mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Vincent Gérard avance la date du carnaval
Vincent Gérard avance la date du carnaval
9 Décembre 2012 | France > Coupe LNH

Bis repetita et même ter, Dunkerque ne perd plus une finale ! Avec comme la veille un Vincent Gérard énorme, l’USDK s’est imposé sur Nantes 28-24, encaissant pas la même son troisième trophée national et un ticket pour la coupe EHF pour la saison prochaine. Le club nordiste peut élever une statue à son gardien qui engrange sa 4° coupe de la Ligue et la 3° avec son 3° club. Vincent Gérard a encore prouvé son énorme talent avec 19 arrêts dont 4 jets de 7 mètres ! Il aura, comme à Miami avec Istres, été le roi du terrain.

Oui Dunkerque doit un sacré coup de chapeau à son portier, car quand Nantes était bien dans son projet de jeu, que les occasions étaient franches et que les jets de 7 mètres pleuvaient, provoqués par des défenses qui ne lâchaient rien, il a fait front de partout. D’abord en sortant 3 jets de 7 mètres consécutifs mais aussi en ne donnant rien de facile au shoot à des Nantais qui peu à peu vont baisser la tête face à ce mur du Nord. Mais si Dunkerque a pu soulever la coupe lors de la cérémonie, il el doit aussi à son gaucher de toujours. Sébastien Bosquet, celui qui était en froid avec son club à la fin de la saison dernière, mais qui a fait fît de tout cela pour encore une fois être l’homme décisif dans cette finale. Comme ce n’était pas Chambéry en face, il n’aura pas eu à inscrire le dernier jet de 7 mètres, non le boulot il l’aura fait et proprement pendant le temps réglementaire. 6 Buts dont une salve pour lancer le match et une autre pour le tuer mais aussi des relations plus que fines avec l’autre grand bonhomme du match côté joueur de champ, Mohamed Mokrani (notre photo de tête).

C’est en étant incapables de bloquer cette relation que les Nantais vont se mettre dans le dur sur le dernier quart d’heure de jeu. Soit Sébastien Bosquet lâchait son énorme bras avec une précision diabolique, soit la passe fusait vers un pivot que rien ne pouvait bloquer et qui, soit transformait, soit obtenait le jet de 7 mètre parfaitement converti côté USDK. Derrière depuis la 40° minute, Nantes va commencer à bafouiller son jeu offensif... Cherchant des solutions trop rapides et surtout loin d’être faciles ce qui donnait à Vincent Gérard l’occasion de briller encore plus. Le dernier coup de chaud et le passage en 4-2 en défense aura presque fonctionné, mais la balle du -2 et de la mise sous pression de Dunkerque pour les 4 dernières minutes de jeu sera gâchée par une passe hasardeuse d’Alberto Entrerrios qui aura du mal à gérer le money time. Dunkerque tenait son troisième trophée, après la Coupe de France, le Trophée des Champions, voilà la Coupe de la Ligue qui va orner l’armoire aux trophées et elle fera à l’évidence du meilleur effet. Pour Nantes, la première finale est perdue, le gout amer de la défaite va rester un moment dans la bouche mais les échéances futures devraient permettre d’évacuer tout cela et comme le rappelait Patrick Cazal avant le match, Dunkerque en a perdu plusieurs avant d’arriver à en gagner une !

A Toulouse, Palais des Sports
Finale Coupe de la Ligue
Le dimanche 9 décembre à 16h00
US Dunkerque - HBC Nantes : 28 - 24 (Mi-temps : 10-10)

2 500 spectateurs
Arbitres :
MM Denis Reibel et Thierry Dentz

Statistiques du match

Evolution du score : 3-1 5°, 4-4 10°, 5-5 15°, 7-6 20°, 8-8 25°, 10-10 MT - 11-12 35°, 15-13 40°, 18-15 45°, 22-18 50°, 26-22 55°, 28-14 FT.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités