aubaine pour creuser un peu plus l'écart au tableau d'affichage (29-16, 47'). Dix dernières minutes sans grande saveur : la fin de match est anecdoctique, tout juste permet-elle à Wendy Lawson de faire admirer sa détente (33-17, 58'). Moins séduisant durant le money-time, Nantes enregistre au final une 9ème victoire en 10 matchs... de quoi passer la trêve des confiseurs au chaud avant une reprise début janvier.

Commentaires d'après match :

Stéphane Moualek (entraîneur de Nantes) :
"
Une victoire dans la suite logique de ce qu'on a fait à Bègles. Pendant 52 minutes, on a été performant dans tous les domaines : en défense, dans le repli, sur le jeu rapide, dans l'efficacité face au but. On est dans une progression constante et on produit un jeu très intéressant".

Isabelle Louis (entraîneur d'Octeville) :
"On savait que ce serait très compliqué d'autant plus qu'on a 2 joueuses absentes sur la base arrière. L'arbitrage ne nous a pas aidé, c'est sur mais à un moment donné, on perd notre concentration dans le jeu. On ne s'attendait pas à prendre autant de buts. Ce match va nous servir pour progresser et s'aguerrir".

NANTES LOIRE ATLANTIQUE HB - HB OCTEVILLE SUR MER
33 - 19 (Mi-temps : 18-10)
Statistiques du match
Lieu :

SALLE 500 - Palais des sports
rue andré Tardieu 44200 NANTES
Date :
Le 17/11/2012 20h30
Arbitres :
BLANCHET DAMIEN
GUIRAO FREDERIC
© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités