mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Pole Sud 38 : haro sur la Coupe de France ?
Pole Sud 38 : haro sur la Coupe de France ?
15 Janvier 2013 | France > Coupe de France

Dans l'impossibilité de jouer son quart de finale de Coupe de France le mercredi 23 janvier prochain à Metz, Pole Sud 38 est aujourd'hui dans l'impasse. Face au refus de la Fédération Française de Handball de décaler ce rendez-vous, le club Isérois se dirige doucement mais sûrement vers un forfait...

Daniel Narcisse et Cyril Dumoulin ont eu la main lourde avec le petit poucet de la Coupe de France Féminine, Pole Sud 38. Fraîchement promu cette saison en 3ème division, le club du Dauphiné s'est vu proposer un déplacement dantesque chez le club le plus titré de l'histoire du handball Français, Metz... qui plus est en plein milieu de semaine. La situation est unique dans le hand féminin national... et le règlement ne prévoit pas d'échappatoire comme l'explique le président Patrick Pirello : "à partir des quarts de finale, le réglement dit que le premier nom qui sort est celui qui reçoit. Mais c'est la première fois qu'un club amateur parvient à se hisser jusque là. Si on devait en rester là, ce serait une grosse déception".

Dans ce contexte bien particulier, le club Isérois s'est mobilisé pour faire changer les choses. Pendant que les joueuses accrochaient un nouveau succès ce week-end... comble du sort... face à la réserve Messine, les dirigeants s'activaient eux en coulisses. Car pour le champion de France de N2 en titre, il est impossible de jouer en semaine : "sur un groupe de 12 joueuses, 5 d'entre elles travaillent. Les autres sont étudiantes. Du fait de notre statut amateur, il aurait été plus logique que Metz se déplace chez nous. C'est une aberration" déplore le coach Isérois Loic Legrand dans les colonnes du Dauphiné Libéré.

Pour tenter de faire avancer le dossier, Pole Sud 38 a contacté la Fédération la semaine dernière. "On nous a expliqué que le réglement est ce qu'il est et qu'il devait être respecté" indique Loic Legrand. Le président de Metz Thierry Weizman a lui aussi été contacté mais le club Lorrain ne peut se rendre en Isère... cette date du 23 janvier étant calé entre deux rendez-vous capitaux en championnat. "Je ne lui en veux pas du tout, les Messines ont elles aussi leurs contraintes en matière de calendrier". Face à l'impossibilité de se déplacer, Pole Sud 38 se range de plus en plus à l'idée de déclarer forfait... un fait unique dans les annales du hand féminin. Le club du président Pirello évoque aussi la possibilité d'une souscription publique pour absorber le coût de ce dossier. "Un déplacement coûterait 2.000 euros pour un résultat sportif connu d'avance. En dépit des 500 ou 600 euros d'indemnisations, on ne rentrerait pas dans nos frais. Un forfait va nous coûter un peu plus de 3.000 euros" explique Loic Legrand toujours dans le Dauphiné Libéré.

Pole Sud 38 attend une décision prochaine en sa faveur : "j'en appelle au bon sens, à l'intelligence collective" suggère le technicien Isérois. Tout en ajoutant : "on rate une occasion de faire découvrir notre sport à un large public". Le message à la FFHB est lancé... Sera t'il suivi d'effets ? Réponse dans les prochains jours.

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités