mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Montpellier, convalescent dans un championnat instable
Montpellier, convalescent dans un championnat instable
29 Novembre 2012 | France > LNH
Ça sent le sapin… de Noël et la trêve interviendra dans moins d’un mois. Le PSG s’apprête à passer les fêtes au chaud, derrière, quatre équipes se disputent le siège de dauphin. Un temps distancé, Montpellier revient dans la course et entend confirmer ce jeudi face à Cesson. Chambéry, Nantes et Dunkerque restent sur leur garde. En queue de peloton, si Billère a du souci à se faire, Aix l’autre promu accueille Créteil, un de ses concurrents directs. 

Si le retard à combler sur Paris (moins 5 points et une différence de buts largement déficitaire) a plus trait au parcours du combattant, Montpellier redresse progressivement la tête. Les partenaires de Cristian Malmagro (notre photo de tête) ne sont plus qu’à une longueur de Chambéry, le 2ème et leur situation en Ligue des Champions est en voie d’amélioration. Un succès par exemple dimanche, face aux allemands de Flensburg pourraient rapprocher les partenaires de Michaël Guigou de la 3ème place de leur poule. 

L’équilibre reste précaire. Les traces laissées par l’affaire des paris suspects sont encore présentes mais il y a du mieux.  Même si Patrice Canayer se montre comme d’habitude, très exigeant. Avant d'accueillir Cesson, ce jeudi, entretien avec le manager général du MAHB.


Patrice, Montpellier a retrouvé des couleurs et un statut plus enviable ? 
La bonne série est due au fait qu’on a récupéré des joueurs qui ont bonifié le collectif mais aussi parce que tout le monde s’est montré professionnel et a mis de côté ses états d’âme. Quand on ne sort pas du schéma des bonnes attitudes, on arrive à être performants mais tout cela reste très fragile. 

La rechute est donc possible…
En 2ème mi-temps face à Belgrade, il y a eu des relâchements, un manque de concentration et même par moments, de la suffisance et on a vu que le niveau de jeu en pâtissait. Quelles que soient les circonstances, il y a de la qualité dans cette équipe mais il y a de l’inconstance dans les comportements et c’est ce qui nous affaiblit. 

Quel serait le meilleur scénario d’ici la trêve ?
Je vais peut-être surprendre mais les résultats, je ne les regarde qu’en filigrane, c’est pour cela que je n’étais pas satisfait après Belgrade. Ce qui m’importe, c’est que les individus soient humbles, disciplinés, qu’ils aient des comportements pour avoir un collectif harmonieux. Avec ce qui s’est passé chez nous, ce qu’ont besoin de voir les gens, c’est une équipe qui a des valeurs. Et si des joueurs sortent de cette attitude, quitte à perdre les matches, ils ne seront pas alignés. Aujourd'hui, il faut retrouver l'image d’une vraie équipe. 

La cohabitation est-elle facile avec Nikola Karabatic ? 
Je rappelle quand même au cas où on l’aurait oublié qu’il y a un an, Nikola Karabatic a signé un contrat de quatre ans et que d’ailleurs, tous les joueurs majeurs ont resigné. A l’époque, il était acté que je serais leur entraîneur et qu’on allait travailler d’une certaine manière. S’il y avait eu un problème de cohabitation, tous ces joueurs n’auraient pas poursuivi l’aventure. Sur le plan handball, on est capable de s’entendre. 

Les uns, les autres, vous faites la part des choses…
Quand les joueurs sont revenus dans le collectif, je ne les ai pas fait passer par la case "équipe réserve – préparation". Ils ont retrouvé leur place de titulaire, je n’ai pas de haine, ni de contentieux avec eux dans ce domaine. A condition, et c’est valable pour tous les joueurs, qu'ils restent dans le droit fil des règles de fonctionnement. 

Donc en ce moment, tout va bien…
Jusqu’au match de Nantes, cela m’a convenu, dimanche dernier, un peu moins. 

L’affaire n'est pas encore derrière vous ? 
La page n’est pas tournée, loin de là ! Ce qui est fou, c’est que tout le monde aimerait que ce soit fini, que ça reparte comme avant. Et non ! On sera serein, on sera tranquille et l’affaire sera close, quand on saura la vérité. Des joueurs disent qu’ils n’ont rien fait et la justice les a mis en examen. Il y a quand même des contradictions. Aujourd’hui, on attend, on reste patient. Une fois que la vérité aura éclaté, on pourra fonctionner à nouveau, l'esprit apaisé. 


David Christmann est en colère

L’entraîneur de Cesson n’a pas préparé le déplacement à Montpellier comme il l’aurait souhaité. En ce début de semaine, les entraînements ont été à la carte, ses joueurs du moins ceux qui ont participé à la rencontre Cesson-Montpellier du 12 mai dernier, ont été convoqués par la police judiciaire de Nanterre qui s’est déplacée en Bretagne pour mener les interrogatoires.  « Ce n’est certainement pas l’idéal, soufflait le technicien breton, d’autant que la police aurait pu choisir un autre moment. Ce n’est pas parce qu’ils voient des joueurs qui s’apprêtent à se rendre à Montpellier, que cela va changer grand-chose. La semaine prochaine, il n’y a pas de match puisqu’il y a la coupe de la Ligue dont on est éliminé. On n’y est pour rien, c’est tombé sur nous et on paie encore les pots cassés. » Cette saison, Cesson a changé de statut. La 6ème place au classement en atteste. Pourtant, vendredi dernier, la défaite à domicile face à Aix, l'avant-dernier a été un coup de frein à la belle dynamique. « Contre Aix, on a été moyen dans tous les secteurs de jeu et ça suffit pour perdre même d’un but. On a eu l’occasion de tuer le match mais quand dans l’équipe, il n’y a personne qui prend les commandes, le money-time devient difficile. » La fin de l’année risque d’être difficile, avec un déplacement à Montpellier, la réception de Chambéry et un voyage à Ivry. « L’objectif est de prendre 3 points sur ces 3 matches. Montpellier en ce moment est plutôt brillant, on va y aller sans pression, par contre ensuite, il ne faudra pas se rater. » Cesson sera toujours privé de son arrière Sassi Boultif opéré après un décollement de la rétine et qui ne reprendra qu’après la trêve. 


Les autres enjeux de la 11ème journée


Nantes-St Raphaël est une des affiches de ce 11ème chapitre. Les deux formations sont entrées la semaine dernière dans un enchaînement championnat-coupe d'Europe. Nantes qui s'est incliné à domicile face à Montpellier, a assuré l'essentiel avec une avance de 8 buts sur les Portugais de Lisbonne. C'est l'inverse pour les coéquipiers d'Heykel Megannem (notre photo). Succès face à Chambéry et la tôle de l'année à Holstebro. Circulez, y'a rien à voir. L'écart de 16 buts de l'aller au Danemark est quasi éliminatoire. St Raphaël se présentera en Loire-Atlantique, sans Geoffroy Krantz et David Juricek. 

Pour Chambéry dont l'aventure en Ligue des Champions est désormais une histoire ancienne, il s'agit désormais de défendre le siège de dauphin. Cela passe par un succès sur Sélestat. Sans tirer un trait sur leur déplacement en savoie, les Alsaciens qui jusque là ont assuré l'essentiel en prenant le meilleur sur leurs adversaires directs, lorgnent déjà vers la prochaine journée et la venue d'Aix-en-Provence

Les Provençaux jouent encore gros. Ils sont toujours avant-derniers mais en accueillant Créteil, les lignes peuvent bouger. Le match se déroulera à guichets fermés. 

La saison passée, Ivry était allé s'imposer à Toulouse en passant devant dans le dernier quart d'heure. Si les Franciliens reproduisent la 1ère période face au PSG, samedi dernier, ils peuvent être optimistes. Capables du pire comme du meilleur, les Hauts-Garonnais ont relevé la tête en allant décrocher le nul à Dunkerque. Donc tout est possible !


A une exception près (face à Chambéry), Tremblay et son jeune gardien Milan Malina (notre photo) ne réussissent pas trop mal à domicile. Dunkerque qui n'est pas au zénith actuellement (4 matches sans victoire), peut en faire les frais. 

C'est Billère qui clôturera cette 11ème journée en accueillant l'ogre Paris St Germain. Le point commun entre les deux équipes ? Le chiffre 10. Dix défaites pour les Béarnais, dix victoires pour les Parisiens. Ce sera la fête au Palais des Sports de Pau pour accueillir Honrubia, Abalo et Dinart. Le trésorier du club billérois sera-t-il le seul satisfait à l'issue de l'après-midi ? 


*****************************

CHAMBERY SAVOIE HB - SELESTAT ALSACE HANDBALL

Pronostic : Chambéry

Lieu :
LE PHARE
800 avenue du Grand Arietaz 73000 CHAMBERY 
Date :
Le 28/11/2012 20h00
Arbitres :
BUY OLIVIER
DUCLOS SEBASTIEN

*****************************

HBC NANTES - SAINT RAPHAEL VHB

Pronostic : Nantes

Lieu :
BEAULIEU
RUE ANDRE TARDIEU 44200 NANTES 
Date :
Le 28/11/2012 20h30
Arbitres :
PICHON STEVANN
REVERET LAURENT

****************************

MONTPELLIER HANDBALL - Cesson Rennes Métropole HB

Pronostic : Montpellier

Lieu :
Gymnase Rene Bougnol
Avenue du Val de Montferrand 34090 MONTPELLIER 
Date :
Le 29/11/2012 20h45
Arbitres :
DENTZ THIERRY
REIBEL DENIS

*****************************

FENIX TOULOUSE HANDBALL - UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL

Pronostic : Toulouse

Lieu :
Palais des Sports de Toulouse
3 rue Pierre Laplace 31000 TOULOUSE 
Date :
Le 30/11/2012 20h30
Arbitres :
BOUNOUARA MOURAD
THOBIE RICHARD

*****************************

PAYS AIX UNIVERSITE CLUB HANDBALL - US CRETEIL HANDBALL

Pronostic : Aix

Lieu :
VAL DE L'ARC
33, CHEMIN DES INFIRMIERS 13100 AIX EN PROVENCE 
Date :
Le 30/11/2012 20h30
Arbitres :
MORENO JEAN-PIERRE
SERRANO MICHEL

*****************************

TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL - DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL

Pronostic : Tremblay

Lieu :
PALAIS DES SPORTS
RUE JULES FERRY 93290 TREMBLAY EN FRANCE 
Date :
Le 01/12/2012 19h00
Arbitres :
BOUNOUARA SAID
SAMI KHALID

*****************************

BILLERE HANDBALL - PARIS SAINT GERMAIN HANDBALL

Pronostic : PSG handball 

Lieu :
PALAIS DES SPORTS
BD DU CAMI SALIE 64000 PAU 
Date :
Le 02/12/2012 16h00
Arbitres :
BOURGEOIS JEAN-FRANÇOIS
DENIS PATRICK

*****************************

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités