mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
St Raphael reprend des couleurs
St Raphael reprend des couleurs
28 Novembre 2012 | France > LNH

Au bout du 3ème match en une semaine, que font deux Européens à la condition physique altérée ? Le plus normalement du monde... ils se partagent le point du match nul. Nantes et St Raphael se sont en effet quittés dos à dos, Raphael Caucheteux égalisant dans le final en faveur d'un visiteur Varois qui aurait toutefois pu décrocher une victoire surprise à Beaulieu. 

St Raphael, sortant tout juste d'une déroute à Holstebro en Coupe d'Europe, traîne son irrégularité depuis quelques semaines déjà. "On est inconstant" indique l'entraîneur du SRVHB, Christian Gaudin. L'ancien gardien de l'équipe de France se plaint notamment "d'un effectif diminué par de trop nombreuses blessures". Côté Nantais, la rentrée Européenne fut correcte à domicile mais sans plus face à un Benfica accrocheur 50 minutes durant. N'ayant plus de joker à dilapider à Beaulieu (défaites face à Chambéry et Montpellier), Nantes lance les hostilités : Maqueda, inspiré dos au but, se met d'entrée en évidence. Loin de tendre la joue comme au Danemark, les visiteurs Sudistes s'en remettent à l'adresse d'Heykel Megannem pour rentrer de belle manière dans la partie (3-4, 8').

Les arrières Nantais manquent de précision, le décalage à l'aile est dans ce cas la meilleure des solutions surtout lorsqu'il est fortement demandé de mettre plus souvent le binôme Rivera - Dole en lumière, ordre de Thierry Anti (6-5, 12'). Hésitant sur le jeu de transition, St Raphael n'exploite pas ces précieux ballons qui pourraient lui permettre de rester en tête à la marque. Aurélien Abily et Adrien Di Panda marqués de près par l'arrière-garde locale, le SRVHB peine à l'entame du second quart d'heure de jeu. Une difficulté passagère facilitée par la bonne entrée en matière d'Arnaud Siffert dans le but Nantais. Le score évolue très peu (7-7, 20') et le round d'observation s'installe durablement au cours de ces 30 premières minutes.

A l'image de sa prestation face au Benfica, Nantes ne parvient pas à hausser le ton en attaque placée : des courses latérales à foison, Alberto Entrerrios portant trop souvent la balle, Borja Fernandez n'arrivant pas à l'attirer dans ses filets. Bref, Nantes patine et se retrouve logiquement en retard (8-10, 24'). Sans crier gare, St Raphael sort petit à petit du bois et missionne son n°10 pour prendre de l'assurance : Aurélien Abily ajuste brillament ses shoots peu avant la pause, Raphael Caucheteux le suit à l'aile. En face... vents contraires mais Valero Rivera justifie pleinement de son titre de meilleur joueur LNH en ramenant Nantes dans la partie. Il faut dire que St Raphael facilite la tâche du club Ligérien en perdant soudainement les pédales d'un premier acte qu'il maîtrisait jusque là. A la pause, les deux formations sont dos à dos (12-12, 30').

Les clameurs de Beaulieu se font plus fortes au retour des vestiaires, la simple volonté de voir ses protégés prendre l'ascendant mais Nantes tarde à confirmer. En face, le visiteur du soir n'en démord pas (14-15, 35'). Son tandem offensif à gauche - Caucheteux - Abily - est en pleine lumière aux abords de la 40ème minute. L'envie et la réussite sont incontestablement Varoises (18-20, 41'). De la crispation et pas mal de questions traînent dans les têtes Nantaises. Le jeu s'en ressent avec des transmissions hasardeuses et des tirs non cadrés. Pour ne rien arranger à la situation, les points de fixation en secteur central sont rares... et les pivots n'y sont pas tant à Nantes qu'à St Raphael.

Face aux dangers constants que représentent Megannem et Abily, la muraille Violette subit durablement les assauts Varois sans plier pour autant. Le dernier quart d'heure est sous tension... surtout lorsque Seufyann Sayad plein centre parvient à égaliser puis mettre le "H" en tête (23-22, 54'). Match besogneux jusqu'à son terme : le handball champagne ne sera pas au rendez-vous, c'est dit ! Le suspense tiendra donc lieu de cérémonie finale.

La situation peut basculer dans un camp ou dans un autre. A la perte de lucidité Raphaeloise s'ajoute de nombreuses pertes de balle du "H". Fatigue, quand tu nous tiens ! Marouène Maggaiez enchaîne les arrêts dans le money-time. Mais sur la dernière possession de balle, St Raphael laisse intelligemment le compteur tourner : la passe lumineuse de Jan Stehlik traverse le terrrain, l'ailier Raphael Caucheteux ne laisse pas passer l'occasion d'égaliser à 4 secondes du buzzer (24-24, 60'). Parité méritée pour des Raphaelois tenaces. Nantes aura eu les occasions dans les toutes dernières minutes pour prendre 2 à 3 buts d'avance. Mais la formation de Loire-Atlantique retombe trop souvent dans l'approximatif, un défaut récurrent qui lui fait perdre de précieux points en championnat.

Commentaires d'après-match :

Thierry Anti (entraîneur de Nantes) :
"Dans la prise de tirs et dans les engagements... ce n'était pas ça en première mi-temps. Du mieux certes en seconde mais cela reste un point de perdu. Nos temps forts en défense, on n'en a jamais profité. Par excès de précipitation ou manque de lucidité. Au final, il faut se servir de ce match pour samedi à Benfica. Ce soir, sur la physionomie du match, St Raphael n'a pas volé son match nul".

Christian Gaudin (entraîneur de St Raphael) :
"C'est un point qui en vaut deux, compte tenu de la situation actuelle de l'équipe. On a vu des deux côtés un manque de fraîcheur... ça se traduit par des fautes de main, des ballons gaspillés, des tirs trop rapides. Même quand les Nantais sont revenus, je n'ai pas senti d'affolement... ce point-là est très interéssant. Mes joueurs ont su se maîtriser et c'est la clé du match de notre côté".

HBC NANTES - ST RAPHAEL VAR HB
24 - 24 (Mi-temps : 12-12)
Statistiques du match
Lieu :
BEAULIEU
RUE ANDRE TARDIEU 44200 NANTES 
Date :
Le 28/11/2012 20h30
Arbitres :
REVERET Laurent
PICHON Stevann

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités