mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
D1M: Paris va finir par s'ennuyer
D1M: Paris va finir par s'ennuyer
26 Novembre 2012 | France > LNH
Les joueurs du Paris Saint Germain peuvent avoir le sourire. En battant Ivry, ils ont ajouté une 10ème victoire consécutive à leur tableau tout en profitant des approximations de leurs concurrents immédiats. Comme Chambéry, en galère à Saint Raphaël, Nantes incapable de solutionner le problème montpelliérain en 2ème période et Dunkerque en souffrance face à Toulouse. Avec désormais 5 points d’avance sur le second, Paris va finir par s’ennuyer. 

Cela va devenir monotone et bien vite, les lignes qui vont agrémenter chaque semaine, le résumé de la D1 masculine vont être répétitives. Mais les chiffres ramènent le championnat à l’évidence. Alors qu'il reste seize journées à disputer, le Paris Saint Germain handball est non seulement bien parti pour remporter le titre mais également pour réaliser un sans-faute. Le bilan comptable est largement en faveur des hommes de Philippe Gardent: 10 matches, 10 victoires. « Quand on affiche un telle série, conçoit le technicien parisien, on ne peut pas rêver mieux. Mais rien n’est facile et on doit être vigilant partout. Il nous reste trois matches avant la trêve donc l’objectif est de terminer invaincu pour passer l’hiver au chaud. » "Boule" reste naturellement prudent. Il se rappelle très certainement qu'il y a deux saisons, alors qu’il était aux commandes de Chambéry, les Savoyards avaient réalisé le même parcours et n'avaient pas décroché le Graal. Ils avaient même tenu 17 journées sans accroc avant de perdre leur crédit sur la fin. Mais cette année, les camarades de Marko Kopljar (notre photo de tête) compte déjà 5 points d’avance sur le second, Chambéry. Comme Montpellier en 2009-2010. « Bien-sûr que c’est important d’avoir une telle avance, reconnait Philippe Gardent, mais on est vraiment concentré sur ce qu'on fait, jour après jour. Il n’est pas encore temps de regarder le classement. On a réalisé de belles choses jusque-là, il faut persister dans cette voie.» 


Paris remporte ses matches notamment contre ses adversaires directs et profite aussi des circonstances. « On savait que certains allaient se mutiler entre eux, lâcher quelques points et que les faux-pas guetteraient tôt ou tard, les uns et les autres. Celui qui en fera le moins s’en sortira et pour l’instant, on n’est pas mal dans ce domaine. »  La semaine prochaine, le PSG rend visite à Billère, une autre équipe créditée d’un 10 sur 10 mais dans l’autre sens avec autant de matches que de défaites. « On a le même respect pour chaque équipe, quelle qu’elle soit. Billère reste à battre, comme Nantes derrière et Tremblay pour terminer l’année. Et puis je l’ai déjà dit, n’oubliez pas qu’il y a un championnat du monde et comme pas mal de mes joueurs seront en Espagne, je ne sais pas comment je vais les récupérer. Il y a des phénomènes que je ne maîtrise pas encore donc je reste très prudent mais… très ambitieux. » Le PSG devrait très vite récupérer Mikkel Hansen qui de l’aveu de Philippe Gardent, est « à la fin de son calvaire » et si le Danois qui souffrait du genou n’est vraisemblablement pas aligné à Billère, il devrait l’être dans trois semaines face à Nantes, le seul "gros client" que les Parisiens n'ont pas encore réussi à écarter.  

Cesson rate la marche, Aix retrouve le sourire

Cesson loupe vraiment le coche et l’occasion de marquer les esprits. Incapables de gérer le money-time face à une équipe d’Aix certainement plus habitée, les Bretons se privent d'une belle opération au classement. La semaine prochaine, après une convocation au commissariat pour reparler des circonstances de la fameuse rencontre Cesson-Montpellier du 12 mai dernier, les joueurs de David Christmann se déplaceront à... Montpellier. Et à Bougnol, il est fort peu probable qu'ils parviennent à surprendre les multiples champions de France. 

 

Les partenaires de Vincent Vially (notre photo) ont réalisé le hold-up parfait, eux qui avaient perdu l'habitude de lever les bras au ciel en signe de victoire. En s'imposant à Cesson où Nantes par exemple s'était cassé le nez, Pays d'Aix prend bien plus que les deux points. C'est une dose de sérénité et de confiance que les joueurs de Jérémy Roussel emmagasinent au passage. "Je pense que les joueurs commençaient à être vexés qu'on les estampille joueurs "sympathiques" faisant de belles choses sur le terrain, mais qui ne défendent pas, souligne le technicien provençal sur le site du club. Contre Cesson, ils ont prouvé qu'ils étaient capables de très bien défendre. Je retiendrai donc la prestation défensive d'ensemble et plus particulièrement celle nos deux centraux à savoir Nicolas (Ivakno) et Jérémie (Courtois) avec un Robin (Cappelle) décisif dans les buts".  Cappelle dans les buts est une réelle assurance tous risques pour le PAUC. Avec encore 13 arrêts à des moments-clé, l'ancien portier nîmois est un des tous meilleurs de la LNH (4ème au classement derrière Genty, Gérard et Djukanovic). La semaine prochaine, Aix avec cette fois Luka Karabatic dans ses rangs, accueille Créteil. L'enjeu pour le maintien sera là aussi, très important puisque désormais les Aixois ont deux points de retard sur les Cristoliens.

Créteil souffle !



Avec donc le succès d'Aix en terre bretonne, Créteil, futur adversaire des Provençaux se présentait face à Tremblay, avec la quasi obligation de s'imposer. On se doutait qu'une telle opposition sentirait la poudre et les spectateurs de Robert Oubron n'ont pas été déçus. Tremblay prendra l'avantage très rapidement, au point de maintenir un écart de 4 buts pendant un bon quart d'heure (4-8 à la 16ème), un temps mort au bon moment, une série de maladresses adverses et un cinglant 4/0  vont remettre Créteil dans le sens de la marche  (8-8 à la 21ème). A la mi-temps, les joueurs de Stéphane Imbratta avaient repris les commandes (12-14) mais pendant toute la seconde période, le score va faire du yoyo. Il faudra finalement attendre les deux dernières minutes de la rencontre pour que le dénouement à la Hitchcock bascule en faveur de Pierre Montorier (notre photo) et Créteil (26-24).

 
Dunkerque dilapide son crédit



Où va Dunkerque ? Concéder le nul à domicile face à Toulouse n’a rien d’humiliant mais les Nordistes sont à la diète depuis un mois. Vendredi, il a suffi que Sébastien Bosquet (2/6) et Vincent Gérard (à peine 4 arrêts) soient en dedans et que Mickaël Grocaut, le patron de la défense soit éconduit (trois fois deux minutes) pour que l’équipe de Patrick Cazal  se complique la vie. « Chacun n’en fait qu’à sa tête, c’est un gâchis permanent, soufflait l’entraîneur dunkerquois. Le groupe commet toujours les mêmes erreurs et ça ne semble lui poser aucun cas de conscience. Les consignes ne sont pas appliquées, on est trop indisciplinés. » Dunkerque est orphelin de Bastien Lamon, son demi-centre absent depuis le début de la saison en raison d’une tendinite rotulienne et du coup manque d’un vrai patron capable de prendre les décisions qui s’imposent lorsqu’il y a le feu. Ou alors, l'USDK n'est qu'une équipe de coups comme il y a deux ans en coupe de France, comme en septembre au Trophée des Champions et comme peut-être dans 15 jours aux finalités de la coupe de la Ligue.

Billère n'y arrive pas, Sélestat cartonne

http://handzone.net/upload/Actus/jung530_carl.jpg

Le samedi précédent à Ivry, Olivier Jung (notre photo) avait passé son tour sur décision de son entraîneur. Le jeune pivot de Sélestat était donc frais et prêt à remordre dans le championnat. Il l'a fait de belle manière face à Billère en inscrivant sept buts et en contribuant à l'éclatant succès de son équipe (32-23) face aux Béarnais.  Les Alsaciens vont compter jusqu'à treize buts d'avance sur un adversaire qui depuis le début de la saison a certes de l'envie mais certainement pas le niveau pour figurer parmi l'élite. Avec désormais 5 points de retard sur Aix, Billère aura une semaine complète pour préparer la réception du PSG. En quelque sorte, le choc des extrêmes.

La reconquête montpelliéraine


On prédisait au MAHB, encore les pires moments et l'ambiance qui régnait au sein du groupe n'apparaissait pas comme la plus enviable. A dessein, Michaël Guigou avait tiré la sonnette d'alarme et miraculeusement (?), les propos du capitaine montpelliérain ont eu leur effet. La solidarité qui avait fait défaut à Montpellier depuis un certain 30 septembre, revient petit à petit.  Malmenés en 1ère période, Dragan Gajic (notre photo) et consorts ont montré plus de cohésion dans le second acte pour battre Nantes à Beaulieu et surtout poursuivre leur remontée au classement. En un mois et demi et six matches de championnat, les joueurs de Patrice Canayer ont pris 10 points sur 12 possibles sans jamais s'incliner (4 succès, 2 nuls). Dans un même temps, personne n’a finalement bénéficié de la mauvaise posture de Montpellier qui, excepté sur Paris, a pratiquement comblé son retard, Chambéry le second, n'ayant plus qu'un point d'avance. Quand on sait par exemple que William Accambray qui s’est fait récemment opérer d’une fracture du nez devrait être opérationnel pour la réception des Savoyards, le 20 décembre prochain, Montpellier peut envisager reprendre la position de dauphin juste avant la trêve.

Les rencontres Saint-Raphaël - Chambéry et Nantes - Montpellier avaient eu lieu en ouverture de la 10ème journée.

http://handzone.net/upload/Actus/photo_nyokasred.jpg

US CRETEIL HANDBALL - TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL 
28 - 26 (Mi-temps : 12-14)
Statistiques du match
Lieu :
ROBERT OUBRON
RUE PASTEUR VALERY RADOT 94000 CRETEIL
Date :
Le 25/11/2012 16h15
Arbitres :
PICHON STEVANN
REVERET LAURENT

*****************************

DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL - FENIX TOULOUSE HANDBALL 
26 - 26 (Mi-temps : 14-15)
Statistiques du match
Lieu :
DEWERT (Stade de Flandres)
Salle Dewert Avenue de Rosendael 59140 DUNKERQUE
Date :
Le 23/11/2012 20h00
Arbitres :
CLAPSON SIEGFRIED
FIESCHI XAVIER

*****************************

SAINT RAPHAEL VHB - CHAMBERY SAVOIE HB 
30 - 28 (Mi-temps : 15-15)
Statistiques du match
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Rue des Chataigniers Rd Point Ankarr 83700 ST RAPHAEL
Date :
Le 21/11/2012 20h00
Arbitres :
BOUNOUARA SAID
SAMI KHALID

*****************************

PARIS HANDBALL - UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL 
27 - 22 (Mi-temps : 14-12)
Statistiques du match
Lieu :
Pierre de Coubertin
82, avenue Georges Lafont 75016 PARIS
Date :
Le 24/11/2012 15h00
Arbitres :
BOURGEOIS JEAN-FRANÇOIS
DENIS PATRICK

*****************************

Cesson Rennes Métropole HB - PAYS AIX UNIVERSITE CLUB HANDBALL 
26 - 27 (Mi-temps : 12-13)
Statistiques du match
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Allée de Champagne 35510 CESSON SEVIGNE
Date :
Le 23/11/2012 20h45
Arbitres :
BADER CLÉMENT
WEBER LOIC

*****************************

SELESTAT ALSACE HANDBALL - BILLERE HANDBALL 
32 - 23 (Mi-temps : 18-11)
Statistiques du match
Lieu :
Centre Sportif Intercommunal "Eugène Griesmar"
Quai Albrecht 67600 SELESTAT
Date :
Le 24/11/2012 20h30
Arbitres :
DENTZ THIERRY
REIBEL DENIS

*****************************

HBC NANTES - MONTPELLIER HANDBALL 
29 - 33 (Mi-temps : 20-17)
Statistiques du match
Lieu :
BEAULIEU
RUE ANDRE TARDIEU 44200 NANTES
Date :
Le 22/11/2012 20h45
Arbitres :
BUY OLIVIER
DUCLOS SEBASTIEN

*****************************

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités