mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Montpellier voit enfin le bout du tunnel
Montpellier voit enfin le bout du tunnel
23 Novembre 2012 | France > LNH

Malmené jusqu'à la pause, Montpellier s'est magnifiquement remis dans la partie en tout début de seconde mi-temps pour conserver l'avantage jusqu'au coup de sifflet final. Chez ce Nantes passant de la lumière à l'obscurité totale, les joueurs de Patrice Canayer réalisent ici une remarquable performance... le retour en grâce du MAHB prend forme petit à petit.

Où en est réellement cette formation Montpelliéraine ? Question lancinante au moment d'aborder ce match à Nantes. Malgré un succès au Partizan Belgrade en Ligue des Champions, le mystère était vivace. La défense Héraultaise, autour de Wissem Hmam tente de dissiper les doutes dès les premières minutes, Dragan Gajic et Maxime Arvin-Berod concrétisent à l'aile le jeu rapide des blancs du MAHB (4-5, 6'). Les Montpelliérains sont en jambes : agressifs en défense, Issam Tej et ses partenaires manquent d'abord et de peu les interceptions.

Wissem Hmam sent les coups et Montpellier prend logiquement les devants avec autorité (7-8, 12'). Accrochée dans un premier temps, la base arrière Nantaise se met progressivement en action, Rivera et Dole profitent des espaces créés pour ramener à chaque fois le "H" au score. Au quart d'heure de jeu, les deux formations se tiennent en respect (10-10, 17'). Nantais le plus en vue sur cette entame de match, Jorge Maqueda (7 buts en première période) donne l'impulsion sur le front d'attaque locale.

Mais Montpellier ne lâche rien : le champion de France rend coup pour coup à l'image d'un Nikola Karabatic sobre mais efficace. Il faut la main ferme d'Arnaud Siffert et surtout les jets de 7 mètres tirés à la perfection par Valero Rivera pour creuser un premier écart au tableau d'affichage (16-13, 25'). 27ème minute idéale pour le "H", l'interception de la défense lance Jorge Maqueda tout droit devant, l'international Espagnol ne se prive pas pour mettre le "H" en position idéale peu avant la pause (18-14, 27'). 30 minutes très offensives, l'équipe de Thierry Anti gère intelligemment son bonus, la voilà logiquement en tête à la mi-temps (20-17, 30').

Au retour des vestiaires, le changement de physionomie est ahurissant : Nantes cafouille son handball, se montre hésitant. Montpellier, en équipe expérimentée, ne laisse pas passer une si belle opportunité pour refaire aussitôt son retard. La défense Héraultaise - d'une 6-0 initiale - passe en une 5-1 beaucoup plus performante. Avec en prime un Mickael Robin subitement plus à son aise. L'homme providentiel, c'est Michael Guigou qui donne ainsi l'avantage aux siens (21-22, 39'), le n°14 Montpelliérain satisfait de la réaction de son équipe : "on s'est remis tous ensemble dans le droit chemin en début de seconde et ça a fait nettement la différence".

Début de seconde beaucoup plus heurté, Nantes ne trouve plus la mire en attaque à l'image d'un Entrerrios subitement maladroit ou d'un Maqueda dans l'excitation permanente. Le "H" tente de trouver son second souffle  mais Montpellier ne lui en donne pas l'occasion. Contestations et exclusions tournent à plein régime peu avant l'entrée du dernier quart d'heure. Soutenu par un public de plus en plus fervent, Nantes retrouve des couleurs (24-23, 44'). Joie de courte durée car l'homme de cette seconde période se nomme Michael Guigou, l'ailier Tricolore inscrit deux penalties consécutifs (24-26, 47') laissant impuissant l'infortuné Maggaiez.

Le collectif de Thierry Anti se sait menacé aux abords de ce money-time haletant. 3 buts de retard, la bascule se fait lorsque Guigou entre en percussion et... Karabatic met les buts qu'il faut. Dernier coup de semonce Nantais sous l'impulsion d'un Rivera redoutable face au gardien adverse (29-30, 57'). Immédiatement anéanti par un superbe kung-fu et un tir lointain masqué, ces deux inspirations décisives sont signées de Nikola Karabatic.

Le maître à jouer Héraultais met Nantes K-O sur deux initiatives payantes. Son exclusion ne changera rien à l'issue du match, Nantes, en panne d'efficacité sur toute la seconde période, n'a pas vu le jour. Il subit là un brutal coup d'arrêt après 4 victoires d'affilée et laisse son rival du soir s'échapper au classement.

Commentaires d'après-match :

Thierry Anti (entraîneur de Nantes) :
"En seconde mi-temps, c'est parti dans tous les sens. Qu'il y ait des joueurs qui ne soient pas dans le coup... ça peut arriver. Mais la force de l'équipe doit être collective. Il y a eu trop d'indiscipline dans le jeu et de moments de panique. Tout le monde a essayé de jouer des coups et avait son mot à dire. A l'arrivée, c'est un match extrêmement brouillon. Montpellier, sans s'énerver, a joué lui avec discipline".

Patrice Canayer (entraîneur de Montpellier) :
"Je suis satisfait autant des comportements et que de la justesse tactique et de la maîtrise de mon équipe. Le résultat est en conséquence mais moi je suis presque plus satisfait du comportement de l'équipe que du résultat en lui-même. A la mi-temps, on a décidé d'être patient et d'aider nos gardiens à revenir dans le match. Et puis notre réorganisation défensive a permis de récupérer pas mal de ballons et de répondre aux options tactiques proposées par Nantes".

HBC NANTES - MONTPELLIER AHB
29 - 33 (Mi-temps : 20-17)
Statistiques du match
Lieu :
BEAULIEU
RUE ANDRE TARDIEU 44200 NANTES 
Date :
Le 22/11/2012 20h45
Arbitres :
BUY OLIVIER
DUCLOS SEBASTIEN

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités