mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Un carré gagnant
Un carré gagnant
30 Novembre 2012 | International > Euro

Quatrième victoire de rang, voilà ce que les Bleues ont arraché à une Espagne qui n’est jamais leur tasse de thé habituellement. Encore une fois mal parties en première période, les Françaises ont su une nouvelle fois faire parler le physique et la vitesse sur la seconde période pour décrocher une victoire qui les met dans la meilleure des positions mentales avant leur entrée dans l’Euro serbe mardi prochain face à la Macédoine de Julija Portjanko.

Mais quand la compétition va faire rage il va falloir gommer quelques défauts encore bien visibles à Nice ce soir. A commencer par ces sempiternelles pertes de balles en rafale ! Quand tout paraît simple et que la balle finie dans les chaussettes de la destinataire ou carrément dans les bâches. Un peu énervant surtout quant on voit les difficultés que les Bleues avaient pour récupérer ces fameux ballons. Car pendant un long moment, l’Espagne va faire souffrir la France sur son point fort, la défense. Beaucoup de continuité, de la profondeur dans les engagements et des pivots qui prennent parfaitement la position préférentielle, les Ibères récitaient un handball vraiment plaisant.

A l’autre bout du terrain là aussi la France était en souffrance… Face à une défense 5-1 homme à hommes, les Bleues ne s’en sortaient que très rarement individuellement et surtout se faisait enterrer la balle quasiment à tout coup, résultat peu de fluidité et des tirs un peu forcés qui devenaient faciles à contrer. Alors comme quasiment à tous les matches de préparation, la France av faire la course derrière au score. Et même si le passage en 6-0 mettait un peu de baume au secteur défensif, il fallait trouver la vitesse d’une Claudine Mendy ou une Paule Baudouin impériale dans ses prises de risques pour faire évoluer la marque. Le -2 final sur ces trente premières minutes n’était pas trop cher payé.

Et comme une bonne habitude, l’entame de seconde période va être d’un tout autre tonneau pour les Bleues. Beaucoup plus solides défensivement, arcboutées sur cette 6-0 qui mettait la furia espagnole sur le reculoir, les Tricolore avaient les ballons pour refaire vitesse grand V leur retard. En rendant l’attaque espagnole aphone pendant presque 7 minutes, elles reprenaient le fil du match, même si tout restait encore bien fragile. Car l’Espagne va remettre le couvert sur son jeu avec les pivots. Buts ou jets de 7 mètres pleuvaient de nouveau sur les Françaises et à l’autre bout, Silvia Navarro faisait le show dans les buts. Résultat le match allait être à deux doigts de rebasculer de l’autre côté de Pyrénées. Heureusement, même avec très peu d’arrêts de gardien, ce qui entre parenthèse peut inquiéter un peu, la défense autour de la toujours royale Raphaëlle Tervel, allait reprendre le fil du jeu. De quoi donner les ballons à la flèche Siraba Dembele qui en profitait pour tuer les espoirs de victoire de Espagnoles avec 3 contre-attaque et un 1x1 d’école qui cette fois pliait le match pour le compte.

Finir sa préparation sur une victoire, il n’y a souvent rien de mieux pour le mental, reste qu’il va falloir gommer ces départs poussifs et cette propension à perdre des ballons le plus souvent de façon assez stupide. A ce prix, les Françaises auront encore une fois le droit de rêver à un podium international.

Les réactions au micro de Sport +
Nina Kanto : "On sort de quatre victoires. C’est encourageant, c’est bien pour le mental ! Les matches amicaux ne reflètent pas forcément la réalité de la compétition. Notre jeu n’est pas encore satisfaisant, on fait de bonnes parties de matches, mais on n’arrive pas à être stables sur 60 minutes, il va vraiment falloir faire attention sur ce championnat d’Europe"

Alexandra Lacrabère : "Le principal c’est d’avoir gagné avant de partir à l’Euro ! Tout n’est pas parfait sur notre jeu d’attaque, on eu des problèmes sur une défense assez atypique et agressive. On est dans les favoris pour l’Euro peut-être, mais il faut éliminer le quart de finale des JO, il nous trotte encre dans la tête. On a eu du mal à se préparer sur le premier tournoi de Golden League, ça va un peu mieux maintenant mais j’espère que l’on pouvoir monter en charge."

A Cannes, Palais des Victoires
Le vendredi 30 novembre à 21h00
France - Espagne : 30 - 27 (Mi-temps : 14-16)

2 500 spectateurs
Arbitres :
MM REVERET L. et PICHON S. (France)

FRANCE
Gardiennes : Darleux (27 min., 5 arrêts), Pradel (33 min., 4 arrêts)
Joueuses de champ : Dancette, Kanto (3/4), Ayglon (3/5), Pineau (1/2), Mendy (2/3), Baudouin (6/8 dt 3/4 pen.), Gnabouyou, Bruneau, Dembélé (4/6), Goiorani, Tervel (cap.), Piejos (2/2), Signaté (5/9), Lacrabère (4/8 dt 0/1 pen.)

ESPAGNE
Gardiennes : Gonzalez (30 min., 5 arrêts), Navarro (30 min., 5 arrêts)
Joueuses de champ : Martin (4/5 dt 4/4 pen.), Alberto (0/2), Fernandez Bea. (2/6), Cuadrado (3/3), Mangué (3/4), Aguilar, Alonso (5/5 dt 4/4 pen.), Chavez, Pinedo (1/4), Fernandez Beg.(2/3), Amoros (2/2), Pena (2/2), Alorza, Barbosa (3/4).

Evolution du score : 1-2 5°, 2-6 10°, 4-9 15°, 7-12 20°, 12-13 25°, 14-16 MT - 17-16 35°, 19-19 40°, 22-21 45°, 24-23 50°, 27-26 55°, 30-27 FT.

© François Dasriaux
Partager
      Identification nécessaire pour ajouter une réaction
      Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
      (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
      joueurs | équipe | actualités