mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Claude Mirtillo revient sur le début de saison Niçois
Claude Mirtillo revient sur le début de saison Niçois
26 Décembre 2012 | National > Nationale 1M

3ème de N1, le Cavigal Nice est toujours dans la course à l'accession à la Pro D2. L'occasion d'un entretien durant cette trêve de Noel avec Claude Mirtillo, coach du club Azuréen.

Claude, dernier match 2012 synonyme de revers ?
Il est dommage d’avoir terminé l’année par une défaite à Villeurbanne, mais ça ne doit en rien occulter les bons résultats acquis depuis le début de l’année. Notre place de troisième à un point des premiers suffit pour l'instant à mon bonheur.

Quelle est votre bilan à l’issue de cette première partie de championnat ?
Il est conforme à ce que j’attendais, même un peu mieux que prévu en ce qui nous concerne. Être à un point des deux premiers, Villeurbanne et Belfort les deux seules équipes nous ayant battus, n’est pas si mal. Maintenant attention, on le voit le championnat est tellement serré entre les favoris, que tout peut arriver. La moindre erreur se payera cash, avec Chambéry la bonne surprise et Ajaccio à l’affût, ça va être chaud et très intéressant !

Votre manque de continuité dans le jeu vous a-t-il fait défaut ?
Nous avons intégré cinq nouveaux joueurs en deux ans et même si pour certains, ils viennent de l’étage au dessus comme Loutoufi, Nedovic ou Lorenzelli, il fallait que la sauce prenne, tout ne se fait pas d’un coup de baguette magique. Je pense que les effets commencent à se ressentir avec la bonne série que nous avons réalisée avant le dernier déplacement. En début de saison par contre, nous avons fait le dos rond et palier au plus pressé, avec les blessures de Loutoufi,  Cottarre et Nedovic. Les -9 pris à Belfort à cette époque ont été révélateur des problèmes auxquels on était confronté, avoir su gagner à ce moment quelques matchs d’un but à l’arrachée avec les tripes, nous ont sauvés.

On l’a encore vu samedi à Villeurbanne, votre équipe reste fragile ?
Oui, c’est un de nos gros problèmes, fragile physiquement et des fois mentalement. Mais  les joueurs du Cavigal sont des garçons honnêtes et véridiques dotés de fortes personnalités, alors de temps en temps ils explosent. Ca peut paraître moche en apparence, mais  il n’y a rien de grave, le groupe est sain et sincèrement je préfère ça au monde fourbe des professionnels qui maîtrisent  l’image et les médias de manière aseptisée.

Vous n’avez pas peur que cela vous joue un mauvais tour, si la montée est l’objectif ?
Non, on verra bien à la fin de la saison où nous en serons, les autres favoris ont la même pression et les mêmes problèmes d’effectif. Tant que les joueurs se battront pour gagner les matchs, on avancera même si ce n’est pas parfait comme samedi dernier. Sans oublier qu’en face, Villeurbanne a fait un match très sérieux. Je pense que nous avons relativement bien maîtrisé leurs points forts déclarés, à savoir le pivot Defillon, le gardien Thévenot et les ailiers Fix et Garcelon sur les contres. C'est en revanche l’arrière droit Abidi, le jeune demi-centre Ouedraogo et surtout Bengrine dans le but en 2ème période, qui nous ont fait mal !

La 2ème partie de championnat va être très dur ?
Oui dès la reprise avec un mois de janvier très compliqué, avec dès la reprise, la réception d’Ajaccio, qui sera tout sauf un parcours de santé. Avec son équipe expérimentée et bien équilibrée, Jan Basny réussit un superbe début de saison. Mais à l’image de Valence la saison dernière ou encore Massy, il y a deux ans, c’est l’équipe qui y croira le plus jusqu’au bout malgré les diverses fortunes, qui accédera au graal.

On  entend dire ça et là que les favoris de cette poule auront du mal à trouver le budget qui correspond aux obligations de la ProD2, est-ce aussi votre cas ?
Il est évident que trouver 780.000€ est compliqué, même pour un club comme le nôtre dans une aussi grande ville. Mais l’avantage, c’est que celle-ci se veut de plus en plus sportive, ça devrait nous faciliter la tâche. Evidemment ce n’est pas gagné, car on ne peut pas dépendre uniquement des collectivités locales. Il faudra aussi trouver d’autres partenaires privés et dans notre région par les temps qui courent, c’est très difficile, mais j’ai quand-même bon espoir.

Communiqué du Cavigal Nice Handball

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités