mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
D1M: Hansen de retour face à Nantes
D1M: Hansen de retour face à Nantes
12 Décembre 2012 | France > LNH
C'est l'assurance tous risques du PSG handball. Absent des terrains depuis plus d'un mois à cause d'un souci au genou, Mikkel Hansen fait son grand retour lors de cette 12ème journée face à Nantes. Le match sera particulier puisque les joueurs de Loire-Atlantique sont les seuls à avoir fait plier l'ogre parisien fin octobre en coupe de la Ligue. 

Cette saison, si Paris avance sans soucis dans un championnat dont le titre lui est promis, du côté de Coubertin, la venue de Nantes est attendue avec impatience. Les joueurs de Thierry Anti sont les seuls à avoir fait plier le PSG Handball à domicile en quarts de finale de la coupe de la Ligue. « On sait où on n’a pas été performants ce jour-là, souligne Philippe Gardent, notamment en 1ère mi-temps. On a bossé sur les défenses éventuelles qu’ils peuvent mettre en place mais sans prétention, on est beaucoup plus soucieux de travailler notre jeu qu’autre chose. Sans être revanchards, on tient compte du fait que pour l’instant, c’est la seule équipe qui nous a battus donc on a envie de remettre les pendules à l’heure. » Et en matière d’horlogerie, les Parisiens pourront compter sur leur métronome, Mikkel Hansen qui ces derniers temps souffrait d’une lésion musculaire et d’un problème au ménisque du genou droit. Le retour du Danois dans le groupe rassure son entraîneur. « Comme par hasard, on s’aperçoit qu’on a été dans le dur quand Hansen était absent. Depuis trois matches, il était absent et ça s’est ressenti, avec moins de fluidité dans le jeu. » Mais les Parisiens sont allés à l'essentiel et ont réalisé un carton plein avec 11 succès en autant de rencontres.


Philippe Gardent dispose d’un effectif à la fois pléthorique et de qualité et son équipe n’est pas soumise aux cadences infernales de ses adversaires directs. « Avec un match par semaine, on s’ennuierait presque (sourires). D’un côté, ça nous permet de travailler et de ‘’faire connaissance au niveau sportif’’, d’un autre côté, je ne voudrais pas que cela dure un peu trop longtemps. Le danger c’est de manquer de rythme, de s’endormir et tomber dans une routine préjudiciable.» Comme par moments face à Créteil ou même la 1ère mi-temps contre Ivry.  «On ne va pas gagner les matches aussi facilement que cela a pu être le cas en début de saison, renchérit l’ancien Barjot. L’essentiel est là et c’est le plus important, la qualité de jeu n’y est pas toujours, il faut en tenir compte, faire attention mais pour l’instant on est dans l’objectif principal du résultat. »  Paris s’apprête donc à terminer la phase aller du championnat de D.1 sans défaite ni match nul comme Montpellier, à plusieurs reprises lorsque le club héraultais est parvenu à remporter un nouveau titre, courant mai. A moins que Nantes (ou Tremblay, mercredi prochain) ne vienne contrecarrer les desseins parisiens. 


L’équipe de Thierry Anti bien partie pour remporter le week-end dernier une coupe de la Ligue qui lui tendait les bras, s’est prise les pieds dans le tapis. A Toulouse, face à Dunkerque en finale, les Nantais ont manqué de lucidité à des moments-clé, vendangeant des situations très importantes dont les Nordistes ont tiré profit. C’est aussi en défense, pourtant la meilleure du championnat que l’édifice a notamment craqué. « C’est une occasion de perdue de s’assurer une qualification européenne, concevait Thierry Anti mais les chances d’accrocher l’Europe ne se rétrécissent pas. » Au classement, Nantes est à égalité de points avec Dunkerque qui vendredi accueille Billère, la lanterne rouge. La lutte pour les accessits sera encore plus difficile si en Loire-Atlantique, on ne relève pas la tête. « Là, on n’a pas vraiment le temps de réfléchir, souffle Rock Féliho, le retour à la réalité peut être brutal. A Paris, l’effet de surprise ne peut plus marcher d’autant qu’ils vont vouloir laver l’affront du quart de finale. Eux ont eu du temps pour se préparer, nous, on a enchaîné plusieurs matches. » Conscient de la tâche qui attend son équipe, le patron de la défense nantaise n’est pas dupe sur ce que pourrait être le scénario de la rencontre. « Si on n’arrive pas là-bas avec de réelles intentions, on prendra une valise. » En octobre, c’est sur la longueur, à l’usure que Nantes s’était imposé à Carpentier. « Si on peut leur faire quelques misères, on ne s’en privera pas. » Même si le pronostic est en faveur des hommes de Gardent qui dispose d’un effectif au complet. Tout comme son vis-à-vis Thierry Anti, à une exception près, Andy Pijulet souffrant de la cuisse. 

*****************************

PARIS SAINT GERMAIN HANDBALL - HBC NANTES

Pronostic : Paris 

Lieu :
Pierre de Coubertin
82, avenue Georges Lafont 75016 PARIS 
Date :
Le 13/12/2012 19h15
Arbitres :
BOUNOUARA SAID
SAMI KHALID

*****************************

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités